Mémoires d'Elie

luckysomerset

Elie, de son vrai nom Eleanor, est une jeune fille de 26 ans qui a perdu sa mère lorsqu'elle n'avait que 9 ans. Son père quant à lui avait traversé le monde sans vraiment trop la connaitre. Elle a toujours vécu avec ses grands-parents Astrid et Victor. Elie habite à Manhattan, dans un sublime appartement se trouvant sur Lexington avenue, qu'elle loue avec sa meilleure amie Jenny.

Alors qu'elle rentre du boulot, un coli l'attendait sur la table de la cuisine. Elle l'ouvrit et découvrit une petite sculpture représentant un jeune enfant embrassant sa mère. Ce coli lui vient surement de son père qui lui envoie toujours des petits cadeaux de ses escapades. Elie la dépose sur sa cheminée.

Le lendemain matin, Elie se rend au travail. Elle est la secrétaire de John Duhamel, avocat très réputé dans la grosse pomme. Aujourd'hui, elle reçoit un coup de fil surprenant où elle entend une voix étrange lui demandant de rentrer immédiatement chez elle. Cette voix raccrocha aussitôt. Elle demanda alors à son patron de lui laisser sa journée parce qu'elle avait reçu un coup de fil inquiétant. Son patron s'exécuta en lui demandant s'il n'y avait rien de grave. Mais elle ne sut que répondre et s'en alla. Elie se sentait observée et suivie lorsqu'elle prit son taxi. Elle était terrifiée et demandait au chauffeur d'accélérer.

En arrivant en bas de chez elle, sa sensation d'être suivie et observée s'amplifia, mais elle accourut à toutes vitesses dans son appartement. En entrant, pas d'effraction et rien d'inquiétant. Elle pensait alors qu'il s'agissait juste d'une plaisanterie de la part de sa meilleure amie, qui rentrait tous les soirs avant elle. Cependant, rien n'avait bougé, mais en se retournant, elle constata que sa statuette avait disparu. Elie alla dans la chambre de Jenny pour lui demander si tout allait bien, mais quand elle entra, une odeur de putréfaction la fit reculer. Elle vit alors Jenny allongée sur son lit avec la statuette d'Elie dans les mains. Celle-ci parlait à la statuette dans une langue étrange qu'Elie ne comprenait pas.

Elie lui demanda si tout allait bien et qu'elle était cette horrible odeur, mais Jenny ne répondait pas et continuait de s'exprimer de manière étrange. Tout à coup, la porte claqua derrière Elie, qui ne put s'enfuir. Jenny se leva et d'une démarche désarticulée se rendit près d'elle. Alors qu'Elie cherchait à s'échapper, Jenny lui prit la main et lui coupa la paume à l'aide d'une lame de rasoir. Le sang coulait et Elie terrifiée pleurait en demandant à son amie de bien vouloir la laisser partir, mais celle-ci n'arrêtait pas de réciter des phrases dans une langue incompréhensible. Jenny se mit alors à lécher la paume remplie de sang d'Elie et y plaça la statuette. Elie remarqua tout à coup que la statuette n'était plus semblable à ce qu'elle était hier. Le visage de la mère semblait terrifié par le jeune enfant. Cette statuette semblait comprendre ce qu'Elie ressentait.

Jenny prit alors sa lame de rasoir et d'un geste sec, se trancha la gorge en prononçant comme ultime mot: "- Iblis". Elie affolée essaya d'appuyer sur sa blessure mais celle-ci était trop profonde. Elle courut chercher son téléphone et appela les urgences demandant d'amener au plus vite une ambulance. Dix minutes plus tard, les secours sont là mais sont terrifiés par ce qu'ils voient. L'un d'eux appelle immédiatement la police, qui arrive assez rapidement.

L'inspecteur Simon Norman, entre dans la pièce en prenant quelques clichés du corps de Jenny. Il va ensuite s'asseoir dans le living avec Elie. Il commence à lui poser pleins de questions sur la mort de Jenny, mais une question l'interloqua…

"- Est-ce normal que l'on ait retrouvé le corps sans vie d'un jeune homme dans la chambre de votre amie?".

Elie était terrifiée et elle pleurait, mais cette annonce a eu sur elle l'effet d'une surprise…

"- Non, je n'en sais rien, qui est cet homme?".

"- Il s'agit d'un jeune homme qui nous est encore inconnu. Mais d'après ce que pense le légiste, il est là depuis un sacré bout de temps. Il a de multiples contusions et certains de ses organes vitaux lui ont été retirés!".

Elie était horrifiée et n'arrêtait pas de pleurer en expliquant à l'inspecteur tout ce qui lui est arrivé depuis qu'elle est entrée chez elle, il y a une demi-heure. Après l'interrogatoire, l'inspecteur s'en alla en demandant à Elie de se présenter le lendemain matin au commissariat de police. En sortant, il déposa sa carte de visite sur la cheminée.

Elie se retrouve alors toute seule chez elle, les ambulanciers avaient emmené le corps sans vie de Jenny. Elle prit alors son téléphone et contacta ses grands-parents. Victor répondit et lui demanda si tout allait bien. Mais Elie n'arrêtant pas de pleurer, il sut que quelque chose clochait… Elie lui demanda si elle pouvait passer la nuit chez eux. Victor lui dit qu'elle pouvait passer quand bon lui semblait.

Elie fit sa valise et appela un taxi pour l'amener à Newark où habitent ses grands-parents. Trente-cinq minutes d'une attente insupportable avant d'arriver à destination. Son grand-père lui ouvrit et Elie se jeta dans ses bras en pleurant. Ils allèrent s'installer dans le salon où Elie leur raconta tout alors qu'ils restèrent silencieux.

Astrid alla leur préparer un chocolat chaud dans la cuisine. Mais sursauta lorsqu'elle découvrit une petite statuette placée au centre de la table de sa cuisine. Elle la fixa un petit bout de temps et l'emmena avec elle dans le salon. À son retour, elle lâcha les tasses qui se brisèrent sur le sol et constata horrifiée que Victor tentait d'étrangler Elie. Mais elle resta immobile. Elle alla poser la statuette sur la table du salon et prit le tisonnier qui était près de sa cheminée. D'un coup, elle fracassa le crâne de Victor, qui s'écroula. Elle couru ensuite vers Elie et lui demanda ce qu'il s'était passé. Elie lui répondit que le regard de son grand‑père avait changé et, sans qu'elle ne s'en rende compte, les mains de Victor serraient déjà son cou. Elie comprit alors que Victor et Jenny avaient eu une attitude semblable durant cette même journée. Elie pleurait et demanda à Astrid d'appeler la police, mais celle-ci lui dit que si la police trouvait le corps de Victor dans cet état, elles seraient toutes les deux bonnes pour la prison.

À l'aube, tout a disparu! Elie et Astrid ont enterré le corps de Victor derrière la maison, près du peuplier, et ont nettoyé la maison de fond en comble! Il n'y a plus aucun signe visible de toute l'atrocité qui s'est déroulée hier soir.

Elie retourna comme prévu au commissariat près de chez elle et rencontra l'inspecteur Norman. Elle lui demanda s'il avait des nouvelles par rapport à l'enquête, mais celui resta perplexe. Elie lui dit qu'elle a emménagé chez sa grand-mère à Newark parce qu'elle ne comptait plus rester seule dans son appartement qui a baigné dans le sang de Jenny. L'inspecteur Norman prit alors son adresse actuelle et lui demanda si elle voulait aller boire un café pour qu'ils puissent parler de l'enquête plus calmement, ce qu'elle accepta. Ils s'installèrent au Starbucks et prirent tous deux un cappuccino.

Elie décida de tout expliquer à l'inspecteur Norman, de la langue inconnue que Jenny parlait en passant par le changement de comportement de son grand-père et en terminant par: "- Je pense qu'ils ont été possédés!". Norman éclata de rire et lui dit: "- De toute ma carrière, bien que des fois j'ai pu rencontrer des choses qui me semblaient très étranges, c'est bien votre histoire qui remporte la palme d'or! Ne seriez-vous pas scénariste?".

"- Non, je suis secrétaire! Je savais que je ne devais pas vous en parler car vous ne comprenez rien!".

Norman, tout en riant lui dit :"- Ok, je prends votre témoignage en compte et je vous promets de mener ma petite enquête!". Ils se levèrent tout deux et partirent.

Elie prit son portable et tenta de contacter son père. "- Allo Papa?".

"- Eleanor, c'est bien toi? Que me vaut cet appel?".

"- Je te raconte tout depuis le début…". Et alors qu'Elie révéla tout à son père, celui-ci restait étonnamment silencieux!

"- As-tu reçu ma statuette?".

"- Oui. Mais c'est justement depuis son arrivée que toutes ces choses bizarres se sont déroulées!".

"- Elle te protégera, elle m'a été donnée par le Pape lui-même! Donc prends-en soin!". Mais la conversation coupa court lorsqu'Elie entendu dans le combiné, une respiration anormale, suivi d'un hurlement effroyable de la part de son père. Elle entendu son père crier "- Iblis". Elie était à des milliers de kilomètres de son père et ne pouvait donc pas l'aider. Mais des larmes coulèrent le long de son visage. C'est alors qu'elle eût un appel de l'inspecteur Norman.

"- Bonjour Elie, j'ai des nouvelles concernant l'affaire! J'aimerais vous rencontrer au plus vite!".

"- Ok, rendez-vous au Starbucks dans une demi-heure!"

Elie arriva bien avant l'inspecteur et prit un thé à la menthe. L'inspecteur Norman arriva et s'installa à ses côtés!

"- Iblis, j'ai du nouveau sur Iblis!", et il sortit une feuille de papier tout droit sortie de Wikipédia.

"- Iblis est en fait Satan dans la religion islamique. C'est un Djinn. Pour les Musulmans, les djinns représentent une autre "race" habitant la terre. Ils habitent des endroits déserts, des points d'eau, des cimetières et même des forêts. Ils peuvent prendre diverses formes, dont celle de l'homme ou des animaux…".

"- Mais quel est le rapport entre Jenny, Victor et l'Islam?".

"- Vous m'aviez dit lors de notre premier entretien que votre père sillonnait le monde depuis bien des années. Peut-être vous a-t-il apporté un objet insolite du Moyen-Orient?".

"- Non! Mais j'ai reçu une statuette venant de Rome. Et depuis qu'elle est apparue, je n'ai que des malheurs!".

"- Il faut que vous m'envoyez une photo de cette statuette dans les plus brefs délais!".

"- Je le ferai dès mon arrivée à Newark! Si vous avez d'autres renseignements, n'hésitez pas à me contacter via mon mobile! Je dois y aller! Merci de m'avoir fait confiance et d'avoir cru en moi. À bientôt!". Elie se leva et embrassa délicatement l'inspecteur Norman sur la joue.

Arrivée à Newark, elle entra dans la maison familiale et se rendit dans la cuisine pour informer Astrid de tout ce qu'elle venait de découvrir! Mais sur la fenêtre au-dessus de l'évier, elle aperçut des traces de mains ensanglantées et Astrid restait introuvable. Elie avait aussi remarqué qu'à l'endroit où la veille, elles avaient enterré le corps de Victor, se trouvait un magnifique parterre de roses rouges. Ce qu'elle trouvait bien étrange! Elie partit à la recherche d'Astrid dans toute la maison.

L'inspecteur Norman a du nouveau sur l'enquête. Il a découvert que le jeune homme retrouvé mort dans la chambre de Jenny était Nick Hillbourne, son ex petit-ami. Norman a reçu la photo de la statuette d'Elie et il s'empresse de faire des recherches sur cette pièce rare.

Le soir venu, Norman téléphona à Elie alors qu'il conduisait jusqu'à Newark. Il lui dit qu'il est sur le chemin et qu'il ne va pas tarder à arriver. Quand sa voiture s'arrêta soudainement. Lorsqu'il leva la tête, il remarqua inquiet qu'il se trouvait sur une voie ferrée et que les barrières s'étaient refermées juste après son passage. Il essaya d'ouvrir ses portières qui en vain restèrent fermées. Il regarda de nouveau son téléphone, mais il n'y avait plus aucun signal. Il se mit à implorer Dieu pour qu'il le protège, lorsque tout à coup, un train de marchandises le faucha.

Elie était au grenier. Elle avait parcouru toute la maison pour trouver Astrid, qui ne donnait plus aucun signe de vie. Elle entrevit dans un carton un livre ancien avec une photo d'elle petite. Elle l'ouvrit et pu constater que sur toutes les photos, ses yeux avaient été griffonnés. Soudainement, elle se retourna et vit Astrid, les yeux d'un noir obscur.

Elie fila jusqu'en bas et brisa la statuette sur le sol, pensant qu'elle était coupable de tous ses maux. Mais Astrid était juste derrière elle. Elle lui prit le poignet en le serrant fortement et en récitant des phrases dans une langue inconnue, tout comme Jenny. Tout à coup, Elie sentit qu'une force inconnue la pénétra et Astrid s'écroula sur le plancher.

Elie se regarda dans le miroir, ajusta ses cheveux et se fixa un moment. Ses yeux étaient d'un noir profond. À ce moment-là, elle se réveilla troublée et d'un saut sortit de son lit. Elle était dans son appartement à Manhattan et tout semblait être normal. Jenny était présente et lui avait préparé des pancakes comme à son habitude. Mais la sonnette retentit. Elie alla ouvrir et accueillit un coursier lui apportant un colis. Elle referma la porte et ouvrit son colis. C'est alors qu'elle découvrit une petite sculpture représentant un jeune enfant embrassant sa mère. Et si tout cela était bien plus qu'un simple rêve…

Report this text