Mes Hommes

Joelle Eymery

Ah, mon père, mon frère ... mon amant !

Hommes que j'aime dans le tourment :

Ah, mon fils, homme naissant, 

Mon coeur s'ouvre rouge sang,

Et petit fils encore inexistant,

Tes cheveux d'or dans les champs,

Je ne suis qu'une femme chantant 

Vos louanges au firmament.

Et faible femme vous suivant,

Au mot Amour est maman,

Quand j'ai compris avec le temps

Qu'il est le seul qui comprend.

Report this text