Meurtre Mystérieux à Manhattan.

pomma

Concours Transfuge.

Meurtre à Manhattan.

Concours Transfuge.

J'ai plongé la main dans la soucoupe pleine de cacahuètes. Je m'en suis rempli la bouche, car n'avaler qu'une cacahuète à la fois, ça n'existe pas. Il n'y avait pas un mouvement dans ce bar, seule ma mâchoire semblait être en marche. J'ai attendu que les graines écrasées atteignent le fond de mon gosier, et je l'ai arrosé d'une grande coulée de bière.

J'étais épuisé. La route fut longue. De la petite enceinte derrière moi, Eric Clapton faisait vibrer les bégonias en plastique, posées sur l'appui de fenêtre. Un homme est entré et s'est installé en silence sur les plus hauts tabourets, face à cette femme rousse qui avait les cernes et les seins d'une vraie patronne. Elle lui servit un verre de vin blanc sans qu'il y ait le moindre échange entre eux. Un habitué ou un amant taiseux, me suis-je dit. Il ne restait plus que des miettes dans ma soucoupe. J'avais faim. J'ai donc fait un petit signe à la femme rousse derrière le bar. Elle est venue vers moi en boudant.

- Bonjour madame, vous avez un plat du jour ?

- Hein ? Vous êtes au Manhattan, monsieur, pas au Fouquet's.

- Euh... c'est à dire ? Vous ne faites pas à manger ?

- Non. Ici, c'est un bar. On mange dans des verres.

- Ah, d'accord. Je vais donc reprendre une bière. La même. Avec des cacahuètes.

Elle me tourna le dos, orné d'une tête de mort argentée. Elle est revenue avec la bière et une soucoupe pleine. Puis d'autres ont suivi. Puis d'autres encore. Puis d'autres clients sont entrés. L'ivresse commençait à s'inviter à ma table. Mais il fallait que je tienne bon jusqu'à la fermeture. Je n'avais aucune idée de l'heure, mais c'était de toute évidence l'heure de pointe dans l'unique bar du village. J'étais en train de vérifier que mon gros sac en cuir était toujours à mes pieds quand un type s'installa en face de moi, un verre de whisky à la main.

- Tchin! Je m'appelle Lucien Verquin, mais ici, on m'appelle Luke la main froide, car j'ai toujours un verre avec des glaçons dedans. Tu n'es pas du coin, toi ? Que fais-tu dans ce trou ?

Sa voix résonnait comme dans un tonneau vide. Ses lèvres suintaient l'excédent de salive et de whisky. Il n'avait pas d'âge, sauf celui de trainer dans les bars.

- Un trou ? Pas tant que ça... Nous sommes à Manhattan, non ? lui répondis-je avec un sourire qui sentait bon le houblon.

- Ah, ah ! A ce sujet, tu veux que je te raconte une histoire ? Il s'était approché si près de moi que j'ai cru que sa bouche s'était désolidarisée de son visage et qu'elle allait m'asperger comme un vulgaire arrosoir. Il chuchota :

- Tu sais pourquoi ce bar s'appelle le Manhattan ?

- Non. Parce que la patronne ressemble à une tour ?

- Non. Parce que Julia, la patronne justement, c'est la reine des dés. Pas les trucs qui servent à coudre. Ceux du 421. Elle est imbattable. Tous les malins qui ont essayé de la plumer sont repartis avec le porte-monnaie nettement plus léger. Il y a même un pauvre type qui s'est suicidé il y a quelques mois de ça, parce qu'il avait laissé toutes ses économies sur le plateau. Il s'est tiré une balle devant le flipper que tu vois là-bas. Je peux te dire que le flipper a tilté bruyamment quand son corps est tombé sur la machine.

Je jetai un œil vers le flipper, avec la silhouette d'Elvis traversée par un large papier "EN PANNE".

- Bref. Quand Julia a ouvert son bar, elle ne savait pas comment l'appeler. Elle a alors pris ses trois dés, les a lancés sur le tapis et le 653 est sorti.

Supertramp traversait maintenant les bégonias. Je ramenai mon gros sac en cuir près de moi, sur la banquette.

- Elle a pris son vieux dictionnaire, a cherché la page 653, a fermé les yeux, et son gros doigt verni a atterri sur le nom "Manhattan" !

Il leva son verre pour trinquer avec moi, mais j'avais déjà la main droite posée sur mon sac.

Il finit son whisky cul sec, et me dit l'œil brillant :

- C'est une belle histoire, non ? Qu'est-ce t'en dis, l'ami ?

Ma main se crispa sur la anse de mon sac.

- J'en dis que le type qui s'est suicidé sur le flipper, c'était mon frère. Je suis venu ici pour le venger.

Je fis un signe à la patronne tout en enfilant lentement une paire de gants blancs et en glissant la main dans mon sac.

Pris de panique, Luke la main froide bascula en arrière et chuta lourdement de sa chaise, tandis que la patronne se frayait un passage entre la foule de clients et avançait vers moi en riant.

Je saisis mon étui du bout des doigts.

Et en sorti 3 dés.

Queen et " Play The Game " dans les bégonias.

Report this text