Montmartre

Laurianne Fourcroy

Du bas de tes escaliers,
On admire tes dômes en blanc,
Funiculaire ou à pied,
On veut voir Paris en grand.

Sur la butte ou en chemin,
Des guitares et des chanteurs,
Qui, plus que tendre la main,
Partagent un bout de leur cœur.

     Montmartre, Montmartre,
    
Tes escaliers, ta Basilique,
    
Ta butte, ta foule et tes artistes,
    
Font de toi un endroit mythique
    
Montmartre !

La belle « Dame de fer » au loin,
Sur fond bleu ou sur fond gris,
Image, actrice ou témoin,
D’amours et de bouts de vie

Près des artistes oubliés,
Amis ou curieux passants,
Devant maisons et musées,
Qui prient ou qui font semblant

     Montmartre, Montmartre,
    
Un avant-goût du paradis,
    
Un lieu que jamais on n'oublie
    
Où se croisent des destins, des vies,
    
Montmartre !

Puis on arrive sur ta place,
Cette galerie à ciel ouvert,
Entre humilité et classe,
Parmi les pavés, la pierre.

Certains restent et d'autres passent,
Fusains, ciseaux, chevalets,
Dansent, s'envolent ou bien se cassent,
Devant nos yeux extasiés.

     Montmartre, Montmartre,
    
Quelques plus grands y sont passés
    
Sûr que leur âme y est restée,
    
Pour encore tant de majesté
    
Montmartre !

Les cabarets, les bistrots,
Et les garçons de café,
L’accordéon, les poulbots,
Le temps qui s’est arrêté.

Un repas, un Expresso,
Au milieu de ce milieu,
Entre people et badauds,
Au pays de « l’homme en bleu »…

    Montmartre, Montmartre !

  • C'est moi qui vous remercie Thierry, votre commentaire me touche.
    En page 2 "qui prient ou qui font semblant" s'est mis en double indépendamment de ma volonté...

    · Ago about 8 years ·
    Default user

    Laurianne Fourcroy

  • Un joli coup de chapeau pour ce lieu mythique. On lit en ayant dans la tête des photos de Doisneau. Merci !

    · Ago about 8 years ·
    Juste le bruit de l eau 54

    Thierry Soria

Report this text