MORT POUR….

Denis Cressens

. écrite en 2009          1f-2h, 4 rôles modulable 

 

Un poilu de 14/18, un soldat du débarquement de 1944, une victime de la crise économique actuelle, un casque bleu….se rencontrent dans l’au-delà, département Mort pour…..Ils nous regardent, eux qui ont été sacrifiés pour des raisons pas toujours aussi nobles que feint de le croire la bonne société……utopisme pacifique dérangeant….à chacun de voir…..

Décor     ‘le nirvana’ ….. dépouillé….jolie…sobre…la terre peut être représentée sur une partie du fond……au centre un vieux banc ….

Suggestion :  des images qui collent avec le dialogue peuvent défiler sur le fond…des ombres d’individus également…des nuages au plafond….

 

Son           un gazouillis d’oiseau…et d’eau…une ambiance zen …troublé de temps en temps par le bruit des canons….. et en musique de fond La Chanson de Craonne http://www.dailymotion.com/video/x30dzv_chanson-de-craonne_events

 

Les Comédiens

 

-  Joseph     le poilu de 14  habillé en poilu   (idéal 20/30 ans)

 -  Lucien     le gars de la seconde guerre mondiale…en tenue militaire d’époque…..à la fin, il deviendra  Casque bleu  le soldat vêtu en casque bleu mais vêtements déchirés, casque bosselés   des blessures sur le visage, les bras.. etc 

 

-   Sylvie       quinqua victime de la grande crise des années 2009/2010

 

Jeu  scénique   chaque fois qu’ils parleront de la terre et des vivants, ils montreront le public

 

  

Le Texte 

  

Scéne 1

 

 

 

Joseph le poilu marche de  droite à gauche de la scène lentement, devant le banc, arrivé au bout il retourne toujours sur la même ligne….Il ne voit pas Lucien qui  fait de même sur une autre ligne en sens inverse, derrière le banc …à des années lumière l’un de l’autre…au début ils parlent, se répondent  en s’ignorant…chacun sur sa trajectoire comme des satellites….  Suggestion de jeux, quand ils parlent des vivants font  un geste qui montre le public..

 

Voix off : Citoyens, citoyennes ! Dignitaires mes bons amis !  En cette belle journée ensoleillée, pétris de nos valeurs démocratiques et républicaines, nous sommes réunis pour célébrer  tous ceux  qui, au prix du sacrifice de leur vie sont ‘morts pour’ nous, pour notre liberté, pour que nous puissions en cette belle journée  être ici,  tous ensemble rassemblés par nos grands principes républicains  liberté, égalité, fraternité….Ensemble, honorons nos chers disparus ‘morts pour’ nous en marquant une petite minute de silence….

 

Joseph   s’arrêtant     c’est comme ça depuis que je suis ici …                il remarche

Lucien   s’arrêtant     toujours à date fixe comme disent les vivants……il remarche

Joseph    s’arrêtant   si je me souviens bien,  ils appellent ça une commémoration…   Il remarche…

Lucien     s’arrêtant   oui. Un anniversaire de fin de  guerre…

Joseph                          heureusement qu’ils les fêtent pas tous….

Lucien                          depuis le temps…il n’y aurait pas assez de jour sur terre…silence                            il remarche   

Joseph      .........       allez, allez, une petite minute de silence rapide….                             ………

Lucien      ……..      Une poignée de mots vite expédiée, car les dignitaires regardent leur montre     

Joseph       ………    c’est que : faut pas faire attendre le vin d’honneur                 ………..

Lucien     ………      le vin est peut être bon  cette année                         ……..  

Joseph      ………     je me souviens même plus du gout                 musique militaire

Lucien       ……….   Tiens, mais ce n’est pas le même hymne …..

Joseph                       ils ont du changer de président

Lucien                       à chaque fois  pour le principe, ils changent tout, même  la musique

Joseph       ………    c’est ça le signe de  victoire du combat politique…tout changer….

Lucien        ……….   J’aime bien ce morceau…

Joseph                       ça change des  discours….

Lucien                       c’est moins monotone et ça respire plus le vrai..

Joseph                       la musique c’est honnête, ça ment pas….

Lucien                       c’est juste ou c’est faux….mais c’est authentique..

Joseph                        tiens ! Maintenant là, ils déposent la gerbe de fleurs au pied du monument aux Morts pour….

Lucien                      elles sont moins belles que la dernière fois,

Joseph                      ils ont du réduire les budgets

Lucien                      ils ont la crise, j’ai croisé un qui en venait….comme en 29 parait il…

Joseph                      moi,   en 29 j’étais déjà là…

Lucien                      moi, pas encore…..pour en revenir  aux  fleurs, elles  doivent quand même sentir bon…

Joseph                    ça me manque de plus les sentir…

Lucien                    c’est beau les fleurs….

Joseph                    quand tu es  vivant, aux fleurs t’y fais même pas attention  

Lucien                    quoique là, c’est quand même le prix de notre mort

Joseph                    des fleurs pour honorer les victimes de la folie collective….Mort pour…

Lucien                    belle cérémonie….Vraiment, c’est parfait...des mots, des fleurs, de la musique…

Joseph                   la moindre des choses pour des gens éternellement privés de vie…

Lucien                   ah la, ils remettent des médailles

Joseph                   en ferraille pour les derniers survivants

Lucien                   et encore des mots…

Joseph   en envolée     ’jamais plus ça….jamais plus ça…oh non, jamais, jamais plus ça’

Lucien                   une litanie qu’ils oublient dès qu’ils se taisent

Joseph                   une indigestion de mots pour nourrir et exalter  la future chair à canon

Lucien                   une grande tradition universelle. La chair à canon a toujours été payée de mots

Joseph                 et, pour les marchands de canon, c’est toujours avec de l’or

Lucien                 de l’or  souillé  du sang des braves innocents….

Joseph                 bof, sont au dessus de ça…eux, ils comptent les canons pas les morts.

Lucien                 d’ailleurs, à part dans les commémorations, là-bas, ils ne  prononcent jamais le mot mort….

Joseph                  ah bon…

Lucien                  ils ont inventé des mots plus aseptisés pour ça….

Joseph                  ben, un pauvre gars  mort, c’est un mort….

Lucien                  pas du tout, chez les vivants le mot mort est banni…c’est juste  un départ…chez les croyants c’est même un commencement, bref la mort n’est plus qu’un incident de parcours….

Joseph                  définitif quand même, j’en sais quelque chose

Lucien                  et suprême délicatesse dont la communication a le secret on dit aussi,(lentement) un dégât collatéral….

Joseph                 ah bon, un mort, c’est un dégât collatéral, et alors, des millions…

Lucien                 une SDIMC…

Joseph             une sdim quoi ?

Lucien             une SDIMC : statistique démographique improductive mais couteuse….

Joseph                  oui, c’est moins cru, moins saignant…

Lucien                  oui, annoncer que 80% des combattants ont disparu, c’est beaucoup plus doux que, jojo est mort dans d’horribles souffrances après avoir été soufflé et déchiré menu par une mine anti personnelle à désintégration programmée….

Joseph                   pauvre jojo, enseveli une seconde fois….par une statistique…

Lucien                 c’est  le gros avantage de la communication positive….

Joseph                  c’est vrai,  faut reconnaitre, ça maquille bien  l’horreur….

Lucien                  et aussi le réel……tout est beau, tout va bien,  tout est zen…..

Joseph                  dormez tranquille, un peu  comme ici….quoique nous, là, on attend plus rien

Lucien                 ici oui, mais eux, là-bas,(montrant le public)

Joseph                 eux, ils pourraient  espérer mieux...mais,  depuis le temps je crois bien que rien ne change vraiment….

Lucien                je me suis laissé dire que les pauvres le sont encore plus…..les riches aussi,

Joseph                encore plus riches ?

Lucien                ben oui, normal, ils sont toujours du coté de ceux qui dirigent…

Joseph                pourtant, ceux qui gouvernent sont bien élus par les plus nombreux…..

Lucien               oui, surtout par les pauvres …parce qu’ils espèrent devenir riches….

Joseph               ah ben oui, logique…..

Lucien               un bulletin de vote, c’est gratuit,

Joseph               et ça permet de rêver (Silence) 

Lucien               savez vous que nous les morts quelquefois  nous votons ?

Joseph               ah bon, moi depuis que je suis ici on m’a jamais rien demandé

Lucien               mais non, ils s’occupent de tout…ils font voter les morts par contumace….

Joseph               si ça les arrange…..mais, dites moi.. Vous trouvez ça honnête….

Lucien               vous savez là bas,  l’honnêteté c’est un luxe que tout le monde n’a pas…. 

Joseph                  il y a  longtemps que vous êtes là…..Vont l’un vers l’autre centre scène.

Lucien              je ne sais plus trop…..oui je crois…..le temps vous savez…

Joseph              oui, je sais……c’est  curieux……

Lucien               quoi  curieux

Joseph  .(ils se regardent) on ne s’est jamais vu….

Lucien              surement parce qu’on existe plus….

Joseph              c’est sans doute   ça…

Lucien             il faut dire que le repère des âmes perdues est infini de perpétuité ….

Joseph               mais très  tranquille, on ne se gène pas….

Lucien            à chacun sa trajectoire…le gros avantage de l’immensité immatérielle

Lucien            c’est pas comme sur terre…. la musique militaire s’est tue

Joseph            rien que d’y penser, ça me donne le tournis….silence

Lucien              vous avez remarqué ?

Joseph              non, quoi ?

Lucien              on n’entend plus rien….

Joseph              c’est ma foi vrai.

Lucien              ils ont  refermé la boite à souvenir  jusqu’à la prochaine fois…

Joseph              avec la conscience du devoir de mémoire accompli…

Lucien              les morts, ce n’est pas drôle pour des vivants…

Joseph              ça, c’est bien vrai….

Lucien              notez, ce n’est pas drôle pour nous non plus…

Joseph              mais eux,  ils ne le savent pas, …

Lucien               ah ! S’ils savaient….oui, s’ils savaient vraiment….

Joseph              oui !   Nous n’avons plus de plaisirs….

Lucien               plus d’ennuis…c’est .un peu monotone…

Joseph               oui…vraiment pas drôle d’être mort…

Lucien                permettez moi de me présenter  Lucien de Marseille…j’y suis né

Joseph                moi c’est Joseph je suis né en Savoie…il y a…oui, longtemps….alors vous c’est Lucien, et ben, enchanté Lucien…..

Lucien                Joseph, vous permettez que je vous appelle par votre prénom…

Joseph               il y a tellement longtemps qu’on ne m’a pas appelé Joseph…

Lucien                mon grand père se nommait comme vous Joseph…

Joseph                ç a fait drôle de se donner du prénom ici….dans ce lieu inexistenciel…

Lucien                un peu surréaliste mais ça fait humain….ça peut pas nuire…

Joseph               humain, humain, vous savez juste avant d’arrivée ici on m’appelait par un matricule……. ‘Première classe matricule je sais plus trop quoi’ faites ceci !…Première classe matricule je sais toujours pas trop quoi, faites cela….il était ou votre humanisme..

Lucien               oui bien sur, bien sur….mais dites moi Joseph…comment êtes vous arrivé ici….

Joseph              c’est une longue histoire…encore que au moment des faits, ça été très rapide…mais, si vous avez le temps Lucien…

Lucien                oh, j’ai l’éternité devant moi…..

Joseph                ben oui j’aurais du y penser….vous voyez Lucien, j’ai toujours des réminiscences  de la vie de là-bas…..par moment j’oublie que je suis là, plus rien……

Lucien                 on ne sait même pas ou on est ici…

Joseph                vous n’avez pas tort….mais ça m’ennuie quand même d’oublier

Lucien              Joseph. Ici les trous de mémoire ça n’est pas grave…..là-bas (montre le public)…ils appellent ça Alzheimer et, il parait que ça peut vous amener jusqu’ ici…..

Joseph               vous m’en direz ‘temps’…..

Lucien               alors Joseph, vous êtes arrivé ici comment ….

 Joseph               si on s’asseyait Lucien… car ça va être long…..

Lucien                bonne idée… toujours  debout dans l’éternité…

Joseph                à déambuler dans son passé, à force ça fatigue….ils s’asseyent              

Lucien                Joseph, si j’en juge à votre tenue,

Joseph                qu’est ce qu’elle a ma tenue ?

Lucien               non rien,  c’est juste parce que  vous êtes arrivé bien avant moi…. 

Joseph              oui, je crois bien  que c’était en avril 1917….

Lucien              ah ben, je n’existais encore pas, j’ai du naitre en 1924……

Joseph              sauf votre respect, Lucien vous n’existez toujours pas…enfin plus du tout…

Lucien                n’ai-je jamais existé que pour l’horreur…

Joseph               le destin mon ami…le destin…..l’horreur pour Lucien, Joseph  et tant de nos semblables ici…

Lucien                oui ! Et pour certains qui ne sont pas ici, le destin ce n’est pas l’horreur oh non…..Pour eux, pas l’horreur juste   l’or  tout simplement ….

Joseph               mon pauvre Lucien, c’est ainsi…depuis la nuit des temps…….la vie est un champ de rose pour les uns et un chemin d’épine pour les autres….

Joseph                on ne choisit pas sa naissance et pas toujours sa destinée…beaucoup oublient ça la bas…montre public

Lucien     riant    quoique, je me suis laissé dire que ceux qui avaient l’or et le pouvoir là-bas (montrant le public) sont en enfer…vous y croyez vous à ça Joseph ?

Joseph              la crémation à perpétuité ? Je ne sais pas trop….j’ai rien vu et j’ai de gros doutes….parce que voyez vous la perspective de l’enfer comme vous dites, ça n’a pas inquiété une seconde ceux par qui nous sommes ici…..        

Lucien              parce qu’ils ne croient qu’au temporel….le pouvoir et l’argent….

Joseph               sur que,  le spirituel, ça n’est pas vraiment leur religion

Lucien             Joseph ! Dites vous bien que  le spirituel va aux   pauvres comme  le temporel aux riches  

Joseph              vous croyez ? bon, alors  tout le monde est content….silence      

Lucien                alors comme ça, Vous, Joseph vous êtes là depuis avril 1917…

Joseph               tout à fait 1917,

Lucien                 Joseph est un poilu de la grande guerre….

Joseph   se levant tapant des talons             pour vous servir… J’étais sur le chemin des dames….

Lucien               j’en ai entendu parler….pas bien beau tout ça….

Joseph               Lucien !   connaissez vous une seule belle guerre  ??

Lucien               ben…..quoique dans les états majors, une belle guerre, ça se dit …

Joseph               oui, par ceux qui la décide et ne la font pas…

Lucien                bien sur, bien sur,(silence)  Savez vous qu’on modernise l’art de tuer,

Joseph                plus propre, plus vite….

Lucien                pas seulement plus vite. ..Plus massif….je me suis laissé dire qu’on…..

Joseph                 je ne voudrais pas être désagréable mais pas ‘on’…non ‘ils’ montrant la salle

Lucien                ben vous avez raison Joseph,  j’oublie toujours que je ne suis plus la bas……alors donc, ‘ils’ ont même inventé la mort à retardement…

Joseph                 à retardement !…on n’arrête pas le progrès…

Lucien                sur, ça ronge et ça tue des innocents longtemps après que les chefs de guerre se soient réconciliés ….

Joseph                mais c’est horrible .Arrêtez Lucien

Lucien               horrible mais  tristement vrai, (montrant la salle) renseignez vous….

Joseph        montrant public        vous croyez qu’ils savent tout ?

Lucien    énigmatique    ça……

Joseph    se grattant la tète   mais dites-moi Lucien, toutes ces horreurs, c’est pourtant bien eux qui les paient…. 

Lucien                 on ne leur dit pas tout….

Joseph               c’est surement ça…(silence)…… Moi, qui croyais avoir participé à la der des der…..

Lucien                désolé de vous décevoir…(silence, Joseph se lève fait le tour du banc et se rassoit)…alors dites moi, Joseph ! Vous, vous étiez ou ?

Joseph         j’étais près de  Craonne, à l'est, au moulin de Laffaux,   la chanson de Craonne http://www.dailymotion.com/video/x30dzv_chanson-de-craonne_events      ménager des silences et lever  le son entre les répliques…on pourra la reprendre en sourdine plus loin notamment à la fin….

Lucien                pas fort en géographie..Mais je situe vaguement, c’est, c’est en Picardie, pas très loin de Reims,…

Joseph              c’est ça. Et  je vous prie de croire que ce n’était pas champagne tous les jours….

Lucien              j’imagine.

Joseph               oh non, ça, Lucien, vous ne pouvez pas imaginer…

Lucien               J’en ai entendu parler de votre 16 avril 1917…..

Joseph              moi les dates vous savez...ce que je sais c’est que ça été une boucherie, et sur l’étal c’était  des  pauvres gars Lucien, des pauvres gars ……

Lucien                comme toutes les guerres….

Joseph                 on se battait, on se battait, on n’avait même plus le temps de mourir…

Lucien                  ah bon…mais pourtant vous êtes là…

Joseph     haussant les épaules         ben oui, mais, finalement on mourrait sans s’en rendre compte…on savait plus pourquoi…..nos chefs sur le terrain non plus d’ailleurs.….

Lucien                 ils obéissaient aux ordres de ceux  qui n’étaient pas là….

Joseph                ceux là, dont vous parlez, Lucien, j’ai fini par comprendre qu’ils comptaient les canons avec les marchands.

Lucien                toutes les guerres ont leurs charognards….

Joseph               des vampires qui se nourrissent du sang des braves, mort pour…..

Lucien                je n’ai jamais su   s’ils se nourrissaient physiquement du sang des braves….ce dont je suis certain c’est qu’ils s’enrichissaient sur le sang de pauvres anonymes ‘mort pour’…..

Joseph                certains hommes sont abjects, surtout avec la peau des autres, mais, très surprenant, notez le Lucien, ils sont admirés, voire célébrés et adulés par les vivants…..  

Lucien      soupirant   parce qu’ils ne savent pas….et puis les vivants ne sont pas à un paradoxe près…

Joseph              faut dire qu’avec ‘votre communication’ on les manipule comme de vulgaires fantoches…

 Lucien               Surement. Et puis, les hommes détestent ceux qui  perdent…

Joseph                 les perdants ça leur fait peur….l’effet miroir c’est terrible…..

Lucien                 et là, vous parlez des vivants entre eux…..alors nous,  qui  sommes tous les perdants de la vie……

Joseph                   comme vous dites…     .(Silence)…. et, dites moi

Joseph                 oui, je vous écoute

Lucien                  je ne voudrais pas être indiscret….

Joseph                  vous savez ici, au point ou nous en sommes…….

Lucien                  Vous êtes arrivé en cet état ?

Joseph    se levant          en poilu comme vous me voyez, rien de changé…..(s’asseyant) ici, les choses demeurent éternellement  en l’état d’arrivée….

Lucien               pétrifiée à jamais…..

Joseph               notez mon bon Lucien que  j’ai eu de la chance,

Lucien               ah  vous trouvez !

Joseph  se relève              regardez moi ! Même pas abimé, juste gazé…se rassied

Lucien               c’est une mort plus propre…le gaz moutarde sans doute ?

Joseph              tout à fait, c’était ses débuts…

Lucien              c’est un peu comme moi….

Joseph               vous aussi gazé ?

Lucien               non, non,  juste  soufflé

Joseph     rêveur         soufflé ! Ah, le beau mot…hum, Ça me rappelle un entremet que me mijotait ma mère, c’était savoureux, bon, huum…bon.. vous ne pouvez pas vous imaginer …(se ressaisissant) c’est tellement lointain tout ça….

Lucien             euh,  moi, ce n’est pas le même soufflé…c’est celui des obus…..

Joseph              soufflé par un obus, je suis désolé….

Lucien           c’est du passé. N’en parlons plus.(se levant) Mais, vous voyez ça m’a bien conservé…..même pas abimé non plus.

Joseph               finalement, on a eu de la chance… au moins, on est resté présentable….

Lucien              c’est vrai…Quoique, ici,  beau ou moche ça change pas grand-chose…

Joseph           oui,  l’apparence, quand on n’est plu…ça sert à rien…..

Lucien             ce n’est pas comme là-bas. (Montre le public) Tout récemment, un, qui arrivait tout juste d’Afghanistan, bien abimé le pauvre, une embuscade et hop un plongeon dans un fossé…

Joseph            pauvre gars…..ça ne s’arrêtera donc jamais…jamais….

Lucien           qui sait ?......ce pauvre gars, il me disait que   pour ‘eux’ les vivants  l’image, réelle ou calculée, c’est essentiel, une priorité absolue ….

Joseph             vous croyez ?

Lucien             si t’es moche t’es foutu…et si en plus t’es abimé, ta vie est un calvaire…

Joseph   sérieux        l’image je veux bien, mais,  ce qui prime c’est ce que l’on est, ses valeurs, ses compétences ….

Lucien              pas suffisant, vous n’y êtes plus…

Joseph               je ne le sais que trop……

Lucien              eux, ils sont dans un monde d’apparence, d’image…nous…...Mais, pardonnez moi Joseph vous ai coupé

Joseph             c’est rien…ici, on n’est même plus susceptible.

Lucien            je m’excuse, j’y tiens….

Joseph            bon ben, Lucien, j’accepte…. Vous savez quand je suis venu ici…en 1917, nous sommes arrivés en masse….

Lucien             ici il y a de la place, c’est illimité. Heureusement  parce qu’ils nous en envoient tous les jours et de partout……et alors, vous disiez ?

Joseph              je disais que quand je suis arrivé,  il y avait beaucoup de gueules cassées…..

Lucien             mort et  abimé, c’est quand même un cumul de  malchance…..

Joseph             comme vous dites, mais, on ne choisit pas sa mort… 

Lucien            sur….(silence)…Joseph !.Ça vous dirait de faire quelques pas….mimer la marche face au public

Joseph   se levant  volontiers...Marcher dans le néant n’est ni désagréable ; ni fatiguant….

Lucien            surtout parce que, dans le fond, nous ne sommes rien…

Joseph            oui, ben ne m’en faites pas trop souvenir, ça me donne le cafard…

Lucien            pardonnez moi, je ne voulais pas….

Joseph            simple réminiscence de mon époque de vivant… je n’ai pas encore fait mon deuil…

Lucien            faire son deuil de vivant ça n’est pas facile….

Joseph            sur… Les vivants font plus facilement le deuil d’un mort….

Lucien             vous croyez….moi, j’en sais rien

Joseph           mais dites moi Lucien, Vous, le, le soufflé, c’était ou ?

Lucien           juin 1944    le débarquement quelque part  sur une plage de Normandie…

Joseph se grattant la tête  mais je croyais que 14-18….

Lucien           14/18, la der des der,  c’est ce qu’ils m’ont  aussi appris à l’école….

Joseph  riant   ils vous ont bien eu

Lucien             plaisantez pas Joseph. Les guerres n’ont jamais arrêté, ça rapporte beaucoup trop à ceux qui ne les font pas..…

Joseph            vous avez surement  raison, ici   on n’est pas toujours bien informé, on voit ça de trop haut…ou de trop loin je sais plus…

Lucien            ils inventent et  fabriquent de nouvelles  armes plus terribles tous les jours….

Joseph           et  faut bien les écouler…..

Lucien            comme vous dites

Joseph           mais, on pourrait faire autre chose….

Lucien            surement Joseph, mais quoi ?

Joseph            je ne sais pas moi…par exemple……la paix….

Lucien            vous plaisantez……la paix ça rapporte quoi ?

Joseph            ben la paix, c’est le calme, la tolérance, l’amour quoi…….

Lucien           vous n’y êtes pas…. Les décideurs de guerre ça, ça ne les intéressent pas..Ils    veulent toujours plus de pouvoir, toujours plus de profit…

Joseph           alors la paix

Lucien          ils sont d’accord de la faire ici… si une autre guerre se profile à l’horizon…

Joseph           pourtant ce serait beau la paix

Lucien          La paix ; un mot pieux qui rassure les naïfs et rend les discours plus humanistes….

Joseph           vous croyez ?  La paix ne serait juste qu’un joli  mot de communication

Lucien           pas seulement…..réfléchissez,  s’il y avait la paix….comment on ferait pour nourrir tout le monde, la bas  

Joseph            déjà que……malgré les guerres….

Lucien           comme vous dites….je me le suis laissé dire….

Joseph           vous voyez Lucien ……les hommes ont  toujours mis plus d’argent pour se détruire que survivre…….

Lucien          que voulez vous : l’instinct de propriété….la peur de l’autre….l’intolérance

Joseph           la cupidité et l’exacerbation du pouvoir…..

Lucien            joseph, vous savez ce à quoi je rêve……

Joseph            allez y, ça n’engage à rien, surtout ici…

Lucien            je me disais que si les décideurs de guerre se battaient entre eux, ça économiserait des vies

Joseph           là, je vous le  confirme, vous rêvez tout habillé…….

Lucien           et pourquoi ? Regardez ! Nous, on ne serait  pas là….peut être même  encore la bas, avec eux (geste public)

Joseph            vous croyez vraiment..

Lucien            je ne sais pas trop

Joseph             mais les décideurs de guerre, eux, savent bien que c’est dangereux de se battre……c’est pour ça qu’ils préfèrent sacrifier la peau des autres …. comme vous ou moi….

Lucien             Joseph, vous êtes cynique

Joseph            cynique moi ! Laissez moi rire, Je ne le serais jamais autant que les gens de pouvoir…..et ce n’est pas peu dire, Croyez-moi… 

Lucien            si vous le dites…..

 

Scène 2

 

Entrée en fond de scène d’une femme quinqua vêtue mode actuelle…elle va de long en large lentement, comme une âme en peine….

 

Joseph            alors comme ça vous avez remis ça en 40/45….

Lucien             oui, on l’a même appelé la seconde  guerre mondiale….

Joseph           tiens,  maintenant on les numérote

Lucien          depuis la votre, qui était, excusez du peu, la première mondiale

Joseph    bombant le torse    ah ben oui j’étais de   la première guerre mondiale !   J’avais oublié, …et alors, la seconde, pourquoi ?

Lucien               pas pour le plaisir…oh non….au nom de la liberté…de l’égalité et de la fraternité….

Joseph              ben   comme toutes les guerres….

Lucien             et pfuiit …à peine engagé, je me suis retrouvé ici…prisonnier de l’éternité

Joseph             je voulais tant croire que tout ça, les guerres, l’horreur c’était terminé à jamais….

Lucien             désolé de vous décevoir…mais pour l’horreur, on a surement battu tous les records...quoique….

Joseph           à ce point là

Lucien          en abomination et atrocité,  croyez moi, les bourreaux du moyen âge étaient des amateurs, des bienfaiteurs de l’humanité….

Joseph       vous exagérez et ça n’est pas drôle….

Lucien        je voudrais bien, mais je crains d’être en dessous de la vérité

Joseph        déjà en 14,  c’était moche…

Lucien         moi, quand je suis parti, en 1944, je n’ai pas vu la fin …et donc.pas sur d’avoir vu le pire....mais de ce que j’avais entendu, ce n’était pas beau, pas beau du tout…

Joseph          les vivants sont fous,….

Lucien           surtout le mot paix qui est en panne….

Joseph           c’est triste, si je pouvais exprimer des sentiments, j’aurais le cafard…mais même ça, ici, je ne peux pas….errer, errer dans l’infini sidéral….Drôle de destin…

Lucien          dites-moi Joseph, vous n’avez rien remarqué…

Joseph         non, j’aurais du…..

Lucien         regardez, la bas….(montre la femme qui marche)

Joseph          ah ben oui…oh !

Lucien            c’est curieux, c’est quoi ?

Joseph            mais dites moi, ça a l’air d’une femme….

Lucien          j’avais presque oublié qu’il y en avait  aussi dans le département des Morts pour……

Joseph           ben tenez, moi qui vous parle. Une fois, ici, j’ai croisé Jeanne d’Arc….

Lucien           et, comment vous savez que c’était Jeanne d’Arc…elle était  toute brulée ?

Joseph           oui, mais,  elle avait aussi son étendard….comme dans les livres…

Lucien           ah, dans ce cas bien sur….Vrai qu’ici  les femmes ne sont pas nombreuses

Joseph           assez peu en effet, et c’est heureux….

Lucien            c’est malheureux vous voulez dire…..

Joseph           vous savez ici le sexe, beau ou pas….

Lucien           décidément ne plus être ça n’est pas une vie….

Joseph          comme vous dites. Faut s’y faire, pour ça, on a l’éternité…..silence

Lucien          curieux, regardez la, Joseph, elle n’arrête pas de marcher…

Joseph           que voulez vous qu’elle fasse….ça vous donne le tournis ?

Lucien           c’était juste pour dire….

Joseph            à ce propos….

Lucien            oui lequel ?

Joseph             ben, là, juste pour dire….

Lucien             oui ?

Joseph           savez vous qu’ici j’ai eu croisé aussi des enfants ….

Lucien           des enfants soldats…..il y en a toujours eu…..

Joseph            invraisemblable….

Lucien            et pourtant….ils font ce que les adultes ne peuvent faire..

Joseph              ne veulent pas faire…parce que bien trop dangereux

Lucien            c’est vrai….espion, porteurs, esclaves sexuels, démineurs, …

Joseph            de la chair à canon d’enfants….c’est  odieux…

Lucien           ce qui l’est plus…c’est  l’indifférence… de ce qui se sait….… 

Joseph      montrant le public      vous croyez que la bas ils savent tous ….

Lucien           difficile à dire… ne pas vouloir savoir ça préserve aussi son petit confort …..

Joseph            et la conscience ?….

Lucien            arrêtez vous allez me faire rire…

Joseph            mais….

Lucien            vous savez, la bonne conscience des hommes est fluctuante et opportune….

Joseph            alors  l’horreur serait elle vouée à l’éternité….

Lucien             tant que l’homme sera, je le crains

Joseph     agacé        ah, et notre sacrifice à nous les Morts pour !

Lucien         vous avez vu…de vous, de nous tous ici, ils se souviennent…juste le temps d’une rapide cérémonie….Pour le reste vous êtes devenue une statistique historique…

Joseph           sans doute, sans doute

Lucien          à peine les drapeaux pliés, les cuivres rentrés dans leurs étuis, les fleurs commencent à faner,  le verre de l’amitié citoyenne est  vidée, et  hop, hop !

Joseph           quoi hop, hop ?

Lucien          Les mêmes dignitaires  se réunissent pour décider préventivement de combattre tel gouvernement ou tel pays,  au cas ou ??....et ils vous disent sans rire…comment voulez vous que ça finisse…

Joseph           l’instinct bellissime de l’homme….

Lucien          avec toujours le même alibi, notez le bien !

Joseph          et  lequel d’alibi ?

Lucien          la paix. La  recherche de la paix….

Joseph          Ah oui, si tu  veux la paix….

Lucien           prépare et fait la guerre….une jolie formule, créée et  promue par les marchands de guerre, relayée par des bien pensants naïfs …

Joseph         ah bon ! Si tu veux la paix prépare la guerre a été inventé par les marchands de guerre !

Lucien          et par qui voulez vous…surement pas par des pacifistes….

Joseph   geste de réflexion autour de sa tête       ah ben oui !  Vous m’en direz tant mon bon Lucien….. je ne savais pas….(silence….ils marchent…. puis  montrant la femme)  dites moi, vous la connaissez ? 

Lucien        non. On est tellement nombreux ici. Vous pensez depuis la nuit des temps….

Joseph         surement, surement….

Lucien        je me suis laissé dire que notre département ‘Mort pour’ était un des plus importants…….

Joseph         pas étonnant quand on connaît la propension des  vivants à s’exterminer

Lucien         les vivants ce qu’ils aiment surtout c’est la place d’à coté….

Joseph     montrant la salle    regardez, même ici, si on ne les  retenait….

Lucien         vous croyez ?

Joseph         on ne va pas les tenter….ici c’est grand mais quand même… (Ils s’arrêtent de marcher et regardent la femme marcher derrière eux au fond…ils la suivent de la tète.)

Lucien          et vous Joseph, vous l’aviez déjà vue….

Joseph          pas remarqué,  ici on voit sans voir ….

Lucien          mais ! regardez bien…

Joseph          quoi ?

Lucien          comment elle est mise…pour une femme…..curieux non ?

Joseph          pas de notre époque…regardez déjà nous deux ….la différence, et en si peu de temps…

Lucien          vous avez ma foi raison, je n’avais pas vraiment remarqué….la  mode ici….

Joseph          figée à jamais dès l’arrivée ….si vous aviez vu la tenue de  ceux d’Alésia par exemple  …j’en avais croisé plusieurs il y a..Je sais plus quand… geste large d’éternité

Lucien         à ce propos, une fois j’avais rencontré, des sacrifiés volontaires….

Joseph          comme nous…

Lucien         nous, on était volontaire parce qu’on n’avait pas vraiment le choix…

Joseph         oui, c’était volontaire ou déserteur…et déserteur c’était encore plus vite ici

Lucien         non, non je vous parle là de gens Mort pour une divinité et le salut de leur âme,  de leur peuple et toutes ces choses abstraites….

Joseph         des altruistes

Lucien         si vous voulez mais eux,  ils ne connaissaient pas l’expression…non ils ont été mis à mort pour rendre hommage à une divinité…

Joseph         divinité sanguinaire

Lucien         .pour sauver leurs congénères de la famine, de la maladie, de la montée des eaux, que sais je ….de la mort…

Joseph   riant  pardonnez moi, c’est nerveux…..et les sauvés de tout ça… ils sont ou maintenant ?….

Lucien   riant à son tour  vous alors…..

Joseph       c’est pas moi, ce sont vos sacrifiés volontaires qui ont été gaspillés…

Lucien       oui, mais ça on le sait toujours trop tard…….et ici les gaspillés  sont légions

Joseph       et pas que légions romaines…

Lucien        en parlant de romain,  une fois   j’avais croisé un martyr…saint je ne sais plus quoi…

Joseph       beaucoup sont arrivés ici au nom d’une religion qui est bonté et amour…

Lucien       oui ben lui m’avait dit que c’était un lion qui l’avait mis dans cet état, si vous l’aviez vu……

Joseph       bonté et amour…oui, oui….(silence…..puis montrant la femme)       curieux non…         la femme s’est arrêtée et les regarde

Lucien       tiens, mais qu’est ce qu’elle nous veut….  

Joseph   riant    nous faire la cour…..

Lucien        sacré Joseph, comme vous y allez…ici ?  Vous rêvez….

Joseph         je n’ai pas eu trop le temps de connaître les femmes…suis parti trop vite…

Lucien          moi aussi, je regrette beaucoup….

Joseph           c’est qu’elle semble insister….

Lucien          c’est bien nous qu’elle regarde

Joseph           ah ben oui   on dirait que……

Lucien           elle veut nous parler….

Joseph           de mon temps, c’était pas les femmes qui venaient vers les hommes..

Lucien           faut vous y faire tout change

Sylvie            bonjour, je vous dérange..     Elle tournera autour d’eux, se dandinera…

Joseph         non pas…..

Sylvie           je vous ai entendu…..’des’ qui parle ici…..C’est plutôt….   Rare

Lucien           ce n’est pas pour rien qu’on appelle ça le silence éternel…..

Sylvie à joseph  vous ressemblez à la photo du père de la mère de ma mère

Joseph          c’aura été un pauvre gars comme moi…qui doit trôner sur une cheminée sans flammes

Sylvie          tout juste,  à coté de la télécommande de la télé…

Lucien         à coté de qui, de quoi….

Sylvie          non, c’est rien laissez tomber

Joseph         vous, vous n’êtes pas la depuis longtemps, je le sens….

Sylvie          je viens  tout juste d’arriver

Lucien        si j’osais je vous souhaiterais la bienvenue….

Sylvie         c’est que, je n’ai pas eu beaucoup le choix…

Lucien        on imagine bien, ici,  c’est pareil pour tous ….

Sylvie         je me présente, je suis Sylvie

Lucien        ben  moi c’est Lucien et lui, le poilu, c’est Joseph

Joseph        enchanté….. mais, dites moi donc.  Ici,  c’est le département Mort pour…

Sylvie        ben oui ! Non, non,…ne vous inquiétez pas…  je me suis pas trompée….

Lucien      c’est sans doute vrai, ici, depuis le temps, le physionomiste de l’éternel inexistenciel est très fort…(avec des gestes)…toi oui….toi oui…toi non…toi oui….toi non…toi  oui…toi non, je t’ai reconnu : l’escroc de la finance, c’est non…toi oui…toi non…toi oui…toi oui……non. Toi stop j’ai dit non, les marchands de canon victimes d’un accident du travail sont pas admis ici…. toi oui….toi,  tu t’es vu c’est non….. Toi  oui tu as été un bon notable Mort pour défendre l’habitat des pauvres….toi oui…toi non…..

Joseph       Lucien on dirait que vous avez fait ça toute votre mort….

Lucien       non, mais je sais que l’entrée est contrôlée et que c’est au point …Sylvie, s’ils vous ont mis là…C’est surement  que tout est  normal….

Joseph       ben de mon temps, à la guerre les femmes elles étaient juste cantinières, ou…..(il rit) … sauf votre respect. Pardonnez-moi

Lucien        excusez le Sylvie, il n’a pas trop connu les femmes…

Sylvie         je comprends, ça n’est pas  grave…le pauvre…

Lucien        moi, j’ai connu des soldates…mais peu dans l’armée régulière….

Joseph  haussant les épaules     si ce n’est dans l’armée ou avez-vous vu des soldates vous……

Lucien      avant de venir ici,  j’ai entendu parler  de sacrés filles je vous assure, dans la résistance qu’ils disaient….

Joseph       la quoi ??

Lucien       laissez tomber….

Sylvie       mais !  Y connait pas la résistance ?

Lucien       ma toute belle faut vous dire qu’ici, la vie du bas s’arrête pile poil au moment ou on arrive…..plus de contact….rien…..le grand vide…

Joseph        pour se tenir informé, faut croiser et sympathiser avec quelqu’un arrivé depuis moins longtemps que vous……et ici …

Sylvie         j’ai déjà remarqué, ce n’est pas le club des bavards…..

Lucien       vous savez…bavard et mort…….

Sylvie       oui, forcément……chacun s’enferme dans son éternité….  immensité de vide, la galaxie du rien….

Joseph       alors comme ça  vous venez d’arriver….

Sylvie       toute fraiche,  de la dernière marée…si je puis dire….

Joseph       ah la marée ! Ses senteurs salées, le bruit du ressac qui va et vient et, que j’oublie de plus en plus….

Lucien       excusez le, il est un peu dépressif….

Sylvie       depuis le temps je comprends

Lucien      mais, on vous dit qu’ici le temps ne compte pas….

Sylvie      excusez-moi je ne suis pas encore habituée..J’arrive….

Joseph     si vous êtes là, ça voudrait-il dire qu’il y a encore une guerre….

Sylvie        une ? Mais, vous plaisantez…..

Joseph     vous croyez vraiment qu’ici on plaisante beaucoup..

Sylvie      ce n’est pas ce que je voulais dire…non…mais le mot guerre,  là bas,  ça s’écrit au pluriel….c’est une très grosse industrie mondiale…une multinationale comme ils disent.

Lucien      pas vrai !  Alors sur terre, ça ne s’arrange vraiment pas….

Sylvie       je peux même vous confier qu’en ce moment  la guerre, c’est la seule industrie prospère  qui embauche…..

Joseph      mais ce n’est pas vrai, ce n’est pas vrai…on m’aurait donc vraiment menti ?

Sylvie      pardon ?

Lucien     excusez le …comme vous le voyez, c’est un poilu

Sylvie regardant avec attention  maintenant que vous le dites, je n’en avais vu que sur des photos et puis sur des documentaires à la télé ….

Lucien      la quoi ?

Sylvie       la télé quoi….y a pas ça ici…j’arrive… j’ai peut être pas encore tout vu…

Lucien     cherchez pas ici vous êtes dans l’éternité et c’est désespérément vide…

Joseph     un vide intersidéral…

Sylvie      ah bon !

Joseph     vous frappez pas ma toute belle, vous vous y ferez…..

Lucien  riant    de toute manière elle a plu le choix…

Sylvie       vous me faites peur….

Lucien   riant      peur ! On voit bien que vous arrivez de là-bas….Ici, la peur n’a pas court…

Joseph      pour ne pas oublier la peur…..C’est qu’elle a du en avoir une grande là-bas…….ils m’ont menti…ils m’ont menti…ils m’ont menti….

Sylvie     ça le reprend. Qu’est ce qu’il a ?

Lucien     dépression ou déception… je sais plus trop…

Sylvie      je le plains…..

Julien     il découvre que lorsqu’il était en bas…et, le pauvre n’y est pas resté longtemps…on lui a menti toute sa vie de vivant…

Sylvie      le pauvre……mais là-bas, tout le monde ment à tout le monde…toujours….et sur quoi on lui a menti à lui..

Julien      ses chefs lui avaient dits que la guerre de 14  était la der des de, promis juré…

Sylvie      là-bas, on dit que les promesses n’engagent que ceux qui les entendent…

Joseph      mais quand même, aujourd’hui, coup sur coup…je vous rencontre vous, et vous…et alors….

Sylvie      et alors quoi….

Joseph     je  prends conscience que mon sacrifice, comme celui des copains (fait un geste enveloppant) n’a servi à rien, rien…

Lucien     alors ça le mine….

Sylvie      le pauvre, il croyait  ce qu’on lui disait…

Joseph     ben oui….

Sylvie      nous, ah faut que je m’y fasse… je veux dire ‘eux’, (montrant le public) il y a longtemps qu’ils croient plus ce qu’on leur dit…ils  écoutent, ils  écoutent ….et, .ils font  semblant de  croire ce qu’ils entendent ….

Joseph     mais c’est une mascarade…

Sylvie      ah, complètement …..

Joseph     et ils acceptent ça…..

Sylvie     que  voulez vous faire ?  

Lucien     ben…si je me souviens bien……

Joseph  levant les bras au ciel    se souvenir ici…quand on est plus rien…..c’est drôle non….

Lucien     oui ben me coupez pas toujours…

Joseph     le prenez pas comme ça….soyez un peu zen…..

Lucien     je peux ?...bon. J’avais rencontré un gars  arrivé ici en direct de la bataille de Dien ben Phuu en 1954,  oh…  un gars qui avait vécu les choses terribles, ah oui, terrible……. Il disait : la démocratie et le moins mauvais des systèmes de gouvernement….

Sylvie        sans vouloir être désagréable c’est Churchill qui a dit ça…et au fait il est ici lui ?

Lucien       Churchill  non !  Doit être au département des dignitaires avec les autres…

Sylvie        ah parce qu’ici aussi les dignitaires sont pas traités normalement…comme les vrais gens..

Joseph     c’est juste  pour qu’ils ne soient pas mis à l’index par leurs victimes…une forme de charité céleste,

Sylvie        ah bon !

Joseph     les dignitaires…

Sylvie      oui

Joseph    ce sont quand même les vrais responsables, que dis-je, les grands pourvoyeurs des arrivées  d’ ici…

Sylvie     si on réfléchit un peu  vous avez raison…

Joseph      les « Mort pour », c’est bien eux, les dignitaires, qui ont décidé pour notre peau sans abimer la leur….

Lucien      d’ailleurs, observez bien… la plupart des dignitaires,  décideurs et chefs de guerre, meurent  dans leur lit, et, très vieux…pas comme nous…

Sylvie      ça, ça n’a changé pas avec le temps…les décideurs sont le plus souvent vieux …

Lucien     et puis, au département dignitaires ils sont entre eux…pour se gaver de mots…une sorte de purgatoire pour comparer leurs échecs qu’ils transforment toujours en victoires….

Joseph       les victoires c’est eux…les échecs c’est les circonstances …accessoirement les autres, nous quoi.

Lucien        ils font grand silence sur le panthéon de leurs sacrifiés…silence…..

Sylvie        Aujourd’hui la bas ça change pas…(silence)  les gouvernants se font toujours élire sur des promesses et font tout le contraire….au mieux, pour esquisser un semblant de vrai, ils démentent  le lendemain les décisions de la veille…

Joseph      et ça marche ?

Sylvie        ben, c’est que la, je crois bien qu’on est en train d’arriver dans le mur

Lucien       pardon de vous reprendre, mais ‘ils’ arrivent dans le mur…

Sylvie       oui ‘ils’ c’est vrai !  Pour moi, eux,  c’est déjà du passé…

Lucien      ne vous inquiétez pas, vous allez vous y faire….

Joseph       ici comme vous le voyez, on est bien...tranquille…serein….

Lucien       dans une illusion  d’immortalité absolue…

Sylvie       je vois bien.   .mais n’empêche que….

Lucien      oui !   On est bel et bien mort….et oui…

Joseph       Mais asseyez vous, à vous dandiner comme ça, vous finissez par me donner le tournis

Sylvie    ce n’est pas de refus….me suis pas assise depuis que je suis là….

Lucien    vous arrivez, vous vous y ferez vous verrez…..

Joseph     vous parliez du mur !

Sylvie     oui, cela faisait plusieurs années que tout le monde en parlait….

Joseph    et il est ou ce mur…

Sylvie    le mur ! (sourire) voyez vous on a détruit celui de Berlin en 1989 et depuis, en échange, on, enfin ils en  ont monté des plus grands un peu partout dans le monde…..

Joseph   mais de mon temps un mur ça n’arrêtait   personne..

Sylvie     ça n’a pas changé, un mur n’a jamais arrêté un malheureux qui a faim ou soif..

Joseph    ben alors ?

Sylvie     les riches ne veulent pas partager…veulent juste rester entre eux…même, si ils pouvaient, ils chasseraient les pauvres de leur propre pays pour rester entre eux…mais, mais il leur faut bien des petites mains pour les travaux subalternes

Joseph       ben ça, çà n’a pas changé…de mon temps…

Lucien        et mon vieux laissez la parler……elle nous apporte des nouvelles fraiches..

Joseph       excusez moi ma belle, ici les occasions de bavarder sont rares……alors vous parliez de mur..

Lucien    de ce que je comprends ils n’ont fait plaisir qu’aux maçons qui les ont construits…

Sylvie     oui au moins ça leur a donné du travail…mais ce n’est pas de ces murs que je parlais…

Joseph       ah  bon…comprends pas

Sylvie        le mur dont je parle…..c’est du virtuel

Julien     du quoi ?

Sylvie       laissez tomber ce n’est pas de votre temps…..le virtuel c’est un peu comme ici…on vit dans l’irréel  faisant fi de la réalité immédiate…

Joseph   se grattant la tête  oui, une vision irréelle dans un monde  bien réel...pas comme ici…

Julien        je vais  finir par avoir mal à la tète…

Sylvie       le mur virtuel, c’est une crise de société doublée d’une crise économique que tout le monde voyait venir depuis longtemps….mais que personne ne voulait voir….surtout pas les responsables ….pour surtout ne rien changer…

Lucien      et pour cause…pourquoi changer ce qui vous arrange bien…

Joseph   se grattant la tête    attendez, faites moi une petite place et expliquez vous

Sylvie    oui   ce mur c’est la grande crise du 21 èm siècle…..

Lucien     comme en 29, j’ai connu….et il s’éloigne tournant en rond….

Sylvie          un peu oui…. Mais en plus grave et personne ne veut le dire vraiment….

Joseph         et alors

Sylvie         le détonateur….

Joseph        détonateur ! Mais, c’est pour la guerre…..

Sylvie         mais c’est une guerre…économique…mais une guerre avec des Morts, des vrais morts ….

Joseph          et Morts pourquoi ?

Sylvie           pour   l’avidité cupide de banquiers charognards et autres financiers bandits aveuglés par le seul profit…..  

Joseph       j’espère qu’on les a punis….

Sylvie       vous voulez rire...

Joseph       pas du tout….ça donne pas envie de rire…

Sylvie        vous voyez, dans les sociétés modernes la justice punit   les voleurs de poules, les pauvres qui volent pour manger, ceux qui volent les banques, mais pas les banquiers et financiers diaboliques  qui escroquent et volent les petites gens… non, non  eux les gouvernants les aident….

Joseph       non ! Vous vous moquez

Sylvie        ah pas du tout…renseignez vous  (tend la main vers le public)…

Joseph       mais c’est inique….

Sylvie        vous me faites vraiment rire…..

Joseph        ben, ce monde que vous décrivez, ça donne pas envie…..alors   les gens d’argent ont tout pouvoir et tous les droits……….

Sylvie     Oui ! bien sur officiellement, à la télé les gouvernements les sermonnent et leur demandent des contreparties mais eux, jugulaires, jugulaires… comme  rien n’est dit dans la loi à ce sujet….ben ils rigolent dans leurs grands bureaux avec des lois parfaitement faites pour eux…et continuent à mépriser  clients et toute l’humanité

Joseph       et alors ?

Sylvie       ils asphyxient l’économie…les entreprises et les vrais gens quoi…….

Joseph        ça m’écœure tout ça…..

Lucien s’approchant        à vous écouter je me demande si finalement je ne suis pas mieux ici…..

Joseph       ça on ne peut pas dire, pis on n’a pas le choix..…mais vrai que c’est moche…

Sylvie        de votre temps c’était des guerres pures et dures, celles là on les a exportées….Et chez nous la guerre est devenue  économique, c’est  insidieux, sournois, mais ça tue peut être plus que les guerres habituelles !

Joseph       mais dites moi !

Sylvie        oui, quoi ?

Joseph       De mon temps sur le fronton des mairies, si je me souviens bien, il y avait marqué euh…comment déjà…

Lucien   revenant   ça, je me souviens…..Liberté, égalité, fraternité……

Sylvie  éclatant de rire     vous êtes vraiment trop drôle tous les deux…

Lucien        eh là…faut pas vous moquez hein…je sais bien ce que je dis….

Sylvie      oui, oui, mais,  je vois bien,   vous parlez des vieilles mairies…oui, oui je vois…égalité, fraternité et….ah oui liberté…

Joseph        oui c’est ça…

Sylvie          ben sur les nouvelles qu’ils construisent, je crois bien qu’ils le mettent plus …ou alors en beaucoup plus discret…

Joseph        pourquoi discret…

Sylvie       parce qu’ils savent bien que ces trois mots, vieille devise emblématique, ne sont que des rêveries pieuses destinées à de  naïfs utopistes

Lucien     tournant  lentement autour d’eux en cercle     enfin quelque chose de normal   de ce que vous dites. (S’arrêtant solennel) En pratique, si ce cri de ralliement Liberté, égalité, fraternité  ne veut plus rien dire.  Autant faire discret….

Sylvie     parce qu’avant…vous pensez que…..silence…

Lucien  penaud..    ben...ben   faut bien dire que…ben….oui….

Sylvie      oui, je vois ! 

Joseph    l’égalité, non,  ça, je vous l’accorde…les possédants voulaient déjà pas partager

Sylvie      Ah !

Joseph     ni  les sous, ni tout ça…non…..ils étaient juste d’accord  pour partager  le travail, surtout  le plus pénible et le moins payé….

Sylvie       ça, ça n’a pas beaucoup changé…

Lucien tournant toujours rêveur   et  la fraternité ? …c’est beau comme mot…oui, un bien jolie mot…fra-ter-ni-té….. 

Joseph      oui, mais déjà nous, nos chefs voulaient pas qu’on fraternise avec leurs ennemis…

Lucien     à cause des armes…

Sylvie      des armes ?

Lucien     à vendre….ils les fabriquent faut bien les abimer pour en revendre….

Joseph     et il faut donc des guerres pas très fraternelles…

Sylvie     maintenant les guerres avec les armes comme vous dites, ‘on’, pardon, ‘ils’  les font ailleurs, loin de chez eux…pour pas trop déranger…..

Lucien      pas bête du tout………. fraternité, pourtant, ….. Une bien belle idée….

Joseph        un peu comme, aimez vous les uns les autres…

Sylvie       sauf  vos concurrents, sauf vos ennemis, sauf,  sauf, et sauf….     

Joseph      surement, vous avez raison…c’est bien triste….

Sylvie      fraternité, c’est bon pour ici parce qu’on n’est plus…. Là-bas, la réalité c’est chacun pour soi et dieu pour tous comme ils disent….

Lucien    ça, ça n’engage à rien…parce que ici…..

Joseph     depuis le temps que je suis ici, dieu pas encore  vu…..même à mon arrivée…

Sylvie       c’est surement parce qu’ici, il y a énormément de monde…

Joseph      sans doute….suffit d’y croire….

Lucien      et la liberté ? (s’arrêtant) et la liberté ? il remarche..

Sylvie     alors  elle, elle  s’en va comme peau de chagrin…..il y a tellement de lois pour faire ci et ça, pas ceci, pas cela….que légalement ils peuvent  tout juste respirer librement …

Lucien    c’est parce qu’ils sont trop nombreux…..

Sylvie      et toujours plus …mais…mais la restriction des libertés  ce n’est pas pour tous…..

Joseph     comment ça…

Sylvie     ben la bas…si vous êtes riche et puissant,

Joseph      riche et puissant c’est un pléonasme ….

Lucien     il a peu d’instruction, mais quand même…..alors quoi le pléonasme

Sylvie       ben ils peuvent contourner la loi….

Joseph        mais c’est……mais c’est….

Lucien      excusez le il se retient car ici…on ne jure pas ….

Joseph      c’est…c’est  inique….

Sylvie       ceux qui contournent le savent très bien…..

Joseph se levant solennel      « .Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »

Lucien bondissant     la Fontaine !  Je l’avais appris à l’école

Joseph  s’asseyant    gagné !

Sylvie        et bien ça aussi ça n’a pas changé….c’est toujours d’actualité….

Joseph       alors rien n’a progressé depuis le temps que je suis là…..

Sylvie        on peut pas le dire comme ça, à cause de la science et de la technologie hypersophistiquée qui ont explosées…

Lucien       ah la science et la technique, j’ai toujours aimé….

Sylvie          vous êtes parti bien trop tôt, vous vous seriez régalé…..

Lucien         sur, sur…mais il y a  quelque chose qui me chiffonne

Joseph          et quoi donc

Lucien          ben tout ça….et la technique c’est pour rendre la vie moins pénible….

Joseph         sur, et alors…

Lucien         ben   la petite dame, Sylvie là,  quand je l’entends ….je comprends que pour la plupart des gens rien ne progresse vraiment…la vie leur est toujours dure…..

Sylvie          la faute au guide suprême….

Lucien         qui ?

Sylvie       pas que celui à qui vous pensez, non l’argent.   Là-bas…on vous demande pas  si vous aimez ci ou ça, pas du tout  on ne s’intéresse qu’à l’argent que vous représentez ou que vous pourriez  rapporter…(montrant le public).Vous, en tant que tel vous n’êtes rien…

Lucien        rien, comme nous ici, sauf que là, ne pas être, c’est fait pour….

Joseph       oui, oui, l’humanisme n’a guère progressé……

Sylvie           le pouvoir sur l’autre et le profit à tout prix sont l’essence du monde….

Joseph         forcément il y a beaucoup de perdants…

Lucien         qui sont sacrifiés ….

Joseph         toujours les mêmes…les plus nombreux, ceux qui n’ont pas….

Sylvie         tout ça à cause de la seule religion œcuménique dont le chef de file est saint profit…. 

Joseph         c’était, déjà un peu comme ça de mon temps…..

Sylvie          mais ça se savait moins…et en plus, comme  les gens étaient moins instruits…..

Joseph      oh ! oh !   J’ai eu mon certificat d’étude ma belle…pour qui que vous me prenez….

Sylvie        j’en doute pas, je voulais pas vous vexer…mais maintenant  presque tout le monde a au minimum  son bac….

Lucien          tout le monde a le bac….et ben c’en est du progrès….

Sylvie   riant  je vais vous faire l’acronyme de bac, je peux pas m’en empêcher bac :  brevet d’aptitude au chômage…

Lucien        oh !  

Joseph        mais alors, plus sérieusement…..si ils ont tous le bac, c’est plus qu’un monde  de patron, il y a plus d’ouvriers…

Sylvie        on dit plus ouvrier…on dit technicien de ceci, spécialiste de ça, assistant de cela, technocrate  d’état….

Joseph        et  la feuille de paie….

Sylvie         ben, elle,  avec la concurrence  …elle aurait tendance à baisser….

Lucien       non ! Alors, des ouvriers plus instruits avec un nom ronflant qui gagnent moins…...

Joseph       ils sont fous je vous dis……fous….ou est le progrès ?

Sylvie         ils sont juste plus instruits, ils comprennent tout et on les paie de mots… mais voilà…..

Lucien        sont quand même exploités…

Sylvie         chantage à l’emploi…. et puis vous savez pas tout…

Joseph         comme si toutes vos horreurs là,  ça suffisait pas…..

Sylvie          moi ce que je vous en dis, c’est vous qui demandez..

Lucien          ben oui c’est vrai…on est plus, mais on reste curieux….

Sylvie          les ouvriers  justement…..on en importe pour ce qu’on ne veut pas faire nous…

Lucien       vous importez des ouvriers ??……

Joseph         comme des pièces mécaniques

Sylvie          oui, mais rien de neuf sous le soleil…

Lucien         le soleil, lui aussi je l’avais oublié….

Joseph        j’aimais bien me réchauffer sous ses rayons…

Sylvie          je suis désolée de remuer tout ça…

Joseph        ne vous inquiétez pas….vous nous faites du bien  parce qu’ici…comme vous voyez…c’est vide de chez vide…abyssalement  vide…

Lucien      bon on en était ou ?  Aux ouvriers…qu’on importe comme du vulgaire café….

Sylvie       oui, mais quand même, vos générations, ou même  avant, allaient bien. en Afrique chercher des esclaves…

Joseph     j’ai appris ça depuis que je suis ici…si ce n’est pas malheureux…l’exploitation de l’homme par l’homme…..oui, oui c’est vrai…..

Lucien       et tout ça pour les tuer au travail…sans les payer…

Sylvie        et   exporter nos produits un peu partout à prix canon…

Lucien       encore les canons ! Ils sont fous ces vivants….

Joseph        nous, on peut même plus l’être, fou

Lucien       et   vos ouvriers instruits, ils disent quoi de tout ça…

Sylvie        que le patron partage,  partage surtout  le travail…. 

Lucien      si ce n’est pas malheureux d’entendre tout ça

Joseph      alors c’est vrai, finalement  la bas sur terre, rien ne change vraiment….

Sylvie       le plus drôle, c’est le grand jeu terrestre…

Lucien        un jeu ?

Sylvie          très pratiqué par eux oui…

Lucien     et c’est quoi ce jeu ?

Sylvie   .  critiquer ceux qui ont l’argent et le pouvoir …en les enviant secrètement….

Lucien     toutes ces misères humaines sans espoir  ça me fatigue….mais je suis content d’avoir eu des nouvelles fraiches…mais ça me déprime…..allez j’ai été content de vous connaître…je vais  aller rejoindre mon orbite éternelle….il commence à partir

Joseph      Lucien ! Si vous repassez vous serez toujours le bienvenu…..il disparait

Sylvie     il est parti…on le reverra quand ?

Joseph    peut être jamais…peut être dans quelques millénaires….qui sait…..

Sylvie      il était sympathique….

Joseph      ici tout le monde l’est…

Sylvie       pourquoi…

Joseph     ici, on est tous pareils dans l’inexistence.   rien à posséder, rien à partager…pas d’argent…pas de jalousie……rien…donc tout le monde est charmant

Sylvie       sur que, la bas  ça n’est pas le cas, loin de là…

Joseph      et pourquoi ça ne pourrait pas être serein …

Sylvie       presque tout tourne autour du pouvoir de l’argent et ça, ça tourne les  têtes les mieux faites…

Joseph     oui forcément……

Sylvie        faut dire aussi qu’il en faut  pour vivre juste normalement…et puis  c’est aussi la faute à l’excès de communication …

Joseph        que voulez vous dire ?

Sylvie        on les manipule en permanence  et ils ne s’en rendent pas  compte….

Joseph        les pauvres, c’est triste….de  les prendre pour des marionnettes….

Sylvie         ils sont  assaisonnés en permanence  à la langue de bois

Joseph       Langue de bois ?…moi, je connaissais  que la langue de bœuf….

Sylvie        la langue de bois c’est aussi de la cuisine……

Joseph       ah ! ben, je connais pas…

Sylvie         on escamote la réalité avec des combinaisons de mots abstraits et pompeux qu’ils  ne comprennent pas toujours

Joseph          mais on les trompe en permanence      

Sylvie          souvent oui…..après, on les insécurise…leur faisant croire que le voleur de pomme est dangereux…

Joseph        de mon temps c’était la prison…..

Sylvie         et le bagne  il y a deux ou trois siècles....m’empêche que les plus dangereux c’est pas eux…non … voleur de pommes, c’est pas bien… mais ce n’est pas eux les plus dangereux….la crise le démontre bien…

Joseph        et alors qui sont les plus dangereux ?

Sylvie         tous ceux qui mettent sur la paille les travailleurs,  les petites entreprises, bref des familles entières…et ça sans scrupules aucun…si ce n’est d’avoir voulu gagner de l’argent  facilement,  de façon malhonnête….et sur le dos de tous…..

Joseph      ma mère, et ce n’est pas hier, disait plaie d’argent n’est pas mortelle…

Sylvie       c’est toujours ce que disent ceux qui en ont….

Joseph      c’est vrai que ma mère avait de l’argent..Oh pas….un peu quand même…

Sylvie       vous voyez...j’ai raison

Joseph      et elle avait toujours un point de vue sur les autres...Ce qu’ils devaient faire ou pas….

Sylvie       quand tu as l’argent, tu es aussi donneur de leçons…

Joseph       c’est une position plus facile…

Sylvie       les théories sont plus faciles  que la réalité…..

Joseph       oui bien sur, bien sur…..et alors vous ? ..Comment êtes vous venue ici dans ce département des morts pour….je comprends pas..C’est une erreur ?…

Sylvie     pas du tout…notre grande crise on l’appelle aussi une guerre économique…

Joseph     une guerre économique, vous m’en direz tant….

Sylvie       et il y a des morts….

Joseph       des morts dans la guerre économique ?

Sylvie        comme dans toute guerre…mais c’est très sournois…..j’en suis une preuve vivante…..euh pardon, je veux dire morte……

Joseph       surement, surement…pas de travail…plus d’argent….tout se complique…..et comment dire…mais cette guerre économique…

Sylvie      oui….

Joseph     ça se présente comment…

Sylvie     de deux façons……

Joseph      ah ! Dites….Moi vous savez j’ai connu que la guerre des tranchées…

Sylvie       comme mon arrière grand père, oui forcément.. Nous,  c’est un peu diffèrent…. D’un coté vous avez des gens qui ont beaucoup, et tout le monde le sait.....de l’autre, les plus nombreux qui n’ont rien  et  les premiers ferment les yeux

Joseph      ben, ma belle, rien de neuf la dedans…..ça toujours été comme ça sur la terre… l’être humain n’est pas partageur, ça se saurait

Sylvie       sans doute sauf que maintenant ceux qui n’ont rien ou si peu…ont  la télé….

Joseph      mais c’est quoi que cette télé là…

Sylvie      euh  oui bien sur…..bon pour faire simple…

Joseph      et ma belle ! Poilu ça ne rime pas avec analphabète…

Sylvie       j’ai pas dit ça…..

Joseph  s’énervant    j’aime mieux parce que…parce que…parce que ..(S’apaisant soudain).hum  ici      vous inquiétez pas, ici  la menace, la colère ça n’existe pas….parce que ça sert à rien

Sylvie       ce n’est pas grave,  alors, pour votre culture…sachez , la télé c’est un des nombreux  moyen de communication moderne qui permet à tout le monde de tout voir et savoir  tout, partout et très vite….

Joseph      sans se déplacer ?   C’est beau le progrès…..j’aurais aimé voir ça…sur ! Et donc, si je vous suis bien …les pauvres savent ce que font les riches…

Sylvie       parfaitement  …d’autant  que les riches sont facilement  bling bling…..

Joseph       c’est quoi le bling bling

Sylvie        ah ben oui    ici….disons que les riches adorent  s’exposer…éclabousser de leur argent….se montrer à la télé justement….

Joseph         faire envie aux pauvres, quoi….

Sylvie         tout juste……presque les narguer….

Joseph       ça, c’est  pas malin, comme quoi on peut être riche et bête ……mais bon, ça c’est toujours fait…rien de neuf

Sylvie         sauf que maintenant…les pauvres veulent partager les richesses …

Joseph          aie, aie aie…c’est vrai que leurs pauvres sont instruits  maintenant….et là ça bloque……

Sylvie       surtout que la crise amplifie le phénomène…..

Joseph       ah  bon…    comment ça…..

Sylvie       sous couvert de crise….les grands  stratèges des entreprises qui marchent bien se réorganisent et  licencient pour améliorer leurs profits….

Joseph      ah les canailles…veulent pas partager…

Sylvie       sans compter les entreprises qui   font faillites ….ou délocalisent…..

Joseph      délocalisent…c’est quoi encore ça ?

Sylvie       ben certaines entreprises cherchent toujours l’endroit ou pour produire la main d’œuvre est la moins chère ……

Lucien      et ils trouvent……

Sylvie       ils ont l’embarras du choix…pour manger un peu, dans certains pays ils sont prêts à tout….

Joseph      les pauvres !  Oui ben, c’est bien ce que je dis l’humanisme a pas beaucoup progressé….

Sylvie       humanisme, humanisme vous êtes vraiment un utopiste vous….

Joseph      l’utopie est  un dessein pour l’avenir… utopiste c’est ni un défaut, ni un crime…

Sylvie       c’est pas ce que j’a dit, mais dans le monde de la bas, comme je vous ai dit, le seul étalon qui compte c’est l’argent… surtout en avoir…parce que quand t’en a pas…t’es pas grand-chose

Joseph        et l’homme dans tout ça…..

Sylvie         ben… à vrai dire je sais pas trop.

Joseph        j’avais un instituteur qui disait toujours, ça me revient,  le plus grand prédateur de l’homme c’est l’homme…..

Sylvie         ben il avait pas tort …..D’autant que si on réfléchit…..

Joseph        oui ?

Sylvie         comme  tu ne choisis pas ton berceau….pauvre ou riche tu n’y es pour rien…

Joseph        et alors, ici qu’est ce que ça change….

Sylvie        ben  quand même…oui ici je sais bien…mais là-bas

Joseph       sûr  que partir du milieu de nulle part sans rien c’est plus difficile, mais bien plus méritant d’arriver…

Sylvie      que de partir avec un bon capital, une bonne santé, du savoir et de la chance…

Joseph        on est  deux grands philosophes, pas vrai…..

Sylvie        ici on a le temps de philosopher surtout que, ici,  ça nous engage plus à rien     

Joseph  montrant le public      c’est pas comme eux…

Sylvie          pris dans leur vie tourbillonnante, ils pensent pas vraiment…heureusement pour eux…

Joseph         ben au fait, dites moi  un peu comment vous êtes arrivée là….parce que,

au rayon Mort pour , pour cause de crise économique c’est nouveau ça….

Sylvie        des morts économiques il y en a toujours eu,

Joseph        des morts de faim aussi il y en a toujours eu….

Sylvie         disons qu’en ce moment  c’est  plus important  ….

Joseph        et alors vous……c’est la faim qui vous a amené ici….

Sylvie         oui et non…avec la crise, mon entreprise a fermé….plus de commandes…..

Joseph        aie  aie……plus de commandes, plus de travail…la spirale infernale.

Sylvie         vous êtes ici depuis longtemps, mais vous avez tout compris….

Joseph        ben vous savez ma belle, mon père était boulanger…je sais ce que c’est le commerce……pas de client plus de commerce….

Sylvie        c’est un peu ça……et moi en plus, je suis âgée…..

Jopseh   riant  vous âgée ??..J’en connais là-bas qui en aurait bien fait leur quatre heure….

Sylvie       ne riez pas, je suis une quinqua….une ainée comme ils disent maintenant

Joseph       ben vous les faites pas…..

Sylvie         c’est gentil…..n’empêche que là-bas…on m’a dit que j’avais plus l’âge du marché……

Joseph        du marché ?

Sylvie          marché du travail……à 50 ans on ne vous veut plus…..

Joseph         et alors quoi faire ??

Sylvie          ben, tout le monde se transforme en donneurs des leçons, surtout ceux qui ne sont pas concernés….ils ont  tous une idée pour toi…

Joseph        le grand bal des y a qu’à il faut…..

Sylvie            comme vous dites

Joseph         les donneurs de leçons, nous les poilus on a connu ça aussi…oui, oui…

Sylvie           et, c’est ce qui   vous a envoyé ici  …

Joseph        oui, ceux qui savaient, oui, oui…… mais dites moi…de mon temps ceux qui dirigeaient ils avaient plus de 50 ans….

Sylvie           ça n’a pas beaucoup changé….

Joseph           et alors ?

Sylvie            eux ils se voient pas…..surtout .ils ne regardent pas les autres, sauf la chair fraiche…

Joseph          au cas où on pourrait consommer….

Sylvie           tout juste…...ils voient que leur  pouvoir, et  pire, ils pensent détenir la vérité….

Joseph         vérité, vérité….ben, pourtant, ils ne l’ont pas vu venir la crise dont vous parlez….

Sylvie          nuance, ils n’ont pas voulu la voir…c’était prévisible depuis longtemps…

Joseph         oui ! Ils ont voulu gagner des sous jusqu’au bout….

Sylvie          et oui,  des sous pour eux, et la rue pour les salariés dès que la crise est apparue

Joseph         et ça se dit être des hommes responsables……..et alors ?

Sylvie         un peu de communication, et hop, ils vous démontrent que ça n’est pas eux

Joseph          mais la  faute aux autres…..

Sylvie            voilà…..

Joseph          et alors pour que vous soyez ici….

Sylvie            oui..

Joseph          ils vous ont….ils vous ont…non, quand même pas

Sylvie          quoi ?

Joseph         ils vous ont…..euh,    euh……euthanasiée ?

Sylvie           non, c’est beaucoup plus subtile….

Joseph          comment ça….

Sylvie          on vous prive d’emploi à cause de l’âge

Joseph           ça j’ai compris mais c’est minable…..

Sylvie           ils le sont….

Joseph           et alors ?

Sylvie          c’est la spirale.  Les amis s’en vont  comme les feuilles d’automne….l’entourage se lasse et prend ses distances….votre train de vie se freine, puis  s’arrête….et .le banquier, qui n’est plus votre banquier, se rapproche dangereusement …..

Joseph           et alors…..

Sylvie             je me suis fait hara kiri………

Joseph           non ! Mais c’est du gâchis, du gâchis…..les vivants sont fous, fous….

Sylvie           je ne supportais plus…..

Joseph           vous ne supportiez plus quoi

Sylvie            la machine à culpabiliser ….

Joseph           c’est quoi cette machine

Sylvie             le regard  des autres, les sous entendus,  les non dits…Vous comprenez, là-bas, sans travail, vous n’êtes plus rien. Vous êtes un asocial, un fainéant, un sous homme, une poussière…..et puis j’en avais assez de passer devant des boutiques ou je ne pouvais plus rentrer…

Joseph           mais dites moi….apparait le casque bleu...qui tourne au fond

Sylvie           oui..

Joseph          à votre âge…vous aviez surement travaillé de nombreuses années…..

Sylvie           sur, tout le temps…

Joseph.          Vous aviez fait vos preuves, vous aviez de l’expérience

Sylvie              je le croyais…mais, ça n’intéressait plus personne, je n’intéressais plus personne…..j’étais devenu une paria de la société……c’est pour ça que j’ai préféré  partir….

Joseph          c’est bien triste…..des morts économiques..Vraiment, dans l’immonde l’homme  n’arrête pas le progrès…..et ‘ils’ laissent faire

Sylvie          vous savez   tant qu’’ils’ ne sont pas concernés, ‘ils’ s’en fichent ……

Joseph         en espérant que ça ne leur saute pas dessus…..

Sylvie         c’est un peu ça

Joseph        pour changer un peu de sujet..

Sylvie          oui !

Joseph        je ne voudrais pas être morbide, quoiqu’ici….mais vous avez fait comment ?

Sylvie          le gaz

Joseph         comme moi. Gazée vous aussi …

Sylvie         non, moi, juste avec ma cuisinière….

Joseph         ah ! Vous n’êtes pas abimée, au contraire…pour ça, le gaz c’est bien…. mais, une étincelle et vous auriez été soufflée comme l’autre…vous savez l’autre…l’autre…...Lucien je crois…

Sylvie            j’ai toujours été  consciencieuse comme dans le travail….à cinquante ans tout le monde avait oublié mais bon…et bien quand je suis partie je l’ai fait en pro, réussir et  pas de risque pour ceux qui restaient….

Joseph           vous nous rassurez.. ça vous honore     Apparition d’un casque bleu mal en point qui tourne  au fond…

Sylvie           dites, je peux vous poser une question..

Joseph           si on se gène entre nous….

Sylvie           voilà, je ne sais pas pourquoi mais j’ai amené mon mobile….elle le montre.

Joseph          votre quoi ?

Sylvie          mon mobile…le téléphone…..

Joseph         vous savez, ici toutes les lignes sont coupées avec là-bas……

Sylvie           alors c’est bien vrai….

Joseph          quoi ?

Sylvie          ici,  c’est définitif…..là-bas, pour moi, c’est vraiment fini…

Joseph          pour vous, nous … définitivement fini oui…..eux, c’est pour  plus tard…oui…

Sylvie           ne plus être c’est à la fois de la tristesse, quelques regrets et quelque part aussi un grand soulagement…

Joseph           parce qu’ils vous ont trop fait souffrir….

Sylvie          oui…. leur indifférence…..leur égocentrisme…..leur mésintelligence….

Joseph          c’est un homicide insidieux, démoniaque, un meurtre bien réel

Sylvie           la preuve c’est que je suis là…..

Joseph        le résultat de leur indifférence….allez…ne vous laissez pas aller…vous serez bien ici. Ils ne vous méritent pas…

Sylvie         vous êtes gentil Joseph….J’aurais aimé vous connaître là-bas….

Joseph        vous allez me faire rougir……

Sylvie           joseph    vous avez vu ça  là-bas…c’est quoi ?

Joseph          ah ben oui……attendez je vois mal…..on dirait……mais on dirait quelqu’un…

Sylvie           plutôt ce qu’il en reste…..

Joseph          le pauvre…….

Sylvie           et vous, la bas….oui vous……

Casque bleu    c’est à moi que vous parlez ?…..

Sylvie             approchez donc….enfin si vous voulez….

Casque bleu     ce n’est pas de refus ….je connais personne, j’arrive à l’instant….

Joseph            je me présente je suis Joseph le poilu

Casque bleu   comme mon arrière grand père…qui doit être par là…..

Sylvie            et moi je suis Sylvie, j’arrive…..

Casque bleu   vous avez pas d’uniforme, donc guerre économique..

Sylvie            oui tout à fait

Casque bleu    aux infos ils en parlent tous les jours, et ça ne s’arrange pas…

Joseph             vous m’avez l’air mal en point…

Casque bleu     maintenant ça va…mieux, que tout à l’heure  là-bas….parce que ça chauffait dur…on a été coincé…on a rien venu venir….

Joseph         ou ça….

Casque bleu    en  Afghanistan,  une embuscade à la sortie d’un village et un plongeon dans un fossé…et ils nous mitraillaient…

Joseph           aie, aie, aie….

Casque bleu     puis plus rien, me suis retrouvé là….seul  jusqu’à ce que je vous trouve…vous…..

Joseph         vous faisiez la guerre la bas…..

Casque bleu      ah non,  moi j’étais un soldat de la paix…un casque bleu

Joseph         un soldat de la paix ? Voilà encore autre chose…. Et c’est quoi ça…

Casque bleu    la mission c’est de maintenir la paix….après la guerre quoi.

Joseph         ah ! 

Sylvie         je vous ai  dit qu’il y a des tas de guerre…..les  guerres de  guerres….les guerres économiques, les guerres de paix….sans compter le nucléaire…..plus tout ce que je ne sais pas….

Joseph          le quoi ? Nucléaire ?

Casque bleu      oui. La guerre atomique…dite de dissuasion…elle a tué des populations entières en 1945 pour mettre fin à la seconde guerre mondiale…..et puis beaucoup après mais juste à cause des essais…

Joseph       juste pour des essais nucléaires, ils tuent des gens….

Casque bleu      oui,  mais pas exprès….

Joseph         ah vous me rassurez

Sylvie         ils faisaient quand même les essais loin de chez nous….à cause des retombées…. 

Joseph      chez les autres quoi ? Pas fou les décideurs………..et à chaque fois des sacrifiés…

Sylvie        sur …..Et ça ne s’arrange pas…..

Joseph       alors vous le casque bleu de la paix    vous faisiez quoi…   vous vous battiez ?

Casque bleu     ah non…tenez là juste avant  l’embuscade…c’était sympathique, on buvait le dhoor avec les villageois afghans..

Sylvie       vous buviez quoi ?

Casque bleu      le dhoor, un mélange de yaourt et d’eau…

Sylvie        oui un Yop  quoi….sauf que chez nous c’est yaourt et fruit…

Casque bleu   tout à fait, un Yop…et on se doutait de rien, c’était plutôt cool…après on est reparti…et me voilà..

Joseph       mais dites moi….

Sylvie       commencez donc par vous asseoir parce que dans votre état….

Casque bleu    je suis moins présentable que vous deux ....mais ici

Sylvie       ça n’a plus grande importance vous avez raison…

Joseph      mais dites moi   un soldat de la paix ça fait quoi par rapport aux soldats, enfin aux soldats comme moi…

Casque bleu    ben   on fait la paix…. Un casque bleu ça se bat pas…..(silence) sauf quand c’est nécessaire….

Joseph   septique    je vois…oui je vois…..encore un sacrifié….

 

 

Roulement de tambour, éclairs.. les acteurs regardent en l’air

Voix off      Les Comédiens  dédicacent cette pièce au sacrifice de tous ceux sacrifiés par ceux qui en sacrifient d’autres sans se sacrifier eux-mêmes……

 

Rideau

 

 

 

 

 

 

La chanson de Craonne

Le ressentiment et le désespoir des poilus, s'exprime dans la Chanson de Craonne, sur un air de bal-musette. Soulignons que cette chanson a été écrite et popularisée dans les milieux pacifistes après la Grande Guerre et n'a jamais été entonnée par les poilus.

Quand au bout d'huit jours, le r'pos terminé,
On va r'prendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile.
Mais c'est bien fini, on en a assez,
Personn' ne veut plus marcher,
Et le coeur bien gros, comm' dans un sanglot
On dit adieu aux civ'lots.
Même sans tambour, même sans trompette,
On s'en va là haut en baissant la tête.

Refrain:
Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes.
C'est bien fini, c'est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C'est à Craonne, sur le plateau,
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C'est nous les sacrifiés !

http://www.dailymotion.com/video/x30dzv_chanson-de-craonne_events

 

 

Mes  comédies de 1 à 12 comédiens(es) 

La Journée du Boss 2f-3h-6rôles(2005) créée en 2006 au Canada et en France en 2009 ; Un+un+Trois3f-2h(2005) créée en 2007 en Suisse et en 2009 en France ; Politiquement Votre 2f-2h(2006) nominée à concours auteur en France 2006 ; La 4ieme Comédie 3f(2007) créée en 2008 en France extrait video ; Moa-Moa 2f-3h(2007) (très modulable, existe en version solo ou duo) ; La Cour-ge 6f-6h (2008)(interactive, totalement modulable h/f   créée en 2008 au Canada ; Cœur Croisé 2h/1f(2008) ; Avoir ou ne pas Avoir 3h ou 3f ou 1f-2h etc…(2008) ; Le Trafabouteur 2f-2h(2009) ; Mort pour 1f-2h (2009) ; AB Comme….3f-3h(2009)créée en 2010 à Casablanca ,Maroc ; La Machine à faire rire 5  h et /ou f modulable  (2010) ; Les Célib’attentes  2F  (2010) ; Clair Obscur 4 à 10 dont 2F (2010)coécriture créée en Juin 2011 avec le concours de la MEF Toulon ;La Tentation d’Ecrire (2011) coécriture créée Mai 2011

 

 

                              Denis Cressens     France  (33)   0607194230

Les écrits de D’       denicres@free.fr  denicres@gmail.com

 

Toute interprétation doit faire l’objet d’une « demande d’autorisation » à la SACD

www.sacd.fr

 

 


Pièce dédicacée « au sacrifice de tous ceux sacrifiés par ceux qui en sacrifient d’autres sans se sacrifier eux-mêmes…… »
La chanson de Craonne sera un excellent fond musical http://www.dailymotion.com/video/x30dzv_chanson-de-craonne_events

Une pièce à contre courant....mais...mais...
Agréée par le comité de lecture de la FNCTA en avril 2010, figure désormais à leur catalogue - Le comité de lecture de la FNCTA a aimé .(avril 2010 )

Report this text