« Ne me jugez pas »

fragile-voice

Je sors perdante et déchue

De mon combat sans honneur

J'ai déjà bien trop vécu

Pour de la mort avoir peur


J'ai perdu goût à la vie

Mais pitié, ne m'accablez pas de vos reproches

De la culpabilité de laisser mes amis

Mon cœur n'est fait ni d'acier ni de roche


Vous expliquer serait si compliqué

Pourquoi vous délecteriez-vous de potins ?

De mon malheur vous pourriez vous moquer

Et je périrai sous vos yeux assassins


De toutes les peurs qui m'assaillent

La plus grande est celle d'être rejetée

De toutes les peurs qui m'assaillent

La plus grande est celle d'être jugée


Alors ne me jugez pas

Vous qui ne connaissez pas

Les entailles sur mes bras

Et la maladie qui est en moi


S.H.

le 19/02/2015

  • Un soupir, deux doigts de douleurs, et voilà que je me perds dans votre prose. C'est beau, dur et extrêmement sensible à la fois. Je vous dis courage, et surtout merci pour vos mots.

    Douce pensée, MamZ'Aile Plume.

    · Ago almost 5 years ·
    Img 3458

    mamzelle-plume

Report this text