Oublions Prométhée

Gabriel Meunier

Entre le fini et l'infini, l'homme a-t-il sa place ?
(avec l'accent)
Promé- té ?
Boudiou...! Lui, il ne savait faire que des promesses, té !

Dans un monde fini
Sans doute est-il plus confortable de ne pas mesurer

Mais dans un monde infini (l'univers)
Mesurer n'est il pas la pire des folies ?

Entre le paysan (pagu) accusé d'esprit étroit
et nos fous de l'Espace
oui oublions Prométhée
chaque jour est une belle infinité
  • pour une fois, un coup de pub (il en vaut la peine)
    https://editions.flammarion.com/les-hommes-lents/9782081427822

    · Ago 3 months ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

  • L'instant idéal, une poussière de fleur qui flotte dans l'air immobile d'une après midi calme d'été ... Le temps sait s’arrêter parfois pour qui sait voir l'essentiel :o)

    · Ago 4 months ·
    Gaston

    daniel-m

    • Tout à fait...!
      Merci D pour cette lecture... en douceur !

      · Ago 4 months ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

  • moi qui trouve les journées si courtes ....!

    · Ago 4 months ·
    Photo

    Susanne Dereve

    • Tu m'étonnes, car ton pouvoir d'observation de toute chose (un chant d'oiseau ou un rai de lumière...) me parait justement relever d'une forme de résilience ;
      il nous faut savoir à réapprendre à "habiter le temps" !

      · Ago 4 months ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

    • mais c'est une si vaste demeure qu'il risque de nous manquer !

      · Ago 4 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

Report this text