Pardon Amélie

Kevin Carlier

Amélie, je t'écris et te dis, pardon

Pardon, d'avoir voulu t'aimer

Laisses moi partir, je t'en supplie

J'ai plus la force de me battre

Tu as gagné, non, j'rigole

L'amour, l'amour quoi d'ailleurs

L'amour nous a dévoré

Moi j'voulais juste te protéger

Du mal, oh oui, je n'ai pas peur

Je l'écris, pardon, parce que je t'en ai fais

Mais c'est ton bonheur que j'voulais

Tu te rappelles de c'qu'on s'disait

Rien n'y personne ne nous séparera

Mon cul, ce monde individualiste nous a

Séparé, englouti, anéanti, enfuit

Dans une haine, parce que l'amour c'est pas ça

L'amour c'est pas le capitalisme

L'amour c'est pas les dollars

L'amour c'est pas les voyages

L'amour c'est plus nous

Pourtant l'amour c'est mon coeur

L'amour c'est un cadeau

L'amour c'est un couple, à deux, unis

Mais l'amour ne nous a pas réussi

Il n'y a plus de nous

Juste un "N" et un "S"

Le "O" et le "U" sont partis

Je ne sais où...

Ailleurs, pardon, ici et là

Par ci, par là, comme ci, comme ça

Qu'est-ce tu veux que j't'écrive

Tant pis, voilà, c'est comme ça

Non, ça c'est pas moi

Pardon, mais on ne pas appris à fuir

Pardon, mais j'voulais que ton bonheur

Pardon, parce que je t'aimerai toujours c'est ainsi

Je t'aime encore et je l'écris

Pardon, mais c'est fini

Reprends ta liberté

Moi j'l'ai toujours été

Grâce à toi qui me supportais

Maintenant j'sais pas où je vais

Peut-être rejoindre le "O" et le "U", où

Quelque part où je m'interdirai d'aimer

Parce que c'est cruel et plein de haine

De la jalousie et tout c'qui s'en suit

J'finirai seul à croire, l'aurai-je mérité

Pardon, pardon, pardon, t'inquiétes pas

Bref, j'suis un paumé, un con, un révolté

Parti en guerre contre sa patrie

Parce qu'ils savent où le "O" et le "U" sont partis

Hein, elle est belle la démocratie

Vous avez vu l'travail

Mon encre qui coule toute la nuit

Parce que je n'ai plus assez de larmes

Mon coeur est ma seule arme

Parce que mon amour s'est perdu

En même temps que mon pays

Alors les mots me viennent et j'écris

Pardon Amélie, pardon, pourtant j'ai tout fais

J'ai essayé et apparemment je n'y suis pas arrivé

Tant pis pour nous, tant pis pour moi

Tant pis pour toi, belle vie mon amour

La mienne, j'ai presque envie d'dire, maintenant j'm'en fous

Mais non, je n'm'en fous pas

J'vais continuer à manger, boire et dormir

Quoi, c'est les trois besoins primaires

À la vie, j'vais pas m'laisser aller non plus

On en a qu'une, en fait non mais chut

Donc j'vais m'remettre à bosser

Monter ma boîte, laisses moi rire

J'arrive déjà pas à construire un couple, à défaut de reconstruire

C'est pas pour me déglinguer la santé

En créant ma boîte pour des clous et six planches en sapin

J'vais vivre, je vais m'amuser

Moi aussi, j'ai envie de l'écrire alors je l'écris

J'ai envie d'jouer d'la guitare

Alors je jouerai d'la guitare

J'ai envie de réécrire, pardon 

Alors , je réécris pardon

Ceux qui m'trouve con

Bah j'les emmerde

Ceux qui m'trouve sincère

Bah j'peux t'dire j'les aime

J'ai envie d'écrire, alors

Alors, j'écris, encore

J'ai envie d'travailler encore

Alors, je travaillerai encore

J'ai envie de danser

Alors je danserai

Et si par l'plus grand des hasards

Il y en a une qui rattrappe mon corps

Je la ferai danser jusquà l'aurore

J'l'ai déjà écris ça, c'est nul, Kev

Sérieux, si elle me dit je t'aime

En rigolant j'lui dirai

J'te crois pas

De toutes façons mon coeur saigne

T'as beau être belle

Le beau j'm'en fous, t'as vu les séquelles

Peut-être que j'devrai aller faire un tour

En cardiologie, bah oui, y'en aura bien une

Qui saches s'occuper d'mon coeur

Panser mes plaies et mes maux

Pensée de m'épeler, K-C, et mes mots

Pardon, écrit, c'est plus beau que de le gueuler

Et dire c'qu'on a pas à dire, pardon

On ne peut pas réfléchir et s'énerver

Alors j'écris, au moins c'est beau

La nuit, j'm'endors avec mes feuilles

Bon ok, y'en a une qui s'appelle o.c.b.

Mais même Baudelaire l'écrivait

Le hashish, chiche, je l'écris, allez

Marie-Jeanne est une muse, à l'écriture

Ma muse et je m'amuse, car ça m'amuse

J'fume pas pour écrire, j'écris et je fume, nuance

En écriture moderne individualiste, ça reste une écriture

Lol... Mdr... Ptdr... Ces mots me répugnent

Mort de rire c'est mieux, non...

Même si tout l'monde comprend, c'est mieux

Ecrire en entier est devenu aussi compliqué

Logique dans un monde individualiste

Où même prendre le temps d'manger on sait plus c'que sait

Mais qu'est-ce tu veux, c'est comme écrire le mot "baiser"

Faire l'amour c'est mieux

Même ça on a plus l'temps

Alors on s'fait baiser d'tous les cotés

Si jamais on résiste un jour, le mot amour existe toujours

Pour y croire encore

Parce que la vie c'est ça

Tout va par deux

La guerre et la paix

L'amour et la haine

L'ordre et le bordel

L'homme et la femme

Le soleil et la lune

Le bien et le mal

Le blanc et le noir

Le Fouquet's et le Quick

La raison et la folie

Moi et toi

C'est fini

Alors j'écris

Pardon Amélie

  • "Le poème
    est fini.
    Alors j'écris,
    merci Kevin"

    · Ago about 9 years ·
    Hizaki6 orig

    Juliet

  • Il est vif, il est...fort, pas de mots pour les maux, juste merci à toi d'écrire! ça me parle,il me fait penser à moi, à certains écris dont "une histoire cette histoire" qui se termine par :
    "Notre histoire était intention,
    Notre histoire était passion,
    Notre histoire était pression,
    Notre histoire... Et dépression."

    · Ago about 9 years ·
    1017071 538095669569457 237465630 n (1)

    Elodie Carlier

Report this text