pigalle

Antonio Ortelli

Il me revient une nuit sans etoiles

Ou la tristesse m envahissant

Je décidais de mettre les voiles

Habité par Satan je pénétrais   PIGALLE

Mon cœur s emballa soudain

Dans cette échappée  nocturne

Ne maitrisant plus rien

Elle me suçait  les burnes    PIGALLE

De Blanche elle n’avait que le nom

Cette place illuminée

Oh mon dieu, quelle leçon !

Une fois pénétrée  PIGALLE

Je voulais voir son cul

Je ne vis que visages

De gens comme moi perdus

Dans ta sombre cage   PIGALLE

Mais cette odeur….

Et ce silence…..

Malgré tous ces moteurs

Et là tu entre en transe  PIGALLE

 

  • j'aime beaucoup votre texte...et pourtant, je ne suis pas un amateur de poésie

    · Ago almost 8 years ·
    315315 117236711755014 724764526 n 465

    mazdak-vafaei-shalmani

  • j'ai mis en opposition une vieille chanson qui avait un peu le même rythme, je pense que vous êtes plus proche de la réalité de notre Pigalle. CDC

    · Ago almost 8 years ·
    P1040681 465

    yan--2

  • merci merci pleinement heureux qu il t ai plus je n ai pa reflechi satan est cite pour avoir vecu l enfer !!Mais l amour reprend son doux pouvoir...La vie est une merveille et nos coeurs son ecrin

    · Ago almost 8 years ·
    26 02 2009 19 35 17 300

    Antonio Ortelli

  • Je n'ai jamais visiter pigalle ... mais je l'ai sentie a travers ton poème ! Bravo

    · Ago almost 8 years ·
    N43403254131 1369573 4843 orig

    Katia Leroy

Report this text