Illuminations

Paul Stendhal

Illuminations

Ah ! que n'ai-je rêvé de tes apparitions ! 
Idyllique temps, pour un cœur plein d'émotions. 
Nymphe vespérale, tu brilles au ciel étoilé, 
Souveraine et plaisant au poète esseulé. 
Infante du soir, reine de la nuit, ton âme 
Loyale, ravit, l'ami qui devant elle se pâme, 
Et l'amant de la muse, dont l'esprit s'enflamme. 
Luminescente fée, et séduisante femme, 
Étoile couronnée d'un nimbe de clarté, 
Galante naïade, belle oréade, une 
Amie divine, emplie de sensibilité. 
Nocturne et revêtue de ton habit de lune, 
Toujours gracieuse dans cette douce lumière, 
Éveillée, tu voyages par delà les rivières, 
Aimant à voguer au dessus des montagnes, et 
Montrer notre nature, dans toute sa beauté. 
Isis, qu'un temple honore sur une île à Philae, 
En son époque fut une déesse adulée, 
Qui, pour l'aède, et bien au-delà des frontières, 
Universellement, continuera de plaire. 
Il est doux par le mythe, d'invoquer la muse qui 
Revient, au crépuscule donner un peu de son 
Amour dans un instant magique, ô combien si 
Vénéré par une musique aux mille sons. 
Infiniment, dans le bonheur d'une belle 
Tendresse, l'heureux chantre loue sa bien-aimée, 
Et rend grâce à Cybèle, pour sa naturelle 
Sensibilité. Comme il est bon d'acclamer 
Tes venues, dans une mélodie de cantiques 
Magnifiques, célébrant ton hommage mérité. 
Illuminations, ô combien si poétiques, 
Ces apparitions scintillent dans la nuit bleutée. 
Harmonies si intimes, aux senteurs précieuses, 
Ès choses temporelles, vos consonances 
Lyriques, exaltent la passion, et de nos sens 
Envolent l'ivresse éthérée et glorieuse. 
L'ange de l'amour libérant du cocon une 
Uranie, métamorphose la chrysalide 
Nymphale, en une bien ravissante sylphide, 
Éternellement belle des reflets de la Lune.

© Paul Stendhal
C.E. le vendredi 07 juin 2019
  • l'heureux chantre loue sa bien-aimée, y en a qui encensent, d'autres qui illuminent , et toi c'est l'ivresse des senteurs précieuses , la lune, je parle avec elle, parfois elle se couvre de gène quand je l'immortalise, lumineuse et coquine , ces jours-ci elle était d'humeur noire!

    · Ago over 2 years ·
    Apophysis 140124 1 n1 lune 448x231

    Pawel Pivovarof

    • Bonjour Pawel,

      Je te remercie de ton très poétique commentaire.
      Au plaisir de te lire.
      Bien amicalement.

      Paul Stendhal

      · Ago over 2 years ·
      Icone avatar

      Paul Stendhal

  • De la poésie rare. Viendra peut-être le temps où vous allez bénéficier d'une fenêtre toute spéciale sur ce site de littérature. Je serai de ceux qui vous pousseront dans les lumières illuminées.

    · Ago over 5 years ·
    Lf c line orig

    jean-baptiste-machen

    • Bonjour Jean-Baptiste,

      Je vous remercie bien sincèrement pour cet élogieux commentaire. Cependant parfois, les illuminations littéraires, sont comme la matière, happées par un trou noir.
      Au plaisir de vous lire.
      Bien amicalement.

      Paul Stendhal

      · Ago over 5 years ·
      Icone avatar

      Paul Stendhal

  • Subtil et technique, comme toujours. Votre poème est une beauté qui fut galvaudée par mon ignorance. J'ai buté sur beaucoup de références mythologiques et ce n'est que grâce aux commentaires du dessous que j'ai remarqué le second poème inclut dans le premier.

    Cependant, j'ai cherché la signification de tous les termes qui m'étaient inconnus et je les ai trouvés. Je me rends compte de la technicité de la production et surtout je suis content d'avoir appris autant de choses en un seul poème. Vous faites partie de ces auteurs sur WLW que j'aime bien parce que vous ne cédez pas à la facilité, au risque que les gens passent à côté de vos subtilités poétiques (heureusement que j'avais wikipédia et les commentaires du dessous d'ailleurs).

    J'espère pouvoir vous lire encore longtemps,
    Emporté par vos nymphes au bout de nulle part,
    A bord de vers vifs et beaux comme des espoirs,
    Pour écouter les chants des muses m'enseignant.

    · Ago almost 6 years ·
    544813 416184855145011 490152810 n 465

    bis

    • Bonjour Bis,

      Votre propos m'honore ! Quel plaisir de vous lire, et c'est avec émotion devant un tel dithyrambe, que je vous adresse mes plus sincères remerciements.
      Vous avez entièrement raison en écrivant qu'il est plus enrichissant de ne pas céder à la facilité, pour essayer de parvenir à une expression plus aboutie de la prosodie.

      Sur les ailes du temps, emportés par le vent,
      Les soupirs envolés d'un poète rêvant,
      Voguent l'éternité à l'orbe des confins ;
      Louant là sa muse et priant le séraphin,
      L'élégiaque oraison, dans le souffle sans fin
      Des soupirs envolés d'un poète rêvant,
      Sur les ailes du temps, voyage par le vent !

      © Paul Stendhal

      Je vous remercie à nouveau très sincèrement.
      Au plaisir de vous lire.
      Bien amicalement.

      Paul Stendhal

      · Ago almost 6 years ·
      Icone avatar

      Paul Stendhal

  • Bonjour Éléanor,

    Une bien belle expression que vous utilisez ici: "le mystère du poète qui emplit ses mots d'univers en abîmes!".
    Je vous remercie d'un coeur sincère, pour votre lecture et votre critique enchanteresse.
    À bientôt de vous lire.
    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

    · Ago about 6 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • Absolument superbe et éclatant Paul! l'acrostiche n'est pas un exercice facile, mais il reflète
    dans sa perfection le mystère du poète qui emplit ses mots d'univers en abîmes!

    · Ago about 6 years ·
    Fullsizerender

    eleanor-gabriel

  • Bonjour Matt

    Les mots me manquent pour vous remercier très sincèrement de votre apologétique commentaire, qui me laisse sans voix, tant vous m'encensez ! Je ne pense pas mériter tous ces compliments dithyrambiques, mais sachez qu'ils me touchent profondément, comblent ô combien, mon plaisir, et m'honorent vraiment !
    Il n'y a pas d'acroteleuton ici, mais un poème de 40 vers en alexandrins, découvrant un deuxième poème (Nympha Lunae - voir mon premier commentaire plus haut - ) de 8 vers en alexandrins lui aussi, et composé du premier mot de chacun des 40 vers, et deux acrostiches, un de 40 lettres sur le premier poème, et un de 8 lettres sur le deuxième poème.
    Je vous remercie encore et encore, cher Matt, pour tant de générosité de votre part, et le fait qu'un lecteur soit à ce point ravi par un de mes poèmes, est pour moi le plus beau des cadeaux.
    À bientôt de vous lire.
    Avec toute ma reconnaissance et toute mon amitié.

    Paul Stendhal

    · Ago about 6 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • Cher Paul, je suis abasourdi au sens étymologique : l'éclair de vos mots m'a ébloui et le tonnerre de votre style résonne encore à mes oreilles !
    Comment exprimer autrement le ravissement et l'admiration devant une maîtrise technique et une beauté et une sensibilité de chaque instant ! (je suppose qu'il s'agit d'une acroteleuton ! Une forme littéraire que j'ignorais !)
    C'est un plaisir et un honneur de lire vos poèmes !

    · Ago about 6 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • Bonjour Nicole,

    Notre amie Michèle, si chère à mon coeur, chemin faisant, continue de nous ravir chaque jour par ses belles compositions !
    Merci Nicole pour ta visite, que j'espère à chaque fois !
    Bien amicalement.
    Gros bisous.

    Paul Stendhal

    · Ago about 6 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • Bonjour Colette,

    Merci de votre aimable visite et de votre gentil commentaire.
    À bientôt de vous lire.
    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

    · Ago about 6 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • Bonjour Paul,

    Que devient notre amie Michèle, si chère à ton coeur...

    Bises

    Nicole

    · Ago about 6 years ·
    Version 4

    nilo

  • Belles harmoniques lyriques qui transcendent l'amour!!!

    · Ago about 6 years ·
     20160514 112546 (2)

    Colette Bonnet Seigue

  • Merci à toi Mery.

    Paul Stendhal

    · Ago over 7 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • Bonjour à vous Eaven et Mathieu. Je vous remercie vraiment de vos commentaires qui me touchent sincèrement. Allez juste pour le plaisir de la poésie, le deuxième poème inclus dans Illuminations est :

    Nympha Lunae

    Ah ! Idyllique nymphe, souveraine infante
    Loyale, et luminescente étoile galante.
    Amie nocturne toujours éveillée, aimant
    Montrer Isis, en qui universellement
    Il revient, Amour vénéré infiniment,
    Tendresse, et sensibilité. Tes magnifiques
    Illuminations, ces harmonies ès lyriques,
    Envolent l'uranie nymphale éternellement.

    Paul Stendhal


    Bien amicalement à vous.

    · Ago over 7 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • Oui il est magnifique ! Comment vous faites ça ? !

    · Ago over 7 years ·
    Tux linux 465

    gema

  • Il semble que tout soit dit, tout avoué et assumé. Magnifique, quelle poésie suprème. Chanceuse Michèle.

    · Ago over 7 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

Report this text