Quand la ménagère regarde le foot

divina-bonitas

humour

La mère de famille lambda, plus prompt à regarder à la TV quelques séries, films ou émissions culturelles, n'a plus le choix en cette heure du mondial de foot. Surtout quand elle a des fils.


D'un coup, le salon est plongé dans la pénombre à 15 heures, le coup de sifflet retentit et c'est parti pour des "mais non!", "vas-y cours!", "mais c'est quoi ce coup de pied?", "T'as vu la tête de X ? Splendide!", "un autre corner pour...", " y a pénalty!"...


Je décide de m'intéresser et commenter ce qui donne ceci:


"Alors, des hommes en short et polo courent sur une pelouse tondue avec des rayures, sautent, crient, se roulent par terre, se tiennent alternativement la tête, le pied, le mollet pour des raisons que je discerne mal, ont-ils vraiment mal? Ah! Tiens, ils se relèvent et ni vu ni connu, se remettent à sautiller avec leurs grands chaussettes. S'agirait-il au fond d'une pièce de théâtre d'un nouveau genre? Au bord du stade, des messieurs en costume cravate jettent leurs bras en l'air, vocifèrent, s'exclament, se prennent la tête dans les mains, ouvrent les bras comme le curé à la messe. C'est sûr, il y a là un je ne sais quoi de shakespearien que je n'avais pas soupçonné dans cette scène. Dans les tribunes des gens maquillés et coiffés de couleurs extravagantes hurlent, gesticulent, se lèvent ensemble et se rasseyent d'un coup, agitent leurs bonnets, puis se consternent de concert, leurs mains tirent sur leurs joues, leurs bouchent tombent, ça frise le drame collectif. Sur le côté de la pelouse, des petits hommes agitent des drapeaux de couleurs différentes, parfois à carreaux, ce qui précède un nouveau coup de sifflet, parfois ce qui s'appelle un "hors jeu". A intervalle régulier, un homme à grandes chaussettes en attrape un autre, lui serre le cou, le pousse dans le dos, lui grimpe dessus, lui écrase le pied mine de rien ou lui tire le maillot, ce qui finit inévitablement par un autre coup de sifflet et des gars qui se roulent par terre en gémissant avant de se relever en se serrant la main. Ils ont donc l'air potes...Parfois l'homme en noir qui court avec son sifflet brandit au-dessus de sa tête d'un geste auguste un carton jaune ou rouge quand c'est très grave.  Puis, d'un coup, tout s'arrête, un silence de mort s'installe tandis que je n'avais pas vu venir, occupée à regarder par la fenêtre en me demandant jusqu'où allait pousser mon saule pleureur. Que passa? Un monsieur à maillot prend des airs d'une concentration extrême, essuie son front suant, regarde tout à tour le ballon puis la cage dans laquelle un homme fébrile en position de karatéka a le regard d'un lapin pris dans les phares d'une voiture, avant de frapper le ballon pour un résultat certain: une partie de la foule se lève et crie pendant que l'autre se tasse au fond des gradins, soupirant fortement, affiche des mines de clown triste tandis que l'autre exulte en cas de but marqué par l'équipe adverse. En fond sonore les commentateurs égrènent le nom des joueurs pendant près de deux heures - avec le temps additionnel - la plupart du temps les mêmes, on finit quand même par vite les reconnaitre, annoncent les changements qu'on voie bien grâce à des pancartes géantes clignotantes - sans doute pour les mal-voyants - disent sans cesse "untel passe à machin" ce qu'on peut constater de visu maintenant qu'on a tous à peu près des TV couleurs et des écrans assez géants. Et au bout de tout ce temps à espérer, s'exclamer, crier, se mettre debout et se rasseoir, le score est tout petit la plupart du temps ce qui m'achève. Tout ce temps passé à courir, suer et s'écheveler pour avoir marqué un ou parfois deux buts...pffff..."


C'est là que j'entends "mais tu comprends rien Maman, il faut voir le jeu, les actions, la dynamique, la beauté du geste, t'as pas vu le coup franc marqué par...magnifique..."


Ce que j'en dis est que ça va être long ce mondial pour beaucoup de mères. Une occasion pour se remettre au tricot au mois de juin?


  • Une perle (extrait) :
    Que passa? Un monsieur à maillot prend des airs d'une concentration extrême, essuie son front suant, regarde tout à tour le ballon puis la cage dans laquelle un homme fébrile en position de karatéka a le regard d'un lapin pris dans les phares d'une voiture, avant de frapper le ballon pour un résultat certain: une partie de la foule se lève et crie pendant que l'autre se tasse au fond des gradins,...
    bravo Divina... on va les exploser sur une autre planète !

    · Il y a 5 mois ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

  • ouh lala que c'est bon de lire la prose de non intoxiqués !

    · Il y a 5 mois ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • Je suis plutôt du genre écolo-tricot bicarbonate mandalas peinture à l'huile, alors tout ce charivari m'épuise...

      · Il y a 5 mois ·
      Img 1518

      divina-bonitas

    • épuisant, oui, mais ce n'est pas le pire ! Les fouteux sont fous et se foutent de nous et de tout, sauf de la bière, on a ga-gné, on a ga-gné !! Une baffe, oui !

      · Il y a 5 mois ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

    • Ce qui m'agace surtout est la différence de rémunération entre sportifs de haut niveau et ces "transferts/ventes" de joueurs. Comment peut-on négocier des personnes de cette façon? J'ai beaucoup d'admiration pour nos champions, tous ceux qui s'entrainent dur, souvent dans l'ombre, qui ne peuvent vivre de leur sport...et pour ceux qui pratiquent des sports à hauts risques dont les médias ne parlent que très peu. En revanche ils sont très forts pour nous faire X épisodes sur le foot...L'argent, toujours et encore...

      · Il y a 5 mois ·
      Img 1518

      divina-bonitas

    • notre société ne crève-t-elle pas d'un culte immodéré de la performance ?

      · Il y a 5 mois ·
      Autoportrait(small carr%c3%a9)

      Gabriel Meunier

  • Championnat de tricot ! Les 24 Heures du point de Croix. Le Biathlon crochet/dentelle. Commentaires de Nelson Monfort, et Thierry Roland. Oui, bon excusez-moi, Divina, je rêvais...

    · Il y a 5 mois ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • Ce serait cool! Mon rêve en fait ce sont les championnats de puzzle...la "Dentelière" en 15000 pièces.

      · Il y a 5 mois ·
      Img 1518

      divina-bonitas

Signaler ce texte