raise magasine

iloveart

Je suis resté là, prostré, tétanisé dans mon silence… Mon réveil est devenu cauchemar  lorsque mon regard se posa sur mes 3 compagnons de chambre, inertes, leur dernier souffle de vie s’éteindre à mes côtés durant mon sommeil. Sentiment de solitude griser mon âme tandis que la joie remplissait encore nos cœurs hier soir. Mon grand-père m avait pourtant prévenu : « chaque souffle de vie traverser le corps de cette flûte peut amener à des conséquences irréparables… ». Ma folle jeunesse et son ignorance ont négligées ce que je pensais être des propos séniles. Comme seul  souvenir,  celui de mes lèvres se poser sur le bec de cette flûte. Des mélodies insoupçonnées se sont évadées,  transpercer les cloisons de ma chambre et comme hypnotisé, 3 colocataires velus danser à corps perdu sur les lignes de mes ondes musicales. L Ambiance était déchainée, la joie gonfler nos cœurs heureux, partir en transe jusqu'à l abandon. Ce matin, la réalité éclabousser mes certitudes et comprendre que : « Chaque souffle de vie traverser mon corps est un bonheur … parce-que peut-être le dernier ».

Report this text