Le modèle (concours Raise)

Stéphan Mary

 

Je regardai hébété mes rats morts, les quatre pattes en l’air au bout du lit, quand entra le photographe. La première chose qu’il me dit fut : « Ce papier peint est hors sujet, c’est pour ça qu’il m’intéresse ». Je ne levai pas les yeux, simplement je posai ma flûte jusqu’à l’oublier. Le photographe ajouta « Tu es très beau en marcel et en slip, et très sensuel en chaussettes ». Je ne levai pas les yeux vers lui, ni sur le papier peint de ma chambre non, je fixai mes rats. J’étais incapable de détacher mon regard de mes rats. Le photographe régla la lumière, fit le point puis s’installa derrière son objectif. Au bout de quelques instants, il baissa son appareil et me demanda « Je peux utiliser tes rats ? ». Je répondis « Si vous approchez de mes rats, je joue de la flûte. Si je joue de la flûte, vous vous noierez dans la noirceur de vos lumières, dans le non dit de votre désir. Maintenant je suis triste. Je n’ai que cet instant à vous offrir ». Le photographe sourit « La noirceur de mes lumières ? Ou plutôt la clarté de mes noirs et blancs ! Tu es d’humeur sombre et ça me plaît. Attention je shoot ». Je revins à mes rats, à l’ingratitude d’un monde indifférent. Dans le flash je redevins le modèle de Hamelin.

Report this text