Remplir les creux

lilyhamelin

Je vois tes yeux, qui s'accrochent à mes lèvres sèches, et se demandent, encore, si un soldat nutritionnel a su passer leur rempart. Tu te demandes, encore, s'il a accompli sa mission, où s'il a été découvert, et reconduit à la porte de mes lèvres, de mes dents. Tu vois mes joues qui se creusent, mes côtes qui pointent sous mes vêtements, et tu te demandes pourquoi je fais ça.

Moi non plus, je ne sais pas.

Mais tu ne t'inquiètes pas trop, après tout, je suis encore dans la moyenne. 

Ça te rassure, c'est ma blessure. J'arrondis les angles, en tentant de les affûter, et tu vois mes épaules ? Tu me tapes pour rigoler, et tu ne te rendais pas compte ! Que mes os étaient tout près. Tu ne sais plus où j'en suis, ce que je cache dans mon jean, tu ne sais plus, si mon estomac tolère encore ses fonctions, ou s'il est en grêve, tu ne sais plus, si j'ai mangé, ou si je me suis empiffrée.

Tu me convaincs que je suis belle, du moins tu essaies.

Tu me fais manger, du moins tu essaies.

Mais je ne sais plus, manger normalement. je ne sais plus, avaler une dose suffisante. Et quand je le fais, alors j'engloutis toute nourriture à proximité. je ne mange plus normalement. Parfois, je crache mon acidité dans les toilettes, où à ton visage, selon si elle est métaphorique ou non. 

Signaler ce texte