RIP le soleil

leo-de-nantes

J'ai perdu tes ongles sous des souches d'arbres mais je pousse toujours sur de l'humus. J'écarte les deuils comme le voile de la mariée, je suis sous acid amoureux, j'échange des baisers contre des soleils et j'arrange l'écume des mers sur des branches de saules. J'arrange mes cheveux bleus vers un arc-en-ciel de jaune violacé et de vert auburn, j'arrange les nuages et nettoie l'acidité du ciel rougeoyant. Je ne suis pas un ange mais un demi démon aux ailes  de papiers et je surréalise mes poèmes pour de la prose masculine gorgée de sang et d'effluves étoilés!

Report this text