Rupture

Apolline

Couper le courant des choses mutilées

Celles qui se couvrent à nos dépens  

Celles qui maintiennent électriques

Celles qui s'immiscent sous températures  

Ne plus les suivre, se délester  

 

Couper le courant des gentes obombrées  

Celles qui confinent à tant de pans  

Celles qui se suent cousues tragiques

Celles qui renvoient grain de sel à figures  

Ne plus poursuivre, se délester   

 

Couper les pensées du Je soumis des autres  

Port de plaisances miroirs piquées  

Fenêtre prête à se fissurer  

Remanier le jeu sucré des Cro-Magnon

Je pense donc mais, je ne suis pas

  • j'aime, des mots qui crissent, comme les ongles sur des bas nylon,,,à peine sortis de l'ombre ;))

    · Ago 2 months ·
    Img

    Patrick Gonzalez

    • Merci Patrick, c'est vrai... il ne faut rien attendre ni du bas, ni du collant ;)) Bon weekend pour toi !

      · Ago 2 months ·
      Ange

      Apolline

  • J'ai.. un p'tit peu de mal avec ces lignes, mais je découvre avec joie le verbe obombrer ! Et je peux fort bien couper les pensées de qui tente de me soumettre !

    · Ago 2 months ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • MERCI pour votre franc retour et je vous avoue que c'est adombrer ma véritable tasse de thé...
      "On avance, on avance... " merci aussi pour cette découverte musicale du verbe chair >>> Créer

      · Ago 2 months ·
      Ange

      Apolline

Report this text