Simply the best - Tout court.

erge

Le Live de la Life de Tina Turner pour concours "album mythique". Existe aussi en version remixée sur ma page d'accueil. Pour ne pas être frustré.

Qui dit mythique dit rencontre mémorable. Comme une aventure d'un jour qui durerait toujours. Comme après avoir écouté l'album Live (2009) de Tina Turner. 

Il faut l'entendre, elle, la lionne, rugir sur des morceaux d'anthologie dont les auteurs eux-mêmes font partie du patrimoine du rock et dont elle fait rentrer les répertoires dans l'Histoire. Par chance, l'album est dupliqué en DVD. Comme pour mieux l'immortaliser et montrer l'impuissance du temps sur le talent. 

Il faut la voir accompagnée de ses tigresses de danseuses, énergisant la scène de chorégraphies endiablées. On retient son souffle devant "What's Love Got To Do With It". On s'essouffle sur "Better be good to me". On retient sa voix sur l'emblématique "Be tender with me baby". On se pâme devant celle de Lisa Fischer sur "It's Only Rock 'N' Roll". A nous laisser sans voix. But I like it. 

I like ce "Help" des Beatles sur un air de gospel intimiste. I like le glamour de "Private dancer" où choristes et danseuses, de rouge vêtues, encerclent leur meneuse, donnant à la scène des allures de crazy horse. I like la voir en bête de scène, crinière et timbre rauque en avant, déclencher "Simply the best". Faire monter la température sur l'électrique "Steamy windows" escortée par ses aphrodite's girls, sauvages et rebelles. Planer sur l'hystérie collective avec "Nutbush City Limits". Redescendre avec le très cadencé jazzy "I can't stand the rain".

I like la voir sans Ike. A qui elle rend un hommage malgré tous les dommages causés.

I like les performances de la diva de 70 ans dont l'aura a le pouvoir de rassembler plusieurs générations. Si ça, c'est pas de la Tina mythe, alors je veux bien être réduit en miettes. 

Simply the best. 

Clap de fin. 


Report this text