Skizophrénie sur nid sexuel.

slive

                Sa peau criait mon nom, ma mère, sainte mère, était dans la chambre d’à coter elle nous entendait surement. J’entendais les cris retenus dans un oreiller « baise-moi » disait-elle bien placer entre deux coups de reins. Sa peau pâle réveillée mon spleen, la tendresse s’évanouie et l’être en moi se mit à me parler « tu te rends compte de ce que tu fais. Tu couches avec une femme, tu penses à une autre. » -Ferme-là. » -Oh, moi ce que j’en dis, tu sais ». Mon sexe brulait, le sien aussi, ses mollets caressent mes épaules. Je tien appuies sur mes mains à coter de son visage. -Chut chérie, ma mère risque de nous entendre ». Ses dents s’enfoncent sur mon poignet, j’ai mal et je continu. –Tu te rends compte, juste comme ça, que tu l’appelle chérie ? Ca fait quoi d’être un hypocrite de l’amour ? » -Je suis amoureux d’elle » -Ne dis donc pas de sottise, tu l’aime, mais c’est tout. » -C’était pareil pour l’Autre. » -Ca n’est jamais pareil, tu le sais. » -Ta gueule ! »

                Mon doigts s’enfonçaient à l’intérieure de son vagin, se redressant pour caressait la paroi supérieur de ce petit bijoux. Langue chaude sur le haut de son sexe je me sentais vivant. Le spleen commençait à s’abandonné, j’ouvrai les yeux pour regarder son visage. –Elle est magnifique. » -Je sais, tais-toi » Elle cachait ses yeux avec son bras, mordait sa lèvre inferieur toujours en gémissant avec soin. -Je t’aime tu sais ? » Lui dis-je avant de reprendre. Sa main se mis à caressait affectueusement mes cheveux –Je suis tellement amoureuse de toi. ». Même saccadé cette aveu me fit grand bien. Quand nous eûmes finit elle se colla contre moi amoureusement et s’endormi.  

                -Notre dos brule, va passer un peu d’eau froide. » - Je n’ai pas envie de la réveillée, elle est si belle. Elle me fait du bien. » -Si tu as l’intention de lui refaire l’amour, je te fais avoir une panne. Regarde notre sexe, il est …vidé. » -Laisse-moi dormir. » -Non ! Quand tu dors, je ne suis plus là. Quand je ne suis plus là, je suis mort. Je n’aime pas mourir. J’ai mal au dos ! » -Alors souffre ! »

-Enculer d’hôte. »

  • Punaise, quelle bataille !
    Désordre ordonné, match nul !!
    très beau combat!
    cdc

    · Ago almost 7 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

  • parfois on se sent 2 alors que l'on est qu'un, parfois on se sent seul alors qu'on est entouré...si ta tête te joue des tours ce n'est que pour le plaisir des lecteurs...
    l'animelle

    · Ago over 7 years ·
    Lanimelle 465

    lanimelle

Report this text