Soirée Todd Terje au Cabaret Sauvage

Vincent Barrier

L'événement du 8 juin dernier au Cabaret Sauvage, à l'occasion de la Villette Sonique, reste mon meilleur souvenir de soirée à ce jour... Todd Terje y est pour beaucoup ! En voici quelques mots...

Idéalement placé dans le Parc de la Villette (Paris XIX), où badauds et jeune fêtards se côtoient, le Cabaret Sauvage est un lieu de plaisir pour le moins spécial. La nuit, le chapiteau laisse place aux spolights et autres effets psychés pour des progammation de haut vol. Ce dimanche 8 juin devait clôturé en beauté l'édition 2014 de la Villette Sonique ; mission totalement réussie.

Parfaitement agencé, ce lieu permet de fumer et boire en toute quiétude à l'extérieur pour ne gêner personne. On discute, on échange, on se relooke pour savoir qui a la plus belle tenue pour danser, tout est prétexte à la fête. Trêve de bavardage, le décor est planté pour une soirée déjà annoncée comme mémorable avec la présence du moustachu norvégien Todd Terje, qui présente à l'occasion son nouvel album It's Album Time sortie le 4 avril dernier avec à ses côtés Gavin Russom, Shit Robot, Paranoid London et Acid Arab... Du beau monde.

La soirée commence à 23h avec le Dj et producteur new-yorkais Gavin Russom avec au programme, des beats cadencés aux mouvements psychédéliques. Un bon échauffement avant la tête d'affiche de la soirée. Mon corps ne cesse de remuer dans cette atmosphère rythmée où les codes habituels se cassent à mon envie d'en mettre plein la vue... Il est temps de sortir se rafraîchir et reprendre des forces avant le moment fatidique, car on est venu pour lui avant tout.

00h45, le voilà ! Todd Terje rentre dans l'arène en douceur, parfait pour se placer sur les côtés de la piste de danse et pouvoir se déhancher tranquillement près des banquettes en cas de coup de chaud momentané. Les titres s'enchaînent et montent crescendo, preuve que son nouvel album est bien structuré et conçu pour les soirées club endiablées. Le set se termine un peu trop rapidement par le tube emblématique Inspector Norse : tout le monde chante, sifflote et remue son corps, moi le premier, je suis dans une autre galaxie ! La musique s'arrête, tout le monde s'affole... C'est bel et bien la fin du set. Chacun reprend une ultime respiration pour la fin de la programmation encore chargée.

Après Todd Terje, c'est au tour de l'Irlandais Shit Robot d'enchaîner le show pour ne pas casser le rythme des noctambules devenus sauvages. Ses sets house/disco résonnent à point nommé pour continuer nos pas de danse désarticulés.

Entre deux bières, l'acide Paranoid London fait planer sur le Cabaret Sauvage des tracks dont il a le secret ; mystère et bonne humeur nous envahissent.

Cette soirée se termine en apothéose avec le duo Acid Arab qui, comme le nom l'indique, mêlent à la perfection l'acid house avec la musique orientale. Sur la scène, danceuses orientales improvisées et photographes se joignent à la fête pour ponctuer efficacement le set brûlant des deux compères... En sortant du chapiteau, le soleil se lève sur le Parc de la Villette avec des sourires non dissimulés et déjà, des impressions qui défilent sur les lèvres. On repart satisfait vers le premier métro la tête dans les étoiles... La Villette Sonique prouve encore cette année qu'il faut compter sur elle... Nous y retournerons l'année prochaine sans hésiter !

Report this text