Sonnet de la vie rétrécie

rechab

inspiré par les créations picturales de Jean-Gilles Badaire... voir http://www.promenadeartistique-molineuf.com/badaire-jean-gilles-2/



Je n'ai pu saisir les fleurs maigres,

qui ont échoué aux dents

des apprentis funèbres :

- déjà s'était retiré le sang,


des fleurs sèches et anémiques -

         comme leurs couleurs :

leurs feuilles d'acier surpiquent

mon front ceint de douleur


Devrais-je porter ce carcan,

la marque infâme

d'un lent rétrécissement ,


la corbeille de soif ,      de l'âme

                 qui sèche sur son pied,

où se glisse la caresse du roncier ?



RC

  • un vrai coup de coeur !

    · Ago 4 months ·
    Photo

    Susanne Dereve

    • tu n'es pas cardiaque, au moins ?

      · Ago 4 months ·
      Another flying machine     ( zouing machine)

      rechab

    • je préfère ne pas le savoir ... il est magnifique

      · Ago 4 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • Ne soit pas triste ; ta poésie est très belle. Dans le désert, Jean Malaurie a montré que les cailloux ont aussi une petite musique

    · Ago 4 months ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • merci, mais tu sais ce que j'écris c'est dans le littéraire, pas forcément dans le "vécu"... en l'occurrence, c'est parti d'un extrait de poème de Patrick Laupin...

      · Ago 4 months ·
      Another flying machine     ( zouing machine)

      rechab

Report this text