Sous le soleil de Mexico

Florence Boisseau

Les mains se tendent, les sourires se fendent et des liens se tissent..


Depuis le temps que ce pays m'attirait ! J'avais déjà bouclé mes bagages pour quantité de pays dans le monde, mais du Mexique je ne connaissais que le nom des Aztèques, des Mayas, Zorro, les sombreros et puis... ah oui la tequila. Mais comment sont les gens là-bas ? A quoi ressemblent leurs maisons, leurs villes ? Sont-ils tous moustachus, ressemblent-ils au Sergent Garcia de mon enfance ?

Nous quittons notre province sous un ciel bas et triste, avec deux escales à Madrid puis Mexico et nous arrivons à Guadalajara, deuxième ville du Mexique sous un soleil radieux et lumineux. Tout à la joie de revoir notre fils (qui étudie là-bas depuis dix mois), nous attendons nos bagages ... qui n'apparaissent pas sur le tapis roulant. Qué pasa ? Il se passe que les bagages des franceses sont restés... à Mexico, à cinq heures de route ! Nous nous énervons un peu, normal nous sommes français !

« On est au Mexique ici, cela ne sert à rien de s'énerver et c'est mal vu ! ».

Notre fils nous emmène ensuite dans notre premier logement, réservé. Sur la façade jaune et bleu, des ronds peints, très art déco égayent le mur, c'est vif et coloré.

Le carillon de la sonnette fait ouvrir la porte grillagée qui barricade l'entrée et un jeune homme tout brun et tout sourire (notre premier vrai contact mexicain), nous souhaite la bienvenue en anglais :

Hello, welcome, I am Omar Angel. Please come in !

L'accueil est avenant. La conversation s'engage. Comme beaucoup d'hôtes mexicains, Omar loue des chambres dans une partie indépendante de son logement d'habitation. Il nous parle de sa ville , nous sentons que nous allons nous y plaire, dommage quand même que nos bagages...

Dans l'entrée, Omar a mis à disposition des prospectus sur la ville. Il nous conseille déjà quelques petits restaurants sympas non loin d'ici. Au fond de la cuisine, une petite table bistrot et deux sièges en fer forgé invitent à prendre un thé ou un café, et sur la table, deux plantes grasses s'étiolent sous le rai de lumière qui filtre à travers les volets entrebâillés. Le coin respire la quiétude. Dans la chambre vert et orange, des tableaux peints par Omar et un grand miroir reflètent le talent de l'artiste.Tout dans cette maison est fait main.

Omar nous invite à monter au dernier étage  et nous découvrons la terrasse, à l'abri des regards, véritable havre de fraîcheur et de verdure, petit espace hors du temps et de l'agitation de la ville. Des plantes trônent au milieu d'autres objets hétéroclites, de larges fauteuils appellent à la détente et sur le côté opposé, un grand mur expose des bouteilles fixées sur la paroi, telles des incrustations de pierres précieuses.

Omar nous a prévenus que le samedi soir nous risquons d'avoir du bruit à cause du café à côté, et en effet... ils savent faire la fête ici !

Après deux nuits passées chez lui, nous partons en itinérant, sans nos bagages, juste avec le petit sac à dos de cabine. Nous achetons une brosse à dent et trois bricoles chacun, finalement, c'est plutôt cool de n'avoir qu'un petit sac à porter ! « Tu vois, on en emmène toujours trop ! ».

Les villes coloniales très colorées, Guanahuato, San Miguel de Allende et Quérétaro nous enchantent.

Pendant ce temps-là notre fils réussit à récupérer nos gros sacs. A notre retour à Guadalajara, nous retournons chez Omar, tout contents de retrouver « notre » chambre, puis nous quittons la ville, avec notre fils cette fois, pour aller passer une semaine en Basse-Californie.... en oubliant de rendre à notre hôte les clefs de chambre ! Un SMS de Omar nous tranquillise, il a un double des clefs et nous les lui rendrons à notre retour. C'est cela l'accueil Airbnb, la convivialité et la confiance ! Nous sommes plutôt traités en amis qu'en « clients ». Les mexicains sont à son image : tout en couleurs, en joie de vivre, serviables et chaleureux.

Nous roulons dans des déserts de cactus, des villages endormis et des villes balnéaires animées. Peu de sombreros, ils sont plus dans le nord du pays, là où il y a les ranchs. Quant aux moustaches, elles ne frappent pas l'œil ! Mais chaque rencontre est un moment d'échange. Une sortie en mer nous offre la plus belle de nos rencontres : des... baleines grises, dont les femelles viennent mettre bas dans la baie aux eaux moins profondes, et que nous avons même la joie et le privilège de caresser !

Le Mexique est un pays de saveurs : sous le feu des épices, les parfums se révèlent et nous nous régalons de tacos, burritos, enchiladas, quésadillas et autres mets typiques.

Mais les seize jours passent vite, nous devons quitter cette terre joyeuse et accueillante. Qui sait ? Un jour nous retournerons peut-être voir Omar...

Saludo, amigos y amigas !


https://www.airbnb.fr/rooms/1699117

Report this text