Stèle

-cassiopee-

Ils sont allongés dans l'herbe, enlacés, morts. Des amants bienheureux pour qui le temps s'est arrêté. Le monde qui les entoure a disparu. Ils ne sentent plus ni la chaleur du soleil de juin, ni le parfum de l'herbe ; leurs corps sont immobiles. Même leurs cheveux ne semblent pas frémir sous l'effet du vent.

Allongés là, plus rien n'existe pour eux. Leur amour les a tués, leur a donné ce bonheur ultime de n'être jamais que l'un à l'autre, pour toute l'éternité, embrassés.

 

Et pourtant, le soleil a tourné dans le ciel, la fraîcheur du soir les a rappelés à l'heure, et il leur a fallu se lever, retourner à la vie. 



Juin 2018

Report this text