The Weirdness THE STOOGES 2007

Jack Lalli

Fidèle à ce son qui perdure, c’est la ville de Detroit aux USA qui a offert des artistes rock exceptionnels comme Bob Seger, Mitch Ryder, MC5 et The Psychedelic Stooges ! Iggy Pop avec ses potes :

The Psychedelic Stooges deviennent « The Stooges » ! Cette scène sauvage, rebelle et violente en a fait flipper plein durant le flower power. De 1967 à 1974, les Stooges c'est punk rock avant l'heure ! Des avants gardistes.  Iggy Pop punk roi entame une carrière solo, et en concert forcement il fait des reprises des Stooges. A force de faire presque comme avant,  il lui fallait bien des retrouvailles en 2003 avec les frères Asheton (Ron guitare, Scott batterie).  Renforcé par le bassiste : Mike Watt (normal !) et Steve Mackay au saxophone free, pour revenir tous en studio et en tournée. L'accueil du public est bon, dont nous quinquagénaires friands de ce style de musique. (Exit le guitariste James Williamson qui se sent encore Stooges). Cet album est digne des albums classiques outranciers Stoogiens, les 3 premiers titres t'accrochent dont « ATM » diatribe contre certaines rocks stars faussement généreuses, vient « My idea of fun » à toute blinde, te laminant. Iggy en crooner décalé sur « The Weirdness », l'étrangeté dans la douleur de soi, et « Passing Cloud », ce saxophone virevoltant et la guitare dure, « She took my money » entraînant...pour finir sur « I'm Fried » rock. Gasp, c'est déjà fini ce retour espéré ? Pas grave, l'équipée sauvage repart avec ce son lourd qui fait de ce groupe pilier, une incontournable formation rock depuis son existence. En 2015, la carrière des Stooges continue, avec à la clef : un album et une tournée à venir. Iggy Pop and roll !

Jack Lalli  

Report this text