Thérèse

Isabelle Polle

A toutes les Thérèses et les Moniques ...

La mode, les conventions et l'air du temps
obligent Thérèse à sortir souvent
avec tous ces calamiteux et tocards
qu'en d'autres lieux ou d'autres temps
elle aurait définitivement mis au rencart
le mobile étant de se dire "comme j'ai vécu"
De la merde, mais Dieu, ce que j'ai vécu !
comme mon employeur qui m'a prise pour Monique
vous savez, deux qui la tiennent, trois qui la n...
mais, ma mère m'a appelée Thérèse

Mais, putain Thérèse ?!
Viens donc là que je te baise !

Des amours des autres dont je me souvienne
tous ces couples qui par la main se tiennent
que j'ai de près côtoyés
n'ont jamais suscité mon émoi
ma béatitude ou mon admiration ma foi,
bref, chez moi un énorme "Ouah !"
Car souvent la méchanceté
y cul bute la bassesse ou la médiocrité
Ou bien la domination cul mine
la libido Thérésienne qui se ratatine

Mais, putain Thérèse ?!
Viens donc là que je te baise !

Souvent, Thérèse, la jolie poupée
libérée et engagée politiquement
ne parvient jamais désespérément
a jouir du nombre innombrable de ses amants
dont tous deviennent du club malheureusement
Ou encore la coincée Monique qui qualifie l'amour
"de parties de jambes en l'air" mais toujours
reste fière de sa vie à deux
bien que l'amour ait déserté les lieux
pour des monts Thérésiens plus savoureux

Mais, putain Thérèse ?!
Viens donc là que je te baise !

Car ce qu'ils n'ont jamais compris
ces bœufs obsédés ou ces abrutis
c'est que je me donne entièrement
uniquement et exclusivement
quand c'est emprunt de magie
et lorsque notre histoire est aussi jolie
qu'est fabuleux mon amant
parce que pour moi c'est évident
Savoir aimer et la qualité
est plus important que la quantité

Mais, putain Thérèse ?!
Viens donc là que je te baise !

Car je suis lasse
des relations sans trace
moches ou vides
qui vous laissent souvent
un goût de répugnant persistant
car leur consistance est liquide
Lorsqu'il est de Thérèse ou de Monique
l'amour se racornit et s'amollit
par le Temps qui le délite
pour un autre qui s'y introduit


Report this text