TOI MA DOULEUR

mysterieuse

J’égraine mes pensées au souffle de tes baisers

Lorsque tes lèvres humides sur ma bouche posées,

Inoculent la fièvre de tes envies de nous

Traduisent, sensuelles, tes désirs les plus fous.

Lorsque nos bouches se scellent, Eros en est témoin

Que nos langues s’emmêlent pour un troublant festin

Savourant la saveur de nos salives mêlées,

Mon sexe s’harmonise de frissons étoilés.

Lascifs préliminaires, que ces baisers profonds

Luxure parallèle à des jeux plus fripons

Diaboliques présages de nos égarements

Ils se veulent peu sages jusqu’au déchainement.

La chaleur de ta bouche immisce son poison

Cette brulure érotique lacère ma raison

Investissant mon corps d’une folie sensuelle

Jusque dans mes artères, d’une flamme charnelle.

De tes baisers passions je savoure la rage,

Réclame de tes morsures les plus ardents outrages

L’impudeur est de mise dans cette étreinte mouillée

De la langue libertine, tu viens de me baiser.

© 2011 Mysterieuse

Report this text