Tokyo, la fourmilière

haka

Une semaine à Tokyo, ville surprenante, attachante, la plus exotique des destinations!

Mai 2012, Nord de la France                                                        

« Un jour, j'aimerais bien y aller quand même…et toi ? » dis-je en essayant de ne pas perdre une miette de mon dernier maki au thon, faisant parti du bento livré à domicile une demi-heure plus tôt.   « Au Japon ? tu rigoles, j'en rêve… depuis le temps qu'on dort sur un futon et qu'on mange des sushis il faudrait aller voir à quoi ça ressemble vraiment et sortir des clichés !»

Juin 2103, Tokyo, Japon                                                                

La grosse épreuve en arrivant à l'aéroport de Narita fut de se rendre chez notre hôte, Yoshiko, notre tout premier Airbnb, en prenant …le métro ! Quoi de plus banal me direz vous ? Et bien je défie quiconque, ne parlant pas japonais de ne pas s'y perdre !

On a déjà pris le métro de Paris, Londres ou même New York, mais là c'est une autre histoire. Les plans sont ultra complexes, les panneaux sont uniquement en japonais et les stations sont des labyrinthes gigantesques avec des dizaines d'étages, couloirs, restaurants, magasins et un flux de personnes discontinu ! Et pour ne rien arranger, les lignes appartiennent à des compagnies différentes, du coup les prix et les tickets ne sont pas les mêmes. Bref, de quoi devenir fous ! Une fois sur le quai, des employés gantés vous indiquent où faire la queue (pas celle devant le wagon réservé aux femmes !) et vous poussent délicatement dans la rame… A peine une heure passée dans ce pays insulaire où tout est profondément différent et une chose banale dans le reste du monde devient complètement exotique ici.

Bref, nous avions un véritable jeu de piste préparé à la perfection par Yoshiko notre hôte, qui ne pouvait nous accueillir à notre arrivée. Ainsi, on a relevé le défi de trouver les clés, sécurisées dans une consigne de la dernière station de métro, grâce à ses indications parfaites. Mission réussie ! On sort (enfin) de la station et là…ouuaouuh tous nos sens sont en éveil, des années que l'on veut y aller au Japon ! Il nous reste 200 mètres à faire avant d'atteindre notre logement. Allez, petit détour dans un supermarché pour acheter de quoi grignoter et on a décidé de faire un petit déjeuner à la française le lendemain à Yoshiko et lui offrir une bouteille de vin. Et là rebelote, le choc, tous ces légumes, ces condiments, qu'on ne connait pas, les caissières habillées comme des religieuses. On est content, il y a même un rayon de produits français... on l'a notre bouteille de Bordeaux ! Dehors, la chaleur moite nous incite à presser le pas pour vite se rafraîchir après cette longue nuit de voyage. Une fois arrivés, nous découvrons cet appartement très soigné à tonalité rouge vif où chaque espace est optimisé, les sièges à même le sol tellement typiques…on est aux anges ! De l'authenticité c'est tout ce qu'on voulait ! Les deux nuits chez Yoshiko furent intenses, elle nous a préparé un programme ultra chargé de visites, et concocté des repas japonais extrêmement copieux quasi tous les jours ! Elle nous a aussi emmené dans un petit (très petit) bar prendre un verre, les gens ne parlaient pas anglais mais on s'y est bien amusé ! On a tellement aimé cette "boîte de sardines" et son ambiance archi locale qu'on y est retourné le lendemain (la cuisinière ressemblait trop à un personnage de manga, génial !)


Après Yoshiko, on s'est trouvé un petit appartement AirBNB toujours mais rien que pour nous, dans un quartier calme loin de l'agitation et pourtant toujours à Tokyo…
La ville est vraiment impressionnante car malgré les 13 millions d'habitants, il y règne une ambiance de quasi village dans ses quartiers;  des ruelles bordés d'une myriade de petits commerçants et peu de voitures ! Ce qui nous a le plus marqué c'est cette ambivalence chez les japonais: un peuple extrêmement discipliné et à la fois capable de se lâcher complètement (passez une heure dans un maiden café et vous comprendrez…); fourmis le jour, cigales la nuit!

On en a fait des visites et découvertes pendant ces huit jours, mais on a surtout vécu des moments privilégiés et en parti grâce à l'expérience Airbnb : le tour à vélo (le seul de la ville) organisé par le mari de Yoshiko, le mini concert d'un chanteur très « gai » qu'elle adorait et qui est devenu « fan » de nous petits frenchies (on est même sur son blog !), la dégustation inoubliable du bœuf de Kobé, tel un grand cru millésimé (recommandé également par notre désormais nouvelle amie), enfin, de façon impromptue, nous avons assisté pendant près de deux minutes à une remise de carte de visite dans un café très classe de la ville ! C'est ces instants là qui nous font vibrer et qui seront à jamais marqués !

Et pour information, désormais le métro de Tokyo, c'est du gâteau !

https://www.airbnb.fr/rooms/319915?s=YBk0


Report this text