Une chaise pour deux

Alice Gauguin

Atelier d'écriture Bibliothèque Anne Frank St Nazaire 7 février 2015 Thème : Une chaise pour deux

Une chaise pour deux en fait des envieux, quand les amoureux y sont bien heureux. C'est aussi l'ami, sur cette chaise demie, qui nous accompagne, sur cette montagne que sont la vie et ses envies. Une chaise pour deux, c'en devient même mieux, conquérir la paix sans sortir l'épée. Une chaise pour deux appelle au voyage, rimant le partage et l'amour sans âge. Cette belle chaise jamais ne nous lèse, non plus ne nous pèse, on y est à l'aise. Pour parler d'amour, de la paix autour. Mais ! Attention ! Que cette douce chaise ne devienne pas une demie chaise où l'on s'assiérait, chacun son côté. Une demie chaise, une nouvelle frontière ? Partons nous en guerre ? Il faut rétablir et nous éblouir, qu'une chaise pour deux, est une belle accroche, une nouvelle approche. Paix jamais biaisée, quand les deux amants ou les deux amis, s'accordent à se dire, qu'il faut laisser vivre cet amour toujours. Les mains dans les mains, sur cette chaise pour deux, qui bien imbriquées, se retrouvent scellées. Plus de frontière, plus de guerre, plus de pertes sur la comète. Mais plutôt la paix, partages, belles images. Une chaise pour deux, c'est quand même le mieux. On peut y rêver d'un monde meilleur, où les haines du monde, qui bien trop immondes, partirons ailleurs. Pour résumer, il faut s'arrimer, les yeux dans les yeux, les bras d'sus dessous. Et puis partager cette chaise pour deux, très très peu banale mais jamais bancale.

Report this text