Yeux noisettes

Aurore Rodi (Ancienne Alice Gauguin)

Mes yeux parfois verts
Se pâturent si bas du ciel
Parfois, aussi noisettes, décolorés du marron
Attirent les écureuils
Aussi mon teint blanchâtre
Se fond là sous la neige
Suis-je alors Dame Nature ?
Alors ne me souillez donc pas
Lentement, pas à pas
Je me transforme telle la Métamorphose de Kafka
Y aura-t-il progrès ? De ma maturité
Profitons paysages où j'ai grande harmonie

Report this text