à l'abri du vent fou

rechab

St Lunaire


Nous avons voyagé ensemble,
main dans la main,
suivant le chemin des falaises,
et            même si la lumière tremble,
            il y aura de beaux lendemains,

                                   avec le ciel si léger ,
                    les sentiers des mélèzes
                    les vagues obstinées
              et les gros rochers
       couverts de lichen .

               Pierres dressées et dolmens,
              autant d'énigmes d'hier,
       d'ombres et de lumière ,
    cachées au creux de la pierre,
des siècles passés .

Nous nous sommes couchés dans un creux,
                  à l'abri du vent fou
             et des nuages pressés
           courant dans les cieux
       à toute vitesse .

Les herbes au-dessus de nous,
          -  je vous l'avoue   -,
faisant une barrière discrète
pour nos étreintes secrètes
         et nos caresses .

Baisers langoureux
          et éphémères,
au regard sévère de la pierre,
mais de ceux qui rendent heureux
           et que le coeur désaltère.

Report this text