Ailleurs

Patrick Gonzalez

peinture E.Hopper

Parfois nous restions là, à fumer et à boire...

Nous visitions l'ailleurs aux plis de la mémoire,

déguisions nos échecs en fragiles victoires,

le temps avait passé en heures dérisoires…


Pourtant l'aube était douce et les regards tendres,

au doux des souvenirs, je vous rêvais amante,

pressée de parcourir ce désir qui me hante,

ce plaisir éphémère qui ne pouvait attendre.


Retroussant à l'aurore, ce jupon sur vos cuisses,

j'oubliais le passé et ses vaines promesses,

le cœur gourd, tout à vous, offert sans artifice,

brûlant au fond de vous, flamboyante maîtresse.

Report this text