âpre et tout

nessim

Pouce levé pouce baissé vie de petit poucet,


J'ai perdu la mémoire pour parfois moins souffrir ,
à enfouir ses souvenirs on allège l'avenir,
j'en ai perdu du temps, à devoir le gagner
enragé à survivre dans ma  réalité.
 
Pouce levé pouce baissé vie de petit poucet,
sans trop même le vouloir, ne faisant que passer
on laisse derrière soi ses petits bouts de pierre,
qui empreignent nos ombres de petites lumières.
 
Sans perdre la bataille j'ai perdu du terrain,
j'en ai gagné des rides perdu quelques cheveux,
à vivre le début c'est sûr qu'on gagne la fin,
on perd rien pour attendre un final désaveu.
 
Dis-moi la plage il reste combien de sable
en haut du sablier, pour le bas je le sais,
pour ce qui est de celui qu'il reste à tomber,
des jours à couler il y a-t-il un comptable ?
 
J'ai plus de certitude, perdu le mode d'emploi,
quand j'ai perdu les clefs de mes rêves éveillés,
j'ai perdu le numéro du répondeur sans voix
qui pouvait me faire croire à un ciel occupé.
 
Au fait le vent, est-ce vrai ce que l'on dit
qu'on te vole premier souffle et te rend le dernier ?
Que tu collectionnerais les soupirs aussi
et que sous ton manteau les âmes peuvent s'envoler?
 
j'ai perdu l'innocence par vagues d'émotion,
perdant la main au jeu du cœur à la raison
j'en ai perdu  l'espoir de l'amour éperdu,
le jour où toi de moi on s'est perdu de vue
 
La mer, de mon passage garde le souvenir
porte-le sur l'écume dans tes allers-retours,
aux courants de la vie de la haine à l'amour
Là où je me noyais en gardant le sourire.
 
J'ai perdu la foi, perdu de vue l' horizon,
perdu le nord à en perdre l'envie souvent
J'ai perdu les réponses par abus de questions,
J'en ai perdu des choses, j'en ai perdu des gens.
 
J'en ai gagné une vie qui se vide à se remplir,
J'ai gommé tout regret, de tout ce qui est perdu,
Presque tous… y'en a un qui continue de s'écrire,
entre nous le regret, de ce qu'on a pas vécu.



Report this text