Bienvenue chez moi

petisaintleu

Les livres sont comme des navires sur lesquels vous embarquez. Au gré des pages, vous pouvez y croiser des platitudes aussi désespérantes qu'une mer d'huile avant que le vent ne se lève pour vous jeter dans une tempête dont vous ne sortirez pas indemne.

Une fois arrivé au terme du voyage, vous reposerez l'ouvrage dans votre bibliothèque. Quelquefois, vous le rouvrirez pour en compulser quelques lignes et vous replonger avec effroi, étonnement ou nostalgie au cœur des ténèbres, 20 000 lieues sous les mers ou à l'ombre d'une jeune fille en fleur.

Ce jour, j'accueille dans ma flotte deux nouvelles goélettes. J'y croiserai L'Albatros, Les Phares, L'Homme et la mer et je m'embringuerai pour Un Voyage à Cythère, escortées à bâbord par L'ensorcelée et par René à tribord.

Deux cents ans après sa naissance, Baudelaire me rejoint dans l'une des plus prestigieuses collections, le 1er tirage de la 1ère édition de La Pléiade de 1931. Ce qui est totalement fascinant, c'est que les deux volumes sont dans un état plus que parfait ; on pourrait dire presque neuf.

Je dois confesser que je ne suis pas un grand amateur de poésie. J'ai toujours eu la lecture poussive avec les sonnets, les acrostiches ou les alexandrins. Je m'y sens engoncé et je préfère la prose où je peux plus aisément libérer mon imagination pour m'identifier à un héros ou à un salaud littéraire, plonger dans la description d'une lande ou d'une cathédrale, ressentir la compassion face au malheur ou rire d'une situation cocasse.

Alors, aurais-je jeté mon dévolu sur l'auteur Des Fleurs du mal par snobisme ? Pas du tout. C'est un hommage que je rends à mes grand-mères qui étaient nées en 1914 et 1921. Seule l'une d'elle possédait le certificat d'études. Elle aurait aimé poursuivre sa scolarité mais à 13 ans elle rejoignit la classe ouvrière. Toutes les deux maîtrisaient le français à la perfection et lisaient régulièrement. Je dédicace l'ouvrage à Louise et à Henriette.

Où seront-ils dans 90 ans ou dans deux siècles ? Auront-ils débarqué sur d'autres rivages, seront-ils oubliés au fond d'une malle, dans un fatras de cartes marines et de vareuses aux relents iodés, ou entre les mains d'un petit moussaillon qui reprendra le fil de ma pérégrination prolongée par-delà le Styx ?

  • J'aime beaucoup quand tu nous embarques de cette façon. Un registre qui te va fort bien ! Tu as fait là un très bel investissement, dans une collection fort prestigieuse ! Ton approche de la poésie m'a fait sourire :)

    · Ago 9 months ·
    W

    marielesmots

  • J'aime la nostalgie que fait naître votre texte.
    Je n'avais jamais envisagé des livres comme des navires, mais ça leur va bien .
    Les vôtres sont arrivés à bon port.

    · Ago 9 months ·
    20180820 215246

    caza

    • Lisez les mémoires de Jacques Chazot : elles sont à voile et à vapeur.

      · Ago 9 months ·
      Cp2

      petisaintleu

    • Rhhhooooo

      · Ago 9 months ·
      20180820 215246

      caza

  • Petit, ma grand mère était très vieille. elle l'est encore plus aujourd'hui, à mes soixante ans. :o))

    · Ago 9 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

  • Sérieux tu n'as jamais lu Winnie l'ourson à tes gosses, l'alexandrin mon ami aurait fait comme d'hab avec un carton gagnant, preuve par neuf, d'une chance au plus que parfait ;0))

    · Ago 9 months ·
    Facebook

    flodeau

Report this text