Bouquet d'avril

carmen-p


 

je contemple aux lisières du non-vécu

les rebords gris des vieux clichés

où des mondes se sont dissous

 

le regard est flouté qui passe par une vitre douteuse

 

pourtant

il n'y a pas de fenêtre

aussi sale soit-elle

par laquelle le créateur de l'être

ne puisse voir l'homme vivre

— l'un et l'autre font corps —

 

sur la paupière d'un œil-de-bœuf je dépose quelques fleurs

de saison


Carmen P.

Report this text