Callipyge versus stéatopyge

Hervé Lénervé

Un joli conte pour se mettre en joie.

Il était une fois dans un petit village d'un pays incertain, mais lointain quand même, une famille dont les trois filles étaient stéatopyges, avaient un gros cul, quoi ! La famille voisine comptait trois filles qui étaient callipyges, avaient un beau cul, quoi ! Les stéatopyges détestaient les callipyges en les admirant, pourtant. Les callipyges se foutaient des stéatopyges en les moquant, pourtant.

Un jour, un bon génie sans bouillir proposa un  deal aux stéatos.

-         Les filles, je peux exhausser un de vos vœux, mais un seul seulement. Voulez-vous devenir callipyges ou préférez-vous que vos voisines soient stéatopyges comme vous ?

Les trois stéatos se concertèrent un instant et comme elles étaient plus méchantes qu'intelligentes, elles optèrent pour la deuxième solution.

Ce qui est dit, est fait. Dans la famille tranquille où vivaient les callipos, les filles se réveillèrent un matin, comme il est souvent le cas, avec un gros cul (« souvent le cas », c'est pour le réveil matinal, pas pour le gros cul).

Et que font les filles agréables à regarder quand elles s'aperçoivent qu'elles ne le sont plus ? Ben, elles pleurent, pardi !

Comme le génie était pour le commerce équitable, il se présenta à l'hui de leur demeure et leur dis.

-         Les filles, je peux…bla, bla, bla. Voulez-vous redevenir callipyges comme avant ou préférez-vous que vos voisines redeviennent stéatopyges comme avant… aussi.

Les trois ex-callipos se concertèrent et comme elles étaient plus intelligentes que méchantes, elles optèrent pour la première proposition.

Ce qui est dit, est fait ! Ainsi dans le village, il n'y eut plus que des filles à beau cul.

Malheureusement, seuls six garçons vivaient là et ils détestaient les filles à beaux culs (il parait que cela existe… admettons). Donc, les six filles ne purent jamais se marier et vivre heureuses avec beaucoup d'enfants. Elles périrent vieilles, belles et aigries sans avoir connu un seul amour dans leur vie de merde.

Moralité : les génies feraient mieux de s'occuper de leur cul, plutôt que de s'en prendre à ceux des autres. A bon entendeur, salut ! (J'ajoute cela, pour faire croire que j'aurais des comptes à régler avec un génie qui se reconnaîtrait sur le site, ha, ha, ha !)

  • Ce qui est réconciliant, c'est qu'un beau cul ou un cul moche a toujours un trou,... du cul !

    · Ago 7 months ·
    Gaston

    daniel-m

    • Les trous du cul, c'est comme les avis, tout le monde en a un, que l'on partage ou non. :o))

      · Ago 7 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • C'est tout à fait ça ! :o)

      · Ago 7 months ·
      Gaston

      daniel-m

  • Que des faux-culs en somme !

    · Ago 7 months ·
    30ansagathe orig

    yl5

  • J'ai découvert dans ton texte des mots dont j'ignorais l'existence. Comme quoi, je suis loin d'être un génie même si ça me plaît à croire que j'en suis une. :-))

    · Ago 7 months ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

    • Le seul génie des êtres humains est d'être pour la majorité d'entre eux, soit génitrices, soit géniteurs. :o))

      · Ago 7 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Lors de la sélection naturelle certains n'ont point résisté d'où la perte en génie :-))

      · Ago 7 months ·
      Visage etaine eire capture %c3%a9cran

      Etaine Eire

    • oui, enfin callipyges, ça m'a toujours fait penser à la calligraphie - et les courbes un peu lourdes peuvent aussi faire de beaux jambages)

      · Ago 7 months ·
      Another flying machine     ( zouing machine)

      rechab

    • Les associations de pensées sont étranges. Moi, callipyge, me renvoie à Vercingétorix. Surtout ne pas chercher le rapport, il y en a aucun. :o))

      · Ago 7 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • T'as raison, y aèrent jamais !

    · Ago 7 months ·
    Louve blanche

    Louve

  • "Moralité : les génies feraient mieux de s'occuper de leur cul"
    Balance ton quoi :)

    · Ago 7 months ·
    91921522 2903533249669682 2439229098401202176 n

    Edgar Allan Popol

  • Ne surtout pas ôter le bouchon du vase où sont enfermés les génies...

    · Ago 7 months ·
    Louve blanche

    Louve

Report this text