Centre du vertige

rechab

basé sur "sotto il sole fol amour" de Nathalie Riera


Les rêves se croisent et décroisent,
Comme tes mains
A la rencontre des miennes
Et tes paupières persiennes
Au regard du destin

D'où filtre la lumière
Le songe ailé qui se cabre
Sous les caresses
Qui nous emmènent loin
Au creux des fleurs ouvertes

Si loin que l'esprit s'égare
Et perd pesanteur,
Aux veines et aux racines ;
On ne sait plus ce qui s'échange
Et est toi ou moi

Nous sommes du voyage
Et loin de la terre
Sur les ailes des anges,
Au centre du vertige,
Matière amante confondue...


,

Report this text