« C'est la pire chanson que je n’ai jamais entendue de ma vie»

Adrien Rivierre

Au début des années 1970, lorsque Berry Gordy, fondateur mythique de la Motown, lâche cette phrase lapidaire à propos de la chanson What's going on, il n'a aucune idée que le nouvel album éponyme de Marvin Gaye trônera à jamais dans le Panthéon de l'histoire musicale.

A l'époque, Gaye incarne à lui seul l'apogée de la soul américaine. Issu d'un milieu défavorisé de la banlieue de Washington, il est devenu une icône incontournable, enchaînant les tubes aux paroles et compositions musicales enlevées.

Preuve ultime de sa gloire, il vend ses disques aussi bien aux riches blancs qu'à une communauté noire toujours victime de fortes discriminations malgré le rêve de Martin Luther King et les lois civiques de Johnson. Marvin Gaye décide alors de s'armer de sa musique aux frontières de la soul et du RnB pour mettre en lumière des problèmes sociétaux comme la pauvreté, l'écologie ou la drogue.

Sans le soutien de la Motown mais maître de son art, l'enregistrement se déroule dans un studio embrumé de volutes de Marijuana qui donnera naissance à une musique intemporelle dont les accents jazz se trouvent sublimés par un arrangement inédit fait de percussions et de cordes enivrantes.

What's going on marque un tournant majeur dans la carrière de Marvin Gaye non seulement parce que son succès phénoménal ne repose pas sur son corps de Playboy dont la gente féminine raffolait mais sur une musique arrivée à maturité transpirant d'improvisations géniales et d'échos mélancoliques au swing inoubliable.


What's going on – Marvin Gaye

21 mai 1971, Motown

Report this text