Le flambeau, chapitre 27 : Dernier avertissement

psycose


Chapitre 27 : Dernier avertissement 


Pris au dépourvu par ce retournement de situation inattendu, Vortex fut embarrassé. Il ne savait pas comment réagir face à cette attaque surprise. D'ailleurs, il n'y avait aucun échappatoire pour prendre la fuite. Les gnomes étaient en effet en train d'accourir avec fureur vers lui par toutes les directions possibles. C'était toute une armée qui passa précipitamment à l'offensive dans le but de massacrer un seul démon ! Mais la raison d'un tel changement de comportement n'était-il pas justifié pour les gnomes et leur commandant Brust ? Cette révélation, soudaine mais véridique, de la part de Trhon sur la mort cachée de la magicienne Juintza, ne venait-elle pas de bouleverser tout l'enjeu autour de l'affrontement ? En conséquence,Vortex ne venait-il pas d'ébranler la confiance de ces soldats miniatures, rongés par l'espoir de pouvoir retrouver leur apparence de titan suite à la défaite de l'être humain ? Mais tout ceci n'était que pure mascarade orchestrée de toutes pièces par la princesse Alicia, la démone à la tête de la troupe des djinns. Elle désirait seulement profiter de la force des gnomes à leur insu le plus longtemps possible pour ses propres intérêts à travers ce mensonge. Un mensonge dévoilé au grand jour. Un mensonge qui n'avait plus lieu d'être !


Vortex l'avait compris : l'alliance si longuement maintenue entre les démons et les gnomes était maintenant officiellement terminée. Les directives d'extermination ordonnées par Brust à son encontre l'obligeait à présent de passer à l'action et de contrecarrer la menace des gnomes. Sans perdre un instant, tandis que le bataillon d'êtres minuscules parvint rapidement très près de lui pour le transpercer de leurs épées miniatures, mais néanmoins tranchantes, Vortex libéra toute sa puissance qu'il emprisonnait précautionneusement en lui. Une aura démoniaque et intimidante semblait émaner étrangement tout à coup de la silhouette de Vortex.  Toute l'atmosphère ambiante se compressa pour bloquer les nombreuses attaques des gnomes. Très vite, le halo de lumière grisâtre qui rayonnait autour de son corps repoussa violemment toute l'armée dans tous les sens. Les gnomes, victimes de la démonstration de force d'un démon, étaient rués par terre, en gisant sur le sol, complètement désemparés. 


Vortex se déplaça avec arrogance au centre de l'arène du combat qui avait eu lieu précédemment et finit par ricaner avec mépris, les yeux tournés vers le ciel : « Des misérables habitants de la forêt ont osé se rebeller contre un démon de mon rang ? Comment ont-ils pu penser ne serait-ce qu'un instant venir à bout d'un être de mon calibre ? Moi, représentant du clan du troisième continent de la planète Djinn ! Sachez-le ! Faibles insectes que vous-êtes, ô vous les gnomes ! Vous battre en vous effleurant de ma belle peau serait de vous donner trop d'honneur ! Comme vous avez sans doute pu le remarquer, seule la manifestation de ma puissance me suffit pour vous battre ! Je me ferais bien un malin plaisir à vous torturer mais ma mission est accomplie et je me dois de retourner au manoir faire mon rapport à la princesse Alicia : Trhon est mort ! Personne ne peut dorénavant aller contre notre projet ! Nous retournerons bientôt chez nous ! Adieu ! ».  Aussitôt dit, aussitôt fait : Vortex utilisa son pouvoir spécial de « téléportation » pour disparaître de la nature sans laisser de trace, laissant derrière lui tout un champs de cadavres et de blessés.  


Après le départ de Vortex, les survivants se levèrent pour se diriger vers leur chef, qui avait lui aussi repris ses esprits depuis peu. Le corps empoisonné de Trhon dans ses bras, Brust cherchait inlassablement à secourir son adversaire d'une mort injuste. De plus, Brust se sentait redevable envers Trhon. En effet, Si Trhon ne leur avait pas révélé la vérité avant de s'évanouir sous le coup de l'empoissonnement, les gnomes n'auraient jamais rien su sur la mort de juintza. Dans cette ignorance, les gnomes auraient continué d'espérer retrouver leur forme titanesque sans jamais découvrir la manipulation des djinns. Dominés par cette manipulation, les gnomes n'auraient-ils pas alors continué d'obéir aux instructions des démons à la lettre tels des pantins sans volonté ? Non. . .Brust ne pouvait pas laisser mourir Trhon sans le remercier ! Il appela avec hâte un de ses soldats, son bras droit : « Möst ! Donne-moi immédiatement le remède ! Il n'est peut-être pas encore trop tard, tant que le poison ne perfore par son cœur, il y a des chances de survie, même minimes ! ». Après l'avoir ramené, Brust fit boire le remède au guerrier inerte. S'ensuivit alors un silence macabre jusqu'aux gémissements soudaines de chaque membre de Trhon qui reprenait vie. Un soulagement général envahit d'emblée la population gnomienne à cet instant : l'antidote avait fait ses preuves, le poison venait d'être éliminé et Trhon était toujours en vie, malgré son état inconscient. Avec un large sourire, Brust déclara : « Conduisons ce brave guerrier jusqu'au village ! Nous nous devons de le guérir complètement dans les plus brefs délais ! Il est peut-être toujours en vie mais son état est critique, ses blessures sont multiples ! Étonnement, il possède une musculature hors-norme pour un humain, ça lui as permis d'alléger les dégâts, heureusement ! ».   


Pendant ce temps, Vortex était retourné au manoir pour annoncer la mort de l'être humain à ses compatriotes. Lorsqu'il arriva dans la salle d'incantation, il vit les démons autour du pentagramme qui abritait la dépouille de Spark. Syndr, le djinn à la peau verdâtre, et Tharn, le djinn à la peau blanchâtre, s'acharnaient à réciter des formules sataniques avec les indications de Bronis, l'érudit en psychologie et en médecine. Dès qu'ils entendirent la bonne nouvelle sur l'assassinat de Trhon, Tous s'exclamèrent de joie et la princesse Alicia s'empressa de félicita Vortex pour la réussite de sa mission : « Bravo, Vortex ! Je ne pensais pas que sa mort aurait été si facile à accomplir !

- Princesse, princesse ! Cessez-donc de toujours sous-estimer mes compétences voyons ! S'excita Vortex, la mine réjouie, en entendant les compliments d'Alicia.

- C'est vrai ! Pour une fois, tu as fait du bon boulot, Vortex ! Approuva Charles, le djinn à la peau jaunâtre.

- Qu'est-ce que tu sous-entend par « pour une fois » ? S'offusqua Vortex, les poings serrés.

- Grand frère, arrête de toujours l'énerver, remet-toi au travail ! Tiens, aide-moi pour les incantations, veux-tu ? Intervint Bronis qui sentait le début d'un duel inutile.

- C'est vrai qu'on s'est assez relaxé, c'est à notre tour de prendre la relève pour la récitation des formules. . .Mais cette bonne annonce me met en forme, bientôt de retour chez nous ! Vortex, tu devrais te reposer, tu l'as bien mérité ! S'exclama Luther, le djinn à la peau noirâtre.

- Oui. . .Luther a raison, Vortex ! Repose-toi jusqu'à nouvel ordre ! ». S'imposa la princesse Alicia au milieu de cette conversation.  


Vortex, qui se sentait à présent valorisé par son récent succès fraîchement accompli, s'empressa d'avancer vers sa chambre quand tout à coup il tomba raide, avec des contractions dans le corps tout entier. Tout autour de lui, ses camarades furent eux aussi dominés par des convulsions et finirent tous, sans exception, par s'abattre à leur tour par terre. Tous les démons s'enflammèrent de contorsions douloureuses avec une souffrance insupportable à la poitrine. Ils ne purent s'empêcher de crier. Une scène pitoyable pour ces êtres orgueilleux qui représentaient l'élite de leur race. Un tel avilissement à leur personne leur paraissaient jusqu'alors complètement inconcevable. Et pourtant, ils se voyaient entre-eux pris dans un état de médiocrité et de bassesse qui remettait en cause les fondements même de leur arrogance.     


C'est au milieu de cette confusion partagée que le réceptacle au centre du cercle ténébreux vibra plusieurs fois dans les airs, avec des faisceaux lumineux qui ciblaient chacun des 7 démons, avant de finalement reprendre sa place initiale. Les maux étaient partis. Les démons se relevèrent et Bronis interpréta immédiatement le langage psychique en bégayant, terrifié : « Ceci est le dernier avertissement : ce contrat symbolique entre les humains et les djinns se doit d'être respecté absolument. Tant que « Trhon » est en vie, « Vortex » doit l'escorter jusqu'à «Sayko » ! Si dans les dix prochains jours, les contractants persistent dans la rébellion, une mort imminente les attend ! Ceci est le dernier avertissement ! ».

(à suivre)   



  • Brrrrrr sept fois brrrr...

    · Ago almost 9 years ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

    • Comment dois-je interpreter ces onomatopées ?

      · Ago almost 9 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

    • J'ai peur tiens... sept fois... comme tu aimes le chiffre sept... sept démons, sept gardiens...

      · Ago almost 9 years ·
      One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

      vividecateri

    • Oui, le brrrr fait référence à la peur ou au froid
      Merci d'avoir expliqué pour 7 fois, c'est plus clair !

      · Ago almost 9 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

  • franchement j'adore, tu faconnes ton texte de tres belle maniere avec des details qui rendent le recit vivant et tres bon, j'ai hate de lire la suite. Tu as du talent bravo

    · Ago almost 9 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • C'est de plus en plus prenant ! Il me tarde de savoir la suite...

    · Ago almost 9 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

Report this text