Chère compagne

yl5

Fin

Contrainte : phrases imposées au départ et à la fin.


Chère compagne,

 

En naissant sur cette planète, il y a un demi-siècle, je sus rapidement que j'avais été victime d'une erreur de livraison due à une cigogne, égarée entre les fumées kifeuses des sepsis marocains hivernaux et les grains de raisin fermenté sur cep si alsacien des vendanges tardives automnales. J'avais commandé sur le catalogue des réincarnations, un monde non violent avec peu d'humains, des animaux parlant russe, des châtaigniers prospères, plusieurs lunes dont certaines accessibles en montgolfières, pas trop de mers, des hautes montagnes sans neige, des vieux fossiles bien conservés, mais surtout ni métaux, ni ingénieurs militaires.

Vous comprenez mieux cette souffrance qui me plonge de plus en plus souvent dans un océan de nuages noirs, où mon cerveau est foudroyé par les éclairs de lucidité nés de l'angoisse. Le désespoir étant devenu une certitude, et nos filles des hommes, je vais pouvoir retourner là-haut pour réclamer le séjour commandé avant ma naissance.

Traditionnellement, dans la famille de ma mère, les mâles affrontent la mort entre deux rails et une B.B. électrique :

En 1970, à soixante ans, gare de Triel pour mon grand-père;

En 1990 à quarante ans, gare d'Orry la Ville pour son fils puîné, mon oncle Pierre alors pour l'an 2020 à cinquante ans, mon tour est arrivé.

A l'heure du T.G.V., de l'Europe fragilisée et d'hiver, j'ai choisi le 9H50, la frontière franco-belge et le 2 novembre, jour des défunts pour conclure mon destin.

Afin de pouvoir bénéficier de votre assurance vie, qui exclue mon autolyse, et d'une grosse indemnité de la S.N.C.F. ; j'ai patiemment saboté une travée du garde-corps du pont qui surplombe les voies, en accélérant une oxydation naturelle due à l'urine canine, de façon à maquiller ma mort en accident. Mes nombreux déplacements dans le Nord, pour mettre sur pied une usine de recyclage de vélos en trottinette par compression, m'ont servi à repérer et préparer la scène finale.

Donc, alors que je regarderai arriver innocemment le convoi du haut de la passerelle, je m'appuierai sur la lisse qui cédera comme l'expliquera le rapport d'expertise.

Mon ultime saut de l'ange rencontrera de volée, la pointe du Thalys, fleuron de l'industrie ferroviaire hexagonale pour un trépas assuré.

Né d'une matrice, je mourrais d'une motrice.

Ne me regrettez pas, je ne vous aimais plus tant que ça et nouvellement nantie vous serez une veuve qui comptera.
Voyez Maître Carré, notaire non superficiel, qui vous rendra plus sûre face aux soucis qui pourraient advenir dans le futur.

Adieu ma Chère, menez une vie agréable et joyeuse.

  • C'est glauque cette catastrophe ferroviaire ! Cela dit, le tracé de la vie n'est ni un un long fleuve tranquille ni une voie de chemin de fer. Si c'était le cas tout le monde le saurait et tout le monde se ferait royalement chier :o)

    · Ago about 2 months ·
    Gaston

    daniel-m

    • La vie est un voyage avec tous les aléas et les aller à sans oublier les retours !

      · Ago about 2 months ·
      30ansagathe orig

      yl5

  • Un écrit de haut vol, sans aucun jeu de mots, peu rassurant cependant...

    · Ago about 2 months ·
    W

    marielesmots

    • Pour une fois, ce texte contient un passé qui est exact, c'est pour cela que je n'ai pas le même regard bienveillant qu'une placide normande adulée quand je vois les trains.

      · Ago about 2 months ·
      30ansagathe orig

      yl5

    • Je comprends...

      · Ago about 2 months ·
      W

      marielesmots

  • Fais pas l’con ! Ne sois pas égoïste ! Pense à moi ! J’aime bien lire tes textes. :o))

    · Ago about 2 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • Il te reste à ordonner à la SNCF la vérification de ses garde-corps, mais dans le cas contraire, ne mets pas l'inspecteur Foireaux sur la pis(t)e du stratagème !

      · Ago about 2 months ·
      30ansagathe orig

      yl5

    • Avec Foireaux, tout foire ! :o))

      · Ago about 2 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Épatant !

    · Ago about 2 months ·
    1338191980

    unrienlabime

    • Heureux que cela vous plaise !

      · Ago about 2 months ·
      30ansagathe orig

      yl5

  • Bien trouvée cette oxydation à l'urine de toutou pour faire le grand saut. Un clin d'œil au Thalys également.
    J'ai encore noté : "Né d'une matrice, je mourrais d'une motrice". Bravo pour ce texte tragi/comique, je dirais plus comique !

    · Ago about 2 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • davantage comique (petite rectif)

      · Ago about 2 months ·
      Louve blanche

      Louve

    • Espérons que cela reste une fiction ! Bon dimanche !

      · Ago about 2 months ·
      30ansagathe orig

      yl5

Report this text