Comment utiliser les cendres des cigarillos de Fidel

rechab



Plutôt que récupérer mes ailes,
         que le curé a confisquées,
         en les coinçant sous l'autel;
         avec le napperon brodé,
j'ai eu une autre idée,
( car je ne suis plus le petit ange joufflu,
qui faisait turlututu,    chapeau pointu ! )
Les ailes ne sont plus à ma taille
            et sont bonnes pour l'antiquaille,

              - surtout avec la poussière
              qui s'y est incrustée
et que j'aurais beaucoup de peine à enlever,
si je veux m'élever au-dessus de la terre -....
M'en procurer d'autres coûterait trop cher,
et j'aurais l'impression        d'être déguisé,
d'avoir déshabillé            Paul pour Pierre,
( d'ailleurs, pourraient-elles encore me porter ? )

                        That is the question,
et comme personne n'a la réponse,
il est plus simple que je renonce
      et cherche d'autres solutions,
que je consacre les quelques économies
accumulées péniblement dans cette vie ,
me confronter à la magie ,
feuilleter de la manière la plus attentive,
       la plus petite archive...

J'ai donc pensé au grand livre noir
de mon arrière grand-mère,
que l'on disait un peu sorcière :
        reine de la crème pâtissière,
          et du soufflé de lierre :
elle avait dans son grimoire
des recettes plus qu'insolites,
trop peu catholiques pour être bénites
( aucune ne figurant dans la Bible ).

J'ai retenu          celle qui peut rendre invisible,
avec des signes inconnus des ignares:
accompagnée de prières à l'envers .
        Y figurent les ingrédients les plus rares
     - à l'époque, paraissant bien ordinaires -,
      comme la cendre la plus blanche
      des cigarillos de Fidel Castro
sur son uniforme du dimanche,
que l'on peut voir sur certaines photos.

         Au prix d'une petite fortune,
         j'en ai trouvé à Pampelune,
chez un revendeur de formules magiques,
qui avait aussi quelques reliques
de saints        pas très connus
trouvées dans des églises perdues
au fin fond du Mexique,
( mais ne nous écartons pas trop,
revenons à la cendre du fameux Castro... )

Vous avez peut-être remarqué
qu'elle a eu comme premier effet
de faire sortir de mon esprit agité
quelques caractères noirs     sur une feuille de papier
ça, c'est incontestable,         personne ne peut le nier.
Mais, elle peut avoir l'effet contraire:
ce qui est assez pratique :       donner l'illusion
                     que le récit arrive à sa conclusion
blancs redeviennent les caractères

Malgré tous les analyseurs de pensée,
plus personne ne pourra les distinguer
                     du fond du papier,
d'ailleurs, vous qui ne croyez en rien
vous ferez moins le malin
le texte continuant son chemin     selon ma seule volonté
mais qu'à mon image ,       il vous sera impossible

de le voir... - de l'avantage d'être invisible -
( et encore mieux d'y croire )

d le oir... de l'a ntage d'êt e invi ible
( et e re m x d'y c re )

d l ir... de l' ge d'ê vi ible
( e e x d'y e )

d d'ê ble
( e y e )

( e )

......................

............

Report this text