Contes du Bourreau (9)

Marc Menu

L'homme posa délicatement ses mains sur le visage de la jeune femme, les laissa glisser le long de ses magnifiques cheveux blonds qu'il releva avec des gestes d'une tendresse bienveillante, les joignant en un chignon improvisé. La belle s'abandonna... elle ferma les yeux avec un soupir à vous envoûter l'âme. Il la regarda longuement, lui caressa la tempe, murmurant à son oreille des mots d'apaisement. Tout en douceur, il déposa son front sur le coussin de velours, et fit glisser sa robe de soie écarlate, dévoilant sa gorge somptueuse. Elle se laissa faire, offerte, d'avance frémissante.

Et la hache s'abattit.

Report this text