couleurs du soir

Susanne Dereve

Il faudrait  être peintre pour écrire
les couleurs du soir,
 
De dégradés de bleus jusqu'à l'extrême limite
de la buée pâle qui brouille l'horizon,
- qu'on dirait tracée au pinceau -
en roses tendres du couchant zébrant le ciel,
comme les voiles de satin d'une amante égarée.
 
Crépuscules frangés d'or,
nuits de pleine lune sur le pavé glacé du port
et l'eau brune sans un reflet
comme une bouche carnivore
où le silence a soudain l'épaisseur d'un baiser
de fortune
 
Peut-être est-ce celui de l'amante éplorée
dont les voiles ont blanchi sous la lune
et que la mer a délivrée.




Illustration
Emil Nolde (red  sea with setting sun and steamship )

  • L'univers déploie sa robe de couleurs,
    qui varie chaque soir :
    tu connais les nuages brodés d'or,
    aux formes bizarres
    qu'il est impossible de décrire :
    ( aussi un peintre pourrait les restituer
    sans pour autant les trahir
    en les créant les yeux fermés ) .

    De son côté, le rêve ouvre les yeux ,
    tes pensées ont quelque chose d'une voile
    flottant sous les cieux .
    Je vois comme une lune pâle
    dans laquelle tu t'es réfugiée,
    répandant sa lumière sur la lande,
    ainsi je pourrai imaginer
    que la nuit, accepte ton offrande.

    Il reste encore un peu d'indigo
    du côté où le soleil a disparu
    ( une faible lueur s'attarde sur les eaux ) :
    - l'astre nous quitte avec un dernier salut,
    - .... je vois que tu m'invites
    à partager la nuit avec toi :
    hop j'embarque dans ton satellite
    pour un songe immédiat !

    -
    R

    · Ago 12 months ·
    Another flying machine     ( zouing machine)

    rechab

    • Tu as aussi écrit celui-là , je ne sais pas dire lequel je préfère :


      Quelle est cette nature en nous,
      qui se dissout
      comme le bonheur,
      aventurier des couleurs ?

      C'est dans un sommeil
      que se réveillent
      des teintes irisées
      qu'on ne peut imaginer
      autrement que sur une toile.
      La peinture s'y étale
      et le silence a même osé
      avoir l'épaisseur d'un baiser...

      Je ne connais pas tes ciels embrasés,
      mais j'imagine les azurs posés
      sur les reflets de l'onde :
      - est-il une mer si profonde
      que jamais, elle ne retient
      les mauves du petit matin ?

      Quand la journée dérive
      est-il possible que tu décrives
      le temps des couleurs infidèles,
      qui paraissent irréelles,
      tant elles sont changeantes,
      sur la danse du miroir d'eau, son amante ?

      Tu peux fermer les yeux,
      mais voir se fondre les bleus,
      dans une aurore boréale :
      - en une sorte de cérémonial
      plongeant dans les verts
      aux voiles légers et éphémères.

      Les teintes basculent, jusqu'en terres de Sienne :
      l'encre brune des terres lointaines,
      et par-dessus, le décor
      de crépuscules frangés d'or,
      les falaises en silhouettes,
      parées d'encres violettes.

      Du Ventoux à Montmirail,
      il y a un jour, où ont basculé les murailles,
      La mer a enfanté des dentelles
      qui ont presque la consistance du sel,
      dressées dans l'océan des regrets
      comme un paysage abstrait.

      Je peux sentir les profondeurs indigo,
      les empreintes délicates du pinceau,
      et des gris-lavande parfument
      les écharpes de brume,
      molles méduses
      en blancs de céruse.

      Puis, toujours les yeux fermés,
      tu peux déchaîner les oranges, les diluer
      dans des replis obscurs
      là, où l'ombre dissimule ses blessures
      en supposant que les peindre
      suffit à les éteindre....


      ...RC 31 07 2018

      · Ago 12 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

    • A ajouter à la collec !--as tu vu que j'ai publié notre suite "côté ombre", comme article, sur le blog ?---- bisous

      · Ago 12 months ·
      Another flying machine     ( zouing machine)

      rechab

  • Bel exercice de transcription, la difficulté étant d'écrire avec les yeux fermés.

    · Ago about 2 years ·
    Photo 1 orig

    Alain Balussou

    • écrire les yeux fermés ... il me semble qu'il vaut mieux garder un œil ouvert ..en toute circonstance

      · Ago about 2 years ·
      Photo

      Susanne Dereve

    • surtout quand il s'agit de peinture ...

      · Ago about 2 years ·
      Another flying machine     ( zouing machine)

      rechab

    • :)

      · Ago about 2 years ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • Très joli, l'envie d'aller voir... tout de suite !

    · Ago about 2 years ·
    Screenshot 20191224 104148 2

    li-belle-lule

  • Magnifique description !

    · Ago about 2 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • merci beaucoup, c'est toujours un plaisir que vous veniez me lire

      · Ago about 2 years ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • Très joli! Je m'imagine la scène!

    · Ago about 2 years ·
    Snapchat 9057492171194958827

    guegueette

    • et vous me semblez avoir beaucoup d'imagination :)

      · Ago about 2 years ·
      Photo

      Susanne Dereve

Report this text