De l'autre côté

Stéphan Mary

Traverser le miroir. Appuyer son front contre la glace pour traverser le miroir. Sur la glace coule la pluie, arrogante, pour traverser le miroir. Y aller. Ne pas hésiter à trancher avant de se demander ce qu'il y a de l'autre côté. De l'autre côté du miroir traversé, de la glace fracassée et se demander : traverser le miroir pour y voir quoi ? Le front contre la vitre qui ruisselle, elle se dit qu'elle aimerait bien le traverser ce putain de miroir, l'exploser pour ne plus se voir. Le front contre la glace, le front blanc et blême, l'enveloppe d'un cerveau en sursis.

De l'autre côté du miroir brisé. Elle hurle en silence 'J'ai faim. Tu me manques ":La pluie ne cesse pas alors elle décolle son front de la glace du restaurant, son front trempé des larmes indifférentes des nuages, larmes et lames de fond de l'autre côté du miroir, derrière la glace du restaurant. Elle gémit et regarde enfin dans la glacez sans tain de l'autre coté du miroir. Elle se regarde et n'aime pas ce qu'elle y voit. Des plats géants, des poêles à frire, des poêles à paella, des poêles à couscous et des poils à gratter. Un tandoori et elle pâlit d'envie. Puis elle pleure.

Parce que de l'autre côté du miroir, derrière a glace sans tain, elle se voit. Elle a vieilli. La traversée du miroir ne pardonne pas. Ca la traverse. Ça explose. Miroir en millions de facettes. Traversée mortelle. 

Report this text