D'ECUME

Isabelle Revenu

Sables.

A nos pieds.

Nus.

Pleurs sur ma ville. Un silence de tombeau. Les rumeurs de la fête assourdissent nos pas et le sable détrempé nous saute aux jambes. Grains de beauté éphémères. Chatouillis quand il sèche et tombe en petits points de coccinelle.

Myriades de moucherons abasourdis dans les flaques-miroirs. Ton reflet et le mien ensemble.

Flip.

Flop.

Nuages.

Pipe.

Eau.

Rage.

Enlisés.

Enlacés.

Envie.

Ne plus se quitter.

Bois flotté.

Ensablé.

Je n'ai rien à donner, rien à voler non plus. Mes richesses sont en moi. Loin des oublis. 

Je sais que tu n'as rien à me laisser. Ni trésor, ni baiser.

Que veux-tu que j'y fasse ?

Rien.

Alors je n'en ferai rien non plus. 

Je laisse le bateau couler.

Vague.

Vers toi.

Vers moi.

Jetée.

Accoster.

Il n'y a qu'une seule chose qui pourrait t'aller comme un gant. Mon envie de douceur. Mon coffre aux tendresses.

Celui qui est fermé, étanche, inoxydable. Qui tangue quand le temps est mauvais. Qui sombre par gros grain et sur lequel nul drapeau n'a jamais flotté.

Fourreau.

Ventre.

Tendre.

Dos.

Sel.

Langue.

Brume.

Marée. 

Long courrier.

Adieu à toi, mon rêve, mon éveil, ce fut bref mais bon. Je referme les portes de ma prison. Il y a un parloir chaque second vendredi du mois. Je n'ai pas droit à plus. Un jour de plus est un jour de trop. J'ai déjà tellement espéré. 

Je dessinerai notre bateau du bout de mon doigt sur les vitres embuées.

Il est sans doute préférable que tu ne viennes pas. Tu ne verrais de moi qu'une enveloppe vide. Tout ce qui était en moi est resté entre les rochers recouverts de goémon. Mon corps est derrière les barreaux. Pas moi.

C'est drôle de se dire qu'on aurait pu, que si la vie nous avait fait confiance.. et toutes ces questions qui restent sans réponse. C'est drôle et si banal. 

Une histoire somme toute comme des millions d'autres, ni plus ni moins exceptionnelle que des millions d'autres.. 

Nous n'aurions pas mis la mode au pays. C'est ça qui pêche à la pêche au bonheur.

Il n'y a pas assez d'appâts pour tout le monde. Mais vois-tu, je ne demandais rien. Ca tombe bien, je n'ai rien eu.

Que du chagrin.

Bien fait pour moi.

It is the evening of the day

I sit and watch the children play

Smiling faces I can see, but not for me

I sit and watch as tears go by.

  ♫. ♫◠♪♫. ♫♫~´ ♥◡. *•☼

 My riches can't buy everything

I want to hear the children sing

All I hear is the sound of rain falling on the ground

I sit and watch as tears go by.

As tears go by......

S'il te plait, éteins ta lumière en moi avant de partir, j'ai besoin de dormir.

  • Mon coup de coeur du matin, de chagrin... c'est beau et triste à pleurer.

    · Ago over 8 years ·
    Jos phine nb 7 orig

    junon

  • C'est superbement mené, c'est très joliment conclu. Bravo!

    · Ago over 8 years ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

  • le ressac étale l'oubli
    où meurent les envies,
    sur les rochers moussus
    l'espoir s'est perdu
    et le sable égrenne
    les malheurs et les peines.
    bravo et cdc

    · Ago over 8 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

Report this text