Derriere la porte .... Paris

alew

Que Dieu nous garde du mauvais voisin, et du violoniste débutant. Proverbe italien


Tout s'était réglé sur le net.

Ni vu ni connu, dans quelques heures je prendrai l'ascenseur et serai dans la place.

J'avais du passer par San Francisco pour revenir à mon point de départ , près de 9000 kms en somme mais le jeu en valait la chandelle.

Mes connaissances linguistiques nulles m'interdisaient l'usage d'une langue étrangère, j'arriverais donc de Toulouse pour le week-end , les mails ne trahissaient pas l'absence d'accent.

Charmante elle m'avait donné toutes les indications pour parvenir jusqu' à l'appartement .D' Austerlitz à Bastille, deux stations par la ligne 5 , j'en avais pour dix minutes tout au plus.

Je devais la retrouver vers 18 heures .

Charmante en effet . Où était passée la jeune femme revêche et silencieuse que je croisais certains soirs, m'obligeant à simuler des conversations dans mon smartphone ou fouillant compulsivement dans mon attaché case à la recherche d'un objet imaginaire, pour éviter de me retrouver avec elle , dans un ascenseur qui empesterait le tabac après son passage.

Silencieuse et néanmoins bruyante, marathonnienne en début de soirée, déménageuse nocturne et claqueuse de porte matinale.

Revêche alors que le défilé incessant de ses "amis" pouvait laisser supposer le contraire.

Elle avait fait les Beaux Arts, c'est tout ce qu'on savait d'elle

"Ah les Beaux Arts.... c'est ce qui a perverti ton cousin Jacques, il était si gentil avant ....!" , avait coutume de dire ma tante Hélène dès qu'elle entendait prononcer le nom de la fameuse Ecole , et j'étais enclin à lui donner raison aujourd' hui ...

Comment une personne normale pouvait recevoir tant d'amis , de toutes couleurs et si différents les uns des autres , des célibataires, des couples , des familles nombreuses, des handicapés, certains parlant des langues dont j'ignorais jusqu' à l'existence

Dieu merci elle semblait n'avoir aucune tendresse pour nos amis les bêtes et nous épargnait les nuisances animales .

J'avais mon idée sur ses "amis", j'avais donc tout planifié pour la démasquer et mettre un terme à son petit manège . Pas question de tolérer ce va et vient plus longtemps dans un immeuble bourgeois habitué à sa tranquillité.

Tous les autres s'en fichaient mais moi je n'étais pas du genre à laisser une nouvelle venue n'en faire qu' à sa tête , j'étais le doyen et à ce titre c'était à moi de décider ce qui se faisait ou non .

Il aurait été plus simple de la dénoncer mais j'ai toujours été un homme de terrain habitué à régler les conflits manu militari ; je la prendrai donc la main dans le sac et la forcerai à renoncer à ses pratiques sinon .....


17H55, je prends mon sac de voyage, verrouille ma porte et appelle l'ascenseur.

Quand je sonne, un étage plus haut , la porte s'ouvre et son visage rayonnant m'oblige à lui rendre son sourire .       

 "Bienvenu chez vous " s'exclame t 'elle de façon chaleureuse, vous avez fait bon voyage, avez vous trouvé facilement ? Elle se moque de moi ou quoi ?!! ça ne devait pas se passer comme ça !.... je suis forcé de la suivre.

Elle me fait faire le tour de l'appartement , me donne quelques bonnes adresses , m'interroge sur mes gouts , la raison de ma venue à Paris, la conversation a un ton léger et drôle , je me sens étrangement détendu, est ce l'atmosphère de l'appartement qui a un effet cathartique?

Lorsqu'elle referme la porte derrière elle, après avoir convenu d'un rendez vous deux jours plus tard, je ne sais plus où j'en suis .

Seul un plancher me sépare de mon quotidien et j'ai pourtant l'impression d'avoir franchi des océans.

Ici la lumière semble plus douce et plus chaude elle sublime les couleurs, donne vie aux objets , des tableaux un peu partout racontent des histoires , les livres donnent tous envie d'être lus ou feuilletés .

Déambulant dans l'appartement je découvre de petites attentions, bouteille de bienvenue, douceurs, nécessaire de toilette.

La voisine inconnue croisée tous les jours depuis des années est en train de devenir une compagne de voyage que j'aimerais mieux connaitre .


Les deux jours passés dans son intimité se sont envolés , trop vite, je vais redescendre dans mon antre . Je me saisis du petit livre d'or destiné à ses hôtes de passage, et sous les messages de gratitude des uns et des autres je laisse le mien 

" Très chère voisine, merci pour ce séjour qui m'a ouvert les yeux , une porte de palier est souvent plus infranchissable que le plus haut des sommets mais le plaisir qu'on en tire vaut bien toutes les aventures, j'espère vous voir franchir la mienne dans un très proche avenir ."

Martin, votre voisin du dessous




https://www.airbnb.fr/rooms/2669930



  • Merci chère Martine pour ce très agréable commentaire

    · Ago about 5 years ·
    Url

    alew

  • Bien écrit . Idée très originale.

    · Ago about 5 years ·
    Peinture 80

    Martine H.

  • Merci beaucoup votre commentaire me fait très plaisir !!!

    · Ago about 5 years ·
    Url

    alew

  • Une nouvelle très fine et agréable à lire, tout s'éclaire à la deuxième lecture!! très malin ;)

    · Ago about 5 years ·
    Default user

    juliaat

  • Merci pour votre commentaire , j'apprécie beaucoup votre suggestion ...reste à convaincre l'ensemble des copropriétaires !!!

    · Ago over 5 years ·
    Url

    alew

  • L'idée est geniale , il fallait y penser , et ce devrait être la règle d'or du bon voisinage ! Je propose de coller votre nouvelle dans tous les halls d'immeuble. Bravo

    · Ago over 5 years ·
    Default user

    autoprod

  • Belle aventure pleine d'humanité. Joli style.

    · Ago over 5 years ·
    Avatar

    nyckie-alause

    • Merci beaucoup, suis ravie que ça t'ait plu

      · Ago over 5 years ·
      Url

      alew

  • Très joli texte plein de poésie... me donne des envies parisiennes...

    · Ago over 5 years ·
    Default user

    colette31

    • Merci beaucoup .... il faut toujours réaliser ses envies .... dans la limite du raisonnable bien sur :)

      · Ago over 5 years ·
      Url

      alew

Report this text