Derya et Sir..

Intrigante

chut....

Je me souviens ce soir, d'une ardente brune,

où mon prénom Derya, comme un murmure,

de mes lèvres humides, plus innocentes que vierges,

vous murmuriez qu'il signifiait "l'infini", là

sur l'endroit tressaillant, l'espace le plus sensible,

de mon âme, amplifiant mes sens qui s'ouvraient

sans relâche, ma langue se prenait l'envie

de l'exprimer avec plus d'ardeur encore,

de pénétrer avec la rage qu'il m'était donné

votre esprit sensible, vos pensées secrètes.

cette fleur épanouie, glissante et vibrante

d'une rosée matinale, bercée par la chaleur

du souffle de ma bouche impatiente

de voir s'envoler ses pétales purpurins.

- Votre nom est-il Sir ? Sir "le triomphe" comme

vos moindres mouvements qui emplissent

mon corps pressé, d'une envie violente et sauvage,

et découvrir la définition exacte de votre patronyme, et

d'être ainsi pénétrée par la largesse de votre branche

dont la ligne directe est sans aucune hésitation

longue et puissante et dans mon antre serrée,

je vous accueillerai afin d'être votre femme.

- Sir ! je vous aime crierais je, pour chaque baise-

main, chaque déclaration d'amour, je vous dirai

-oui ! je vous veux encore plus profondément

dans mes pensées, je vous rendrai heureux,

et jouissante, je vous remercierai de m'avoir

passé cet anneau autour de mon annulaire,

ainsi et encore bourrée avec passion et violence

de milliers d'attentions du Roi de mon cœur

Report this text