Deux enfants, deux absents

Emma Scott

Au coeur d'une mégalopole,

Tristan part à l'école

Sur son bulletin, une signature,

Jamais celle de son papa n'y figure.

             Une chaumière un fond d'une vallée,

              Eliott s'applique à dessiner

              Un cours d'eau, où il aurait aimé avec son père

              Partir pêcher l'été, couper du bois l'hiver.

Une adolescence bien difficile,

L'engrenage du racket des grandes villes

Personne sans doute pour mesurer

La peine d'un enfant à demi aimé...

                     Le moment charnière où il aimerait voir sa mère rire

                     Elle qui se débat pour le nourrir

                     En bossant constament dans les villages alentour

                     Alors que lui souhaite juste un peu plus d'amour!

                                 Deux pères mourant, depuis toujours absents,

                                 L'un laisse une fortune à l'enfant délaissé

                                  L'autre une lettre pleine de regrets, de sentiments

                                  A l'égard de celui qu'il n'a jamais oublié.

                                  Selon l'adage, l'argent ne fait pas le bonheur,

                                   Peut-être la richesse est-elle au fond du coeur,

                                   La force des mots n'a pas de prix

                                   Tout va mieux quand l'amour est dit

                                 

Report this text