Dreamland

Yohan Moignet

Quand aparaît le crepuscule
La nuit signe son opuscule
Avec sa plume de mirage
Sur sa feuille de nuages

Cela se passe entre deux mondes
Quand le sommeil nous innonde
Et que l'on voit s'ouvrir les grandes
Les grandes portes de Dreamland

C'est là que le gardien des rêves
Ouvre de sa main trop mièvre
Un étroit sentier onirique
Peuplé d'êtres magnifiques

Vous y verrez, au coin d'un bois
Le méchant loup aux abois
Des elfes, des fées, et toutes les grandes
Créatures de Dreamland

Près de la plage, sous un érable
Se cache le marchand de sable
C'est lui qui vous ramènera
Quand le reveil sonnera.

Mais l'heure n'est pas encore venue
Car vous voyez une avenue
Celle qui vous mènera vers les grandes
Aventures de dreamland

Ce soir, serez vous chevalier ?
Ou un monstre fou à lier ?
Il semble qu'ici, tout est possible
Même la lune est accessible 

Mais prennez garde au cauchemar,
Qui se terre dans les amarres,
Ancré au plus profond des grandes
Grandes terreurs de dreamland

Car même si vous ne risquez rien
Qu'un retour chez les terriens
Sans plus pouvoir vous rendormir
Dans vos draps de cachemire

Et vous oublierez quelques heures,
Votre univers enchanteur,
Attendant l'ouverture des grandes
des grandes portes de dreamland

Report this text