Elle a choisi !

astrov

Un poème à l'aventure, dans lequel je suis tombé amoureux de mon héroïne. Pfff... Oui, ça m'arrive tout le temps. En plus, un chat s'est invité ! Bref, je ne contrôle plus rien dans ces strophes...
Un matin elle a décidé
D'agir avant de réfléchir,
De préférer l'âme au désir,
Le jeu de coeur au jeu de dés.


Elle a laissé la porte ouverte.

Et le chat, pourtant circonspect,
Lui a dit qu'il était d'accord
Pour sortir enfin du décor,
Voir la Vie sous d'autres aspects.


Tous deux ont vu la route offerte.


Artémis, déesse opportune,
En voyant ce duo improbable
Marcher en équilibre instable
Cherchant heur et bonne fortune


Leur a offert sa protection.


"Sur tous les chemins de nature,
Mes forêts vous feront asile,
Vous nourrir sera bien facile.
De la nuit sombre à l'aube pure


Vous avez ma bénédiction."


Les voyez-vous, lecteurs, lectrices ?
Elle, ouvrant les yeux sur le monde,
En savourant chaque seconde,
Lui, ronronnant jusqu'aux vibrisses !


Dans l'Olympe, les dieux s'amusent.


D'elle, je suis très amoureux.
De lui, je suis l'ami fidèle.
A ces instants souvent se mêle
La certitude d'être heureux.


Cela fait plaisir à ma Muse.


Mon héroïne a les pieds nus
Mais ne ressent nulle blessure
En avançant, joyeuse et sûre
Dans les chemins de l'Inconnu.


Tout près d'elle, le chat trottine.


Ils ont faim ? la déesse veille,
Dans la forêt, eau fraîche et fruits.
Ils sont fatigués ? Sans un bruit,
Artémis couvre leur sommeil.


Repos humain, douceur féline.


Et j'ai le coeur tout en chamade
Quand je la regarde, endormie.
Je veux lui chuchoter:  "Amie,
C'est moi qui t'ai faite nomade.


Je suis ton peintre, ton sculpteur.


Mais en rien ne te contraindrai.
Tu es libre, et le chat de même.
Les graines, les mots que je sème,
Sont bien plus doux qu'il n'y parait.


Je ne suis... que ton créateur".


                                             Edouard Huckendubler (apprenti Pygmalion)


   Le tableau, c'est Cézanne.  La vidéo, Délimquante, quelles merveilles !




  • alô Edouard, quelle fresque envoûtante sous la protection d'une Artémis bienveillante. Peut-être un peu long (même si nécessaire, obligeant souvent à des lectures en diagonale. Sinon, rien à redire sur la forme. Texte à la structure quasi parfaite - un gros +++

    · Ago 24 days ·
    6a012876c02e5d970c019affb02dba970d 500wi

    suemai

    • Suemai, dans ce poème, j'ai voulu reprendre le principe de quatrains suivis d'un vers seul, comme je l'ai fait dans le poème "Le jour où Vous viendrez". Mon héroïne s'est mise en route avec le petit félin, Artémis les a rejoint, j'ai suivi ! Grand merci Sophie !

      · Ago 23 days ·
      Oiseau... 300

      astrov

Report this text