Elle en moi...

arkhaam

Elle en moi...

Il est des silences plus douloureux que la mitraille, des instants de doute plus dévastateurs que l'abandon lui-même qui vous prennent à la gorge et qui, sans autre hésitation, vous serrent et vous étouffent jusqu'à vous laisser, meurtri, abandonné sur le sol tiède de vos angoisses. J'ai passé des nuits à espérer sa présence, ne désirant que la sentir près de moi, ne pouvant vivre que dans l'idée d'être à ses côtés et poursuivre un rêve qui serait devenu réalité. Je suis au comble de mes envies lorsque de sa voix douce et sublime elle me murmure ses sentiments, à cet instant elle fait de moi celui que j'ai souhaité être tout au long de ma vie, un homme amoureux de la seule capable de lui faire aimer la vie parce qu'elle est la vie, elle est l'amour, elle est l'océan dans lequel moi, pauvre goutte, je me noie sans imaginer une seconde que cela puisse se passer autrement. Quand le bleu de ses yeux se pose sur moi, il n'est rien de plus doux, de plus fort et son regard me transperce, me vide de toute forme de résistance, je ne peux que m'abandonner à la grâce de la lumière divine qui émane d'elle et qui fait de moi l'insolent garnement qui découvre les joies de l'amour.

Mais il est là, encore et toujours, ce silence qu'elle s'impose et qui nous blesse, pourtant je ne peux que la comprendre car je l'aime désespérément et seul son bonheur n'a de réelle importance, dusse-je en être exclu. Je meurs de ne pas l'entendre, ne pas la voir, de penser qu'elle ne sera pas à notre prochain rendez-vous et que je n'aurais plus droit à sa présence que dans les tristes pensées qu'il me restera. Pourtant là encore je reste avec l'idée que rien n'y fera et que si je dois continuer d'avancer, ce sera avec son image à l'esprit, car elle est mon unique motivation, la source de ma combativité, juste le moteur de ma vie. Je l'imagine à cet instant, en train de lire et de penser, encore, que je ne réalise pas ce que je dis, que je me trompe et que c'est trop, qu'elle n'est pas à la hauteur de mes sentiments et que je la crois plus admirable qu'elle n'est, mais c'est elle qui se trompe car jamais je n'ai été plus sur de moi, plus convaincu par mes sentiments. Car ils sont nouveaux et n'existent que pour elle, comment pourrais-je me tromper quand lorsque je l'aperçois, mon cœur s'arrête de battre, mon souffle se fait court et ma peau fourmille de tremblements, mon sang bouillonne et mes yeux se mouillent, oui ils se mouillent car sa beauté me fait pleurer, son sourire brise mes os, sa démarche me transporte et lorsqu'elle joue avec son nez je me sens proche de l'évanouissement. Elle n'est que la définition de la grâce, de la douceur et même ses colères me font l'aimer plus encore.

Oui mon amour, je sais à quoi tu penses mais il est inutile de me le préciser car moi, tu le sais, je ne pourrais revenir sur mes sentiments, plutôt mourir que vivre sans t'aimer. Alors pardonne-moi de n'être pas capable de te donner ce que tu attends car, mille fois, j'ai essayé d'y parvenir mais, mille fois, la douleur fut trop intense. Voilà, si vous la voyez, dites-lui pour moi comme je ne veux que passer ma vie à la protéger, l'aimer, la soutenir, dites-lui que moi je ne veux qu'elle et qu'elle cherche au fond de son cœur pourquoi je ressens cela, oui dites le lui...

  • Merci Wen, un commentaire fort plaisant qui me touche droit au coeur...

    · Ago over 7 years ·
    Clown 4 92

    arkhaam

  • Une déclaration d'amour absolu(e).
    C'est un vertige enivrant par la syntaxe, les mots, la forme (compacte, massive), et bien sûr le fond.
    C'est limite angoissant même (le tout est de savoir pour qui) et c'est là où c'est fort.
    Bien joué.

    · Ago over 7 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • Merci Mathieu, ravi qu'il vous plaise aussi!!

    · Ago over 7 years ·
    Clown 4 92

    arkhaam

  • Quelle plume, en effet !
    Celui-là m'avait échappé...

    · Ago over 7 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

  • Je le sais, c'est juste que ça fait bizarre mais j'en comprends parfaitement le sens, ce n'est que littéral.

    · Ago over 7 years ·
    Clown 4 92

    arkhaam

  • c'etait une façon de parler, je vous souhaite que du bonheur

    · Ago over 7 years ·
    Fb img 1499274464706

    Intrigante

  • Je n'avais jamais vu la chose sous cet angle, ma tristesse fait votre bonheur, c'est terrible à lire même si ça ne concerne que le texte, bien sur. Pourquoi pas après tout, on fait ce qu'on peut...

    · Ago over 7 years ·
    Clown 4 92

    arkhaam

  • En fait non, je vais commenter… ce n’est pas un texte, ni un récit, c’est une lettre d’amour et c’est d’autant plus touchant qu’elle vient du cœur, ça se sent, se ressent, s’imprègne dans notre corps. J’ai l’impression que ce courrier est écrit sur le vif, sur le moment c’est peut être pour cela que tant d’intensité regorge de ce texte, de passion et de désespoir, le désespoir de ne pas pouvoir faire parti d’elle. Finalement, votre malheur et votre tristesse, ainsi que votre amour font notre bonheur, car c'est magnifique à lire..

    · Ago over 7 years ·
    Fb img 1499274464706

    Intrigante

  • ...

    · Ago over 7 years ·
    Fb img 1499274464706

    Intrigante

Report this text