Fille de nulle part

Jean François Joubert


Fille de nulle part, près des jets d'eau, nous riions, des bêtises de ma cervelle malade... Oh séant assis, je pèse mes mots ! Sur un banc le soleil indiquait midi, son zénith brillait dans tes yeux ouvert, mes bleus je les masquais, bal pas marquis ni marquise, plus de banquise, je m'inquiète. Là bas, en t'invitant dans mes délires, je jouais en compagnie de mes z'amis, Gary et Vian, je jouais à te faire plaisir sans penser au sexe, l'opposé du mien. Tu me tenais peut-être la main, nous oubliions, passant et le temps de passage. Enfant guère sage, la guerre en pâturage, l'Amour réveillait mon sang, ma campagne, où des serpents dans l'eau glissaient sur ma peau.

Tu es si douce, délicate, et ce souvenir, n'est pas une larme, ni une peine, elle est ce que je clame dans mes murmures, ses murs, un tableau d'eau de vie. Ma prison sans grille, te souviens-tu du temps, de jadis, de ce pas sage, cet enfant à Paris, qui regardait Versailles, sans y voir autre chose qu'un chapeau de paille. Je jouais aux jeu de mots, t'invitais dans mon for intérieur entériner le guerrier nié, moi, si faible dans cette mascarade, j'oubliais le jardin et les regards malins, les bassins, ignorais jusqu'à tes reins, je jouais du piano, pas musicien , et pourtant sans un sou, je  t'offrais un naufrage, une rose, un soupir...

 Je  t'offrais un cahier des pastelles, couleur complémentaire, pour que sublime tu dessines le monde comme je tenais les hanches de saxophone, pas Amstrong mais né sur la lune, en ne sachant que faire de tout ce bout de chair !

Nous riions au vent malin absent du terrain de jeu des rois, pas de Paname, de canal de panama, ma dame de nage, j'ai oublié ton âge, et moi dans mon sang coule une larme, quand je pense à ton charme tel une île mystérieuse, une mouette sans un grain de beauté. Il pleure des âmes sur Brest depuis que a quitté le navire, admirable, tandem, si pure sur ce banc, où la grille se fermait ! Et tu t'es évanouie, pas dans mes bras, ni mon lit... Ni le lit d'une rivière ni la vase où je piochais des vers, ton sac à la main, tu es parti comme je t'aime "Libre" comme la tendresse d'une brise, je t'ai fait un dernière bise, pas à Venise, mais au-dessus du nid d'une cigogne. J'ai perdu la boussole, et me brise le dos, mon pèse personne, et je ne peux nier d'être né rien, qu'une petite chose, un chaos, un chat d'os, pas un Lion qui ose encore croire en une lettre, un rendez-vous épistolaire dans une boîte juste une lettre, un L, et un i de étincelle sauvage, l'incendie de mes pensées sauvages que je vois dans les nuages, les volutes de fumé, les gaz de me pieds !

Tu es partie, petite fille de nulle part ! J'ai refusé de poser une chaîne en pacotille ou en or ! Pars, et dors, je suis bien un chawa !

  • Joli, merci, elle est née et a pris la nuée ?

    · Ago almost 7 years ·
    Img 20210516 155545 279

    Aurélien Loste

    • joli formule merci pour la lecture et le commentaire

      · Ago almost 7 years ·
      Wp 20141128 004

      Jean François Joubert

    • C'est normal, jolie prose, mais je ne connaissais pas le dernier mot, qu'est-ce qu'un chawa ?

      · Ago almost 7 years ·
      Img 20210516 155545 279

      Aurélien Loste

    • un mot qui me fait rire, un compliment dans le sport et aussi un mot prôche phonétiquement de chat, et ses dérivé, je voulais laisser la fin de texte obscure !

      · Ago almost 7 years ·
      Wp 20141128 004

      Jean François Joubert

  • J'aime bien ta poésie, elle gagnerai au plaisir de lire si tu disposais la mise en page façon poème, essaie je pense que cela sera plus agréable pour le lecteur

    · Ago about 7 years ·
    Mycjq3xv

    Christian

    • merci, au début j'écrivais envers, maintenat j'écris à l'envers :) une personne m'a dis d'écrire librement, je préfère mais je suis nul ne présentation :)

      · Ago about 7 years ·
      Wp 20141128 004

      Jean François Joubert

  • un beau rythme fluide et poétique, un plaisir à découvrir.

    · Ago about 7 years ·
    487511 106400149549271 776940541 n

    breinmilliner

Report this text